France Télévisions: Delphine Ernotte et ses parrains

par 2commentaires No tags 0

XVMd4edf2ac-e9e1-11e4-9931-49d28addcbb7On commence à en savoir un peu plus sur les conditions de l’alunissage de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions et sur le rôle joué dans cette séquence par le PDG d’Orange, Stéphane Richard, dont l’impétrante était l’un de ses bras droits.

Reconduit à la surprise générale en mai 2014, sur décision de François Hollande, à la tête de l’opérateur de téléphonie, Stéphane Richard a beaucoup œuvré en coulisses afin que celle dont il souhaitait ardemment le départ de son groupe décroche la timbale. Il a notamment et personnellement rassuré, très tôt, le chef de l’Etat quant à son profil politique, s’en portant garant, après avoir salué son départ.

Gaspard Gantzer, le conseiller communication de l’Elysée, était quant à lui en ligne direct avec le Mazarin de Delphine Ernotte et pygmalion de Mathieu Gallet à Radio France, Denis Pingaud: les deux hommes, qui entretiennent des liens ténus, ont beaucoup échangé durant ces longs mois de campagne, tricotant un canevas. Autre personnalité clé dans ce jeu de go audiovisuel, David Kessler: on l’a mille fois écrit, c’est cet ancien conseiller de François Hollande – discrètement exfiltré du Château en raison notamment de son implication dans l’attribution de la chaine de la TNT Numéro 23 à Pascal Houzelot, dont il était allé physiquement défendre le dossier devant les membres du CSA – qui a amené Delphine Ernotte au président du CSA, Olivier Schrameck. Et si, aujourd’hui, David Kessler s’est prudemment effacé du tableau, son empreinte reste.

Citons également dans cette galerie de portraits, un ami de François Hollande, économiste et communicant reconnu, Robert Zarader: cet habile manœuvrier et télégraphiste de l’Elysée aura baladé et berné bien des journalistes et des candidats à la présidence de France Télévisions durant ces longs mois de campagne, allumant ici des contre-feux, créant là quelques jolis leurres. Combien de candidats l’ont quitté en lévitation au terme d’un déjeuner amical, convaincus que leur heure avait sonné, que ce Graal audiovisuel était à portée de voix au CSA!

Tout comme Julien Dray, que François Hollande avait personnellement chargé de suivre le dossier. Cet ancien militant trotskiste et artificier du PS parle la même langue que celle du fabiusien Denis Pingaud, deux hussards aux méthodes parfois rugueuses, passés en culottes courtes par les mêmes arcanes: Dray et Pingaud ont pour eux de partager en effet la même filiation politique et les mêmes appétences – un sens poussé de la manœuvre, un goût inné pour le billard à multiples bandes. Et de la baraka.

Et puis, il y a les crocodiles en eaux profondes, ceux que les radars de la presse n‘ont pas encore repéré, mais qui ont discrètement suivi et accompagné l’ascension de la nouvelle pédégère. Ainsi de Mathieu Pigasse, le banquier d’affaires, intime de David Kessler et actionnaire du Monde – un groupe qui rêve de développements audiovisuels – n’est pas resté inerte. En liaison avec son complice et ami Pascal Houzelot, également au Conseil de surveillance du Monde, Mathieu Pigasse a joué les intermédiaires et les messagers.

Nomination d’un patron de l’info et d’un responsable des programmes; évolution du périmètre du groupe; «deals» de production avec de nouveaux acteurs; règlement de la délicate équation budgétaire – les comptes de France Télévisions sont plombés; montée en ligne des grenadiers des Républicains de  Nicolas Sarkozy et partage des dépouilles: les mois qui viennent vont voir un système en remplacer un autre. Destinée à être sacrifiée, l’équipe sortante va faire ses paquets. Reste une inconnue de taille: l’attitude des personnels de France Télévisions, ces laissés-pour-compte d’un kriegspiel qui illustre tout le mal d’une télévision publique otage du politique, de «combinazione» en tous genres et de réseaux de tous acabits. France Télés reste un château de cartes. Et Delphine Ernotte a une page blanche à écrire.

0
2 Comments
  • corto74 (@corto74)
    juin 8, 2015

    Et ce petit détail que vous oubliez: savoir qui a parrainé Ernotte pour son admission au club Le Siècle…
    Tiens donc, deux membres du csa sur huit sont aussi membres du Siècle. devinez qui …
    Olivier Schrameck et Brossolette…

  • COCO-ROSIER
    juin 9, 2015

    Delphine Ernotte donnez-moi une chance pour Haïti http://www.coco-rosier.com