Georges-Marc Bénamou et les confessions d’un diable.

par 1 No tags 0

 

benamou_portrait.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Le diable est toujours un bon compagnon. Dans son livre, à paraître en janvier, « Dites-leur que je ne suis pas le diable » (Plon) George Marc Bénamou, se lance dans une véritable quête psychanalytique de ses nombreuses heures passées auprès de François Mitterrand, ainsi que la tumultueuse réception du «Dernier Mitterrand », paru en 1997, et adapté au cinéma « Le promeneur du champs de mars » : Une suite d’éclairages sur la fameuse polémique des ortolans, la mort volontaire de Mitterrand, ou la très contestée photo mortuaire de Paris Match. Les propos de l’ancien président, recueillis entre 1992 et 1995, sont parfois prophétiques, notamment sur les socialistes dans le futur, les risques de la défaite de la gauche, ainsi que sur la droite et ses liens avec l’extrême-droite. L’auteur raconte aussi la journée du dernier Conseil des ministres de Mitterrand de mai 95, où celui-ci délivre involontairement peut-être un message bouleversant à la France tenté par le chaos et l’extrémisme. Un message d’outre-tombe….

0
1 Comment
  • buy real soundcloud followers
    avril 27, 2016

    Virtually all of what you claim happens to be supprisingly legitimate and that makes me ponder why I had not looked at this with this light before. Your piece really did switch the light on for me personally as far as this specific subject matter goes. Nonetheless at this time there is 1 position I am not too comfortable with so whilst I try to reconcile that with the main theme of the issue, permit me observe exactly what the rest of your subscribers have to say.Very well done.