Yves Calvi, joker du groupe de TF1 en vue de la présidentielle

yves-calvi-de-france-inter-a-rtl_58585_wide

La direction de France 5 ainsi que les dirigeants de France Télévisions sont tombés de leurs chaises en découvrant dans la presse qu’Yves Calvi abandonnait la présentation de l’émission C’ dans l’air pour filer vers LCI et le groupe TF1 : pris de vitesse par la rumeur l’anchorman de RTL n’avait pas pris soin de les avertir à temps, créant un choc à France Télés où le départ de ce journaliste risque de profondément déséquilibrer France 5 dont il était une figure solide.

Si le choix de LCI, dont l’audience est pour l’heure » infinitésimale comparée à celle de BFM TV ou même d’I>Télé, peut surprendre, il s’explique si l’on replace cette embauche de luxe dans le contexte d’une séquence politique de poids, dont le point d’orgue est l‘élection présidentielle de l’an prochain. Yves Calvi ne rejoint pas LCI et le groupe TF1 pour simplement y animer une session d’information quotidienne : il sera au cœur du dispositif présidentiel de la première chaine de France. Parfaitement au fait de l’actualité politique l’ancien présentateur de Mots Croisés sur France 2 a ainsi de très fortes chances d’animer l’émission politique que prépare « La Une ». Tout comme il sera partie intégrante des têtes d’affiches qui animeront sur TF1 et LCI la prochaine campagne présidentielle. Il y a même fort à parier qu’on le verra orchestrer à l’automne sur « La Une » l’un des débats organisés (en prime trime et en partenariat avec…RTL) dans le cadre des primaires des Républicains. Ainsi Yves Calvi devient l’un des piliers de la refonte d’un groupe piloté depuis un mois par un Gilles Pélisson particulièrement imaginatif et audacieux. Car si le nouveau patron des programmes de TF1, Ara Arprikian, ( qui semble prendre un malin plaisir à faire son marché à Cana     l+ dont il a été évincé à l’automne 2015 manu-militari), est pour beaucoup dans les arrivées de l’animateur du Petit Journal, Yann Barthès, ou du commentateur de foot vedette de « Canal » Grégoire Margotton, c’est bien le nouveau timonier de TF1 qui a eu le dernier mot: le «final cut »

0

Comments are closed.