L’ex PDG de TF1, Patrick Le Lay, met en garde la chaîne et Yann Barthès d’utiliser l’expression « Temps de cerveau disponible »

 

75682_une-patrick-le-lay

 

L’ancien PDG de TF1, Patrick Le Lay, a donné de la voix par l’intermédiaire de ses avocats, au début de l’été, en découvrant l’intitulé (sans doute provisoire) de l’émission que Yann Barthès s’apprête à lancer sur cette chaine: «Temps de cerveau disponible ». Le très bouillonnant dirigeant, aujourd’hui à la tête d’un fond d’investissement, n’a pas apprécié que l’ancien animateur du Petit Journal reprenne à son compte une expression qui fit flores et dont il revendique le copyright. « Ce que nous vendons à Coca Cola c’est du temps de cerveau humain disponible » avait lâché Patrick Le Lay en juillet 2004 dans les pages d’un ouvrage Les Dirigeants français et le changement, où cette phrase avait fait à l’époque grand bruit. Cette formule visait alors la téléréalité dont Patrick Le Lay, qui ciblait à l’époque M6 et la première édition de Loft Story, dénonçait les ravages, avant qu’il n’emboite le pas à cette même chaîne quelques mois plus tard avec Koh-Lanta, notamment. Pour qu’un consommateur soit réceptif à un message publicitaire il fallait que le cerveau de celui-ci ne soit pas pollué par un programme déstructurant plaidait alors l’ancien patron de TF1 qui déclencha une violente polémique. Rappelons pour la petite histoire que cette saillie ne fut pas l’œuvre du seul Patrick Le Lay : Etienne Mougeotte, alors vice PDG de « La Une », y prêta très largement la main.

1
1 Comment
  • fanch
    août 24, 2016

    Je dépose immédiatement « J’aime le saucisson sec » et « Prosper youp la boum », il doute de rien le faraud !