France 2: très sévère pour le journal de 20 heures, l’audit de la rédaction est secret défense

par 0 No tags 5

 

3435152-Secret-dossier-avec-le-document-top-secret-sur-la-face-imprim-e-Banque-d'images

 

 

C’est le document le mieux gardé de France Télévisions et un sujet presque de plaisanterie dans les couloirs de la maison. Commandé en avril par Delphine Ernotte et réalisé par le journaliste Alain de Chalvron, l’audit de la rédaction de France 2 n’est pas en effet destiné à être pour l’heure rendu public. Diligentée au lendemain de la motion de défiance votée à l’encontre de Michel Field, cette enquête a il est vrai des allures de grenade dégoupillée. Delphine Ernotte, qui pensait sans doute calmer les esprits et éteindre ce début d’incendie en ouvrant une telle consultation, se retrouve aujourd’hui avec ce qui s’apparente à un réquisitoire.

Car les journalistes de France 2 s’en sont donnés à cœur joie, à une très large majorité, dans ce qui a tout l’air d’un mitraillage en bonne et due forme du journal de 20 heures de la chaîne et de son présentateur, David Pujadas : 75% des journalistes de la chaîne se sont montrés en effet extrêmement sévères. De même pour la gouvernance de ce journal, également pointée du doigt. Au point que redoutant de se voir clouée au pilori, la directrice adjointe de la rédaction, Agnès Vahramian, a cru bon faire appel à un avocat, lequel est allé défendre l’honneur, les intérêts et le statut de sa cliente: Touches pas à mon poste ! Du rarement vu dans les étages de cette maison.

C’est donc dans cette ambiance festive qu’Alain de Chalvron a rédigé un audit pesé au trébuchet : une copie qui, au fil des semaines, des  pressions en interne et de ses différentes moutures, ressemble à une motion de synthèse d’un congrès du PS au bord de l’implosion. Les syndicats de journalistes de France 2 vont naturellement exiger que ce document soit rapidement mis à la disposition d’une rédaction qui ne comprendrait pas une telle opacité. Or rendre ce texte public, c’est instruire le procès d’un «JT». C’est mettre également sur la sellette son présentateur. Et c’est rouvrir, surtout, la boîte de Pandore et une crise que Delphine Ernotte et Michel Field s’emploient depuis des semaines à juguler.

5

Comments are closed.