France Télévisions: Tapis rouge pour Harry Roselmack, qui décline.

par 1 No tags 0

208-harry-roselmack-roman

 

 

 

 

 

 

Hérault cathodique de la diversité et figure de TF1, Harry Roselmack, que Nicolas Sarkozy en son temps s’était vanté d’avoir poussé dans les bras de l’ex PDG de La Une, Patrick Le Lay, a fait l’objet de toutes les sollicitudes de la part de Delphine Ernotte. La nouvelle pédégère a en effet proposé au journaliste, à la tête du magazine « 7 à 8 », le fauteuil de David Pujadas au journal de 20 heures de France 2, ainsi qu’un poste éminent à la direction de l’information de France Télévisions. Ce que l’intéressé a poliment décliné.
Autre refus essuyé par la même Delphine Ernotte, celui de l’ex directrice des programmes de M6, Bibiane Godefroy à qui l’on a proposé le poste de numéro 2 du groupe, en l’espèce la direction des programmes de France Télévisions. Difficile en effet d’accepter une telle responsabilité quand, mettant la charrue avant les bœufs, la nouvelle pédégère distribue les maroquins. Ainsi de Michel Field parachuté à la tête de France 5, de Dana Astier installée aux commandes de France 3, ou d’Yves Bigot et Patricia Boutinard-Rouelle dont on cite les noms pour la direction générale de France 2. En effet quelle autorité aura le futur patron des programmes et des antennes de France Télévisions sur de telles féodalités ? Des hommes et des femmes sur les profils desquels il n’aura pa eu son mot à dire et avec lesquels il devra forcément composer.

0
1 Comment
  • Gitan 16
    juin 25, 2015

    Ces luttes internes ne devraient pas être publiées. On ne sait rien de la réalité, et de toute façon ce journalisme là ne m’interesse pas