Procédure de licenciement ubuesque à France 2 contre Philippe Verdier

par 9commentaires No tags 0

1-philippe-verdier

Nage-t-on en plein délire paranoïaque à France Télévisions? Le très fantasque monsieur météo de France 2, Philippe Verdier, à l’origine d’une polémique aussi insignifiante que désopilante, a été convoqué par la direction des ressources humaines de la chaine pour un entretien préalable en vue de son licenciement. Cette décision totalement disproportionnée est d’autant plus ahurissante que mis au ban de la chaîne qui l’emploie, depuis juillet 2011, ce climato-sceptique n’avait pas commis d’autres crimes que celui d’exprimer son vif scepticisme sur les résultats de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques, dans un livre intitulé « Climat Investigation ». Et ce à quelques semaines de la conférence mondiale COP21.

Depuis lors, ce pauvre bougre, pris en grippe par les réseaux sociaux et piétiné au sein de sa propre maison par les syndicats, fait l’objet d’une fatwa moyenâgeuse. Il y a en effet quelque chose de quasi diabolique dans la crucifixion médiatique d’un homme à qui l’on reproche simplement d’avoir émis un avis sur l’amplitude observée du réchauffement de notre planète ! De mémoire de météorologue il n’y a aujourd’hui qu’en Corée du Nord où une telle expression dissidente peut sans doute conduire à l’échafaud. Pour quelques degrés de trop et une plume acérée, un homme est donc en train de perdre son job. Celui qui rebondissait depuis des semaines a l’intérieur d’un maelstrom sans fin se retrouve aujourd’hui condamné à prendre la sortie. Alain Gillot-Pétré et Albert Simon doivent se retourner dans leurs tombes face à une histoire d’un saugrenue achevée, qui ne fait plus rire du tout.

0
9 Comments
  • AlainCo
    octobre 27, 2015

    combien d’indemnité au prudh’homme ?
    ca va leur couter cher.

  • Dominic Clarisse
    octobre 27, 2015

    Je réagis pour la première fois, dans ce blog, Renaud, car la notion de liberté d’opinion est fondamentale dans mon parcours professionnel et personnel. « Je Suis Charlie » (c’est-à-dire « je suis libre d’exprimer mes opinions librement, sans pression ») n’est plus d’actualité depuis longtemps, on le sait, mais, si je prends un peu de temps pour commenter votre « étonnement » à la procédure qui vise Philippe Verdier, c’est pour mettre cette « affaire » en perspective avec un autre évènement « choquant » en Indonésie (où je vis depuis une vingtaine d’années). Un important festival littéraire à Bali vient en effet d’être censuré par le gouvernement, car il souhaitait rouvrir le débat sur le prétendu coup d’Etat communiste des années 1965-66, morceau d’Histoire encore très tabou ici, mais qui a tout de même eu pour conséquence le massacre de milliers de soit-disant « pro-communistes » par l’armée, dirigée alors par le général Soeharto. Je mets en exergue cette information car j’ai cette impression que l’Indonésie est en train de faire « marche arrière » pour la première fois depuis la chute du régime Soeharto en 1998. Cette mise en parallèle est également justifiée par ce sentiment de régression de la liberté de pensée, partout dans le monde, qui m’inquiète de plus en plus.

    Quid de l’esprit « Charlie » donc? Quelles sont les véritables raisons de la mise à pied de Philippe Verdier? Par peur de quoi? Comme vous, je suis « choqué » par la décision de France Télévision à l’encontre de son journaliste. J’ai d’ailleurs écouté l’interview de celui-ci sur Europe 1, il y a peu, et il semblait penser que le couperet avait été déclenché depuis des sphères supérieures. Pour éviter que la prochaine conférence mondiale sur le climat soit un échec, et donc pour éviter à notre Président de la République de descendre encore plus dans les sondages, ce à un an et demi des prochaines élections?

    De là où je vis, je n’ai malheureusement que peu de clés pour bien comprendre où va le monde du XXIème siècle, et je compte sur l’Express et vous, Renaud (dont je lis les articles régulièrement), pour éclairer brillamment ma lanterne!

    Meilleures salutations.

  • estelle058
    octobre 27, 2015

    Franchement, j’espère bien que France Télévision n’ira pas au bout de cette mesure liberticide. Le groupe se déconsidérerait complètement.
    Non à la censure !

    • tchacaroff
      octobre 27, 2015

      @estelle058 : ah bon, France tv est encore crédible ???

  • rageous
    octobre 27, 2015

    Une pétition a été lancée  » Pour que Philippe Verdier soit confirmé dans son emploi à France Télévisions »
    https://www.change.org/p/remy-pfimlin-pr%C3%A9sident-de-france-t%C3%A9l%C3%A9visions-pour-que-philippe-verdier-soit-confirm%C3%A9-dans-son-emploi-%C3%A0-france-t%C3%A9l%C3%A9visions

  • alexdaugeee
    octobre 27, 2015

    Les syndicalistes professionnels et vérolés de France Télévisions ont montré leur vrai visage…

  • Maelisb
    octobre 28, 2015

    Je soutiens Philippe VERDIER

  • Christophe38240
    octobre 29, 2015

    Il s’agirait en quelque sorte d’un licenciement politique.
    Un bien mauvais signal donné par la nouvelle présidente de France Télévisions.

  • Thibaut
    novembre 1, 2015

    Je comprend tout à fait cette décision et je suis totalement d’accord avec France télévision. Il faut arrêter de se cacher sous la liberté d’expression. Ce qui lui ai reproché c’est de s’exprimer sur ce sujet la (en disant ce qui est pour moi une aberration) car au vu de son poste actuel et représentant l’image « météo » de France television il a un poid beaucoup plus important et il joue de cela. De plus, certains peuvent penser que ces idées sont ceux aussi du groupe! On peut parler de tout mais jouer grâce à son image de MR Météo, cela équivaut aussi tromper bon nombre de personne et pouvant donner une image négative pour la boîte!