Julien Lepers ou l’incompréhensible éviction d’une star des réseaux sociaux

par 1 No tags 0

201512151943-full

 

 

 

 

 

 

 

Décidément les têtes pensantes de France Télévisions ne comprennent rien. Le limogeage de Julien Lepers, – remplacé à la tête de Questions pour un champion par le très effacé Samuel Etienne-, a de quoi filer un tour de rein aux convictions les mieux rivetées. Car cet homme à l’imaginaire frondeur et aux traits moqueurs est sans doute avec Christophe Hondelatte l’une des dernières personnalités kitsch du petit écran: un extravagant et attachant personnage, un admirable poseur parfois horripilant, devenu soudainement, et pour de mystérieuses raisons, handicapant aux yeux d’une direction qui n’a pas compris que cet animateur solitaire, aux yeux bleus arrondis comme des soucoupes volantes et à la sémantique survitaminée, que cet homme populaire et rétif à la frime « people », était tout simplement une Star.
A peine installé, fin décembre, le compte Tweeter de Julien Lepers, sur lequel il a jeté en l’espace de quelques jours une volée de tweets, (234 exactement ) dépassait la barre des 30 000 abonnés: un succès foudroyant à l’image d’une personnalité vintage devenue en un rien de temps l’une des curiosités des réseaux sociaux. Fragile comme un œuf vidé de son contenu, cet écorché vif est à la télévision ce que Jean-Claude Van Damme est au cinéma, une personnalité  «aware » aux saillies aussi incompréhensibles que désopilantes. Bref, un personnage atypique retranché derrière un masque marmoréen : cette armure de façade réjouissante dont il a fait sa marque de fabrique.
Les dirigeants de France 3 savent-ils que cet animateur aux sorties surréelles est aujourd’hui une véritable icône auprès des jeunes qui l’ont numériquement adopté? Que sa prose en 140 signes fait la joie d’une armée d’aficionados? Faut-il être à ce point atteint de cécité pour ne pa s’apercevoir que cet homme de télévision, qui n’a jamais eu son rond de serviette à la table des notables du Paf, est non seulement l’un de ses derniers poètes, mais également un professionnel accompli? Délit de différence? Cet envapé un peu perché, jamais vraiment redescendu de ses cumulonimbus, dérangeait-il au point qu’il faille le remplacer par le très académique Samuel Etienne ? L’animal renfrogné ne se laisse pas facilement approché, dit-on,il faut accepter quelques coups de griffes pour entrer dans sa caverne, confient ceux qui le côtoient de longue date et l’apprécient: une réputation qui lui colle à la peau comme un sparadrap. Julien Lepers méritait-il pour autant cette indignité cathodique?

0
1 Comment
  • Enzo
    février 2, 2016

    La manière n’y est pas, et l »eviction « eclair » de Lepers est purement et simplement scandaleuse… Il n’en demeure pas moins qu’on ne peut pas garder éternellement ces dinosaures de la télé, place aux jeunes.