Langues de buts: Aurier, Bedos, Ruffin, Kassovitz et les autres…

par 2commentaires No tags 0

 

Steve-Mandanda-Serge-Aurier

 

 

 

 

 

 

Guy Bedos « péterait » volontiers « la gueule » de Manuel Valls ; François Ruffin et ses incantations hystériques, s’en est allé vomir sur Arnaud Lagardère au micro d’Europe 1 ; Gilles Lelouche a insulté en son absence la patronne de France 3, Dana Astier, sur le plateau d’Alessandra Sublet, (une sortie au vitriol coupée au montage) ; laquelle Dana Astier a exécuté de quelques traits assassins un Julien Lepers atomisé, mis au ban ; Cyril Hanouna, autre tête de turc de la bien-pensance, voit son échine quotidiennement lardée de flèches assassines, comme autant de noms d’oiseaux ; Mathieu Kassovitz, autre agité du bocal, est allé insulter à son tour, et sur Tweeter cette-fois-ci, Yann Moix, le chroniqueur de ONPC, l’émission de Laurent Ruquier…«Nous sommes tous des Serge Aurier !» devrais-je intituler ce billet, en hommage au spectacle affligeant de ce footballeur qui a cru redonner ses lettres de noblesse au mot « fiotte », avant que les médias en fassent leurs choux gras et un débilitant feuilleton! C’est la mode, la norme:  L’époque est aux langues de butes…Et aux chasses à l’homme. Pas un jour sans un passage à tabac à l’antenne ou sur les ondes. Pas un jour sans que telle ou telle personnalité, grande ou petite, se fasse lyncher.

De l’insulte comme mode d’expression : Freud affirmait que le premier homme à avoir lancé une insulte à la place d’une pierre pouvait être considéré comme le fondateur de la civilisation. Existerait-il une Insulte utile, comme il en serait des guerres légitimes? La connerie consiste à mépriser l’autre, à l’ignorer, à le déconsidérer. Et les réseaux sociaux ont cela de calamiteux qu’ils sont devenus une machine à broyer les individus,  un vaste entonnoir, une caisse de résonance, vers qui convergent tous les caniveaux de notre société : le moindre pet fait aujourd’hui le tour des médias. La question n’est plus, « Qu’est-ce que je vais dire?», mais, « Quel impact cela va-t-il avoir ?». «Ce n’est plus du monde des idées dont il est question, depuis bien longtemps, mais du monde de l’idée de soi. Le vrai sujet, c’est l’univers guerrier. L’apparence médiatique. De la violence de s’imposer à tous, unique source de légitimité et de moyen d’exister quand on a perdu tout respect académique », estime Caroline Fourest. On ne peut qu’y adhérer.

Nos sociétés médiatiques ont en effet besoin, pour s’assurer de leur domination et intelligence, de trouver de supposées « têtes de cons » sur lesquelles elles vont pouvoir se défouler. Or le comportement collectif, celui du troupeau qui désigne à la vindicte le « con », comme bouc émissaire, est précisément l’attitude d’un con. Puisqu’il est impulsif, cruel, caricatural et radical.

Depuis le « Casses-toi pauv’ con !» d’un Président de la République en exercice, Nicolas Sarkozy, les digues semblent avoir toutes sauté. Plus de tabou, plus de codes, ni barrières. « Vu à la télé ?» : Tout le monde achète et suit le mouvement. Un petit nombre d’intellectuels, au sens très large du terme, et de snipers patentés, (toujours les mêmes), sont irrémédiablement convoqués dans les médias pour tirer à vue et distribuer des sentences. Sur tout et tout le monde: sur le terrorisme, la politique, l’éducation, la crise, Hollande, Sarkozy, le pape etc. La connerie est ici un monopole sclérosé où la boite à gifles est devenue la norme. « Que de fois m’a étonné l’intelligence de mon chien, mais sa bêtise aussi; il en a été de même avec le genre humain » (Schopenhauer).

0
2 Comments
  • Elise
    février 25, 2016

    Merci Mr Revel d’étayer aussi fièrement les propos de François Ruffin.
    Je vous lis et vous entends aboyer d’où je suis tel un misérable chien de garde. Ne vous méprenez pas, loin de moi l’envie d’insulter, je ne me rangerai pas du côté de vos contradictions, vous qui traitez de cons ceux qui D’APRÈS VOUS insultent à tout va. Je lis et je constate. Vous saisissez avec brio l’os qui vous nourrit.
    Je suis certain que vous pouvez faire mieux que ça. Allez y, un effort. .. OUAF OUAF OUAF

    • bofebof
      février 25, 2016

      @Elise : bv