Christine Ockrent perd son dernier round contre Alain de Pouzilhac

par 6commentaires No tags 0

01_12_christine-ockrent-aef_MAXPPP-930x620_jpg_scalewidth_630

 

 

 

 

 

 

 

La guérilla judiciaire qui oppose depuis plusieurs années maintenant les deux anciens dirigeants de France Média Monde, (France 24, RFI), Christine Ockrent et Alain de Pouzilhac, est défensivement close. L’ancienne numéro 2 de l’Audiovisuel extérieure de la France qui avait entre autres plaintes, (toutes classées sans suites), attaqué Alain de Pouzilhac pour « harcèlements » vient d’être déboutée, la justice ayant proclamé une ordonnance de non-lieu. Ainsi prend fin un marathon judiciaire qui avait démarré en mai 2011 avec la démission de Christine Ockrent de son poste. Alors en guerre ouverte avec son PDG, la journaliste avait fini par capituler et quitter l’entreprise, avant d’entamer une série de procédures toutes restées lettres mortes.

0
6 Comments
  • anista
    août 12, 2015

    Pot de terre contre pot de fer…..

  • Grigris
    août 12, 2015

    Le harcèlement est toujours très difficile à prouver…

  • Picard46
    août 12, 2015

    A ce niveau le harcèlement j’en doute … Une personnalité comme Ch Ockrent ne doit pas se laisser harceler sans réagir. Elle aurait eu assez d’armes pour le calmer des le départ.

  • christophe39
    août 12, 2015

    PPDA , Ockrent même combat : des anciennes gloires qui ne savent pas raccrocher .

  • VieuxPassage
    août 12, 2015

    N’y aurait-il pas aussi des raisons financières ; je crois me souvenir d’un salaire extravagant de
    cette «très chère» ancienne gloire télévisuelle ? Mais bien sûr, je dois me tromper.

  • cestmonavis je le donne
    août 13, 2015

    « defensivement close » ecrivez vous. Ca veut dire quoi?