Pas de cadeau de rentrée de François Hollande à France Télévisions

par 0 No tags 0

 

url

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la nouvelle présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, espérait de l’Etat un ballon d’oxygène il n’en sera rien: lors de sa conférence de presse, hier, François Hollande a indiqué que la redevance n’étant pas une « variable d’ajustement » celle-ci n’était pas destinée à être prochainement augmentée: à quelques encablures de rendez-vous électoraux important on imaginait mal un exécutif militant pour une diminution de la pression fiscale augmenter une taxe de moins en moins comprise par l’opinion. Quant à élargir l’assiette de cet impôt télé aux Box, – une idée avancée par Fleur Pellerin-, il en est hors de question pour le chef de l’Etat qui rejoint ainsi la position d’Emmanuel Macron et renvoie la ministre de la Culture dans son coin. François Hollande a en revanche salué l’idée de la création par France Télévisions d’une chaine d’infos dont on se demande pourtant avec quel argent celle-ci pourra être lancée, étant donné la situation financière de l’entreprise. L’hypothèse d’une réintroduction la pub entre 20h30 et 21 heures semble tout aussi improbable, le lobby des chaines privées, TF1-M6-Canal+, faisant feu de tout bois.
De fait l’Elysée reste extrêmement prudent et attentiste. La publication prochaine d’un rapport de la Cour des comptes sur France Télévisions, accablant pour l’entreprise et sa direction précédente, et la situation économique n’incitent pas à faire preuve de largesses à l’égard d’une maison qui ne s’est jamais restructurée, quand ses voisines européennes ont consenti à des sacrifices imposants depuis ces quinze dernières années.

0

Comments are closed.