Les dirigeants de RTL face au casse-tête Zemmour

eric-zemmour1

 

 

Eric Zemmour ne connait que le champ clos de la provoc’ : chez ce journaliste fustigé par toute une profession le franchissement de ligne jaune semble un legs dont il s’honore de porte les armoiries. Bien qu’étant la cible d’une enquête diligentée par le parquet de Paris, pour « apologie du terrorisme », suite à ses propos tenus dans les colonnes du magazine Causeur, le chroniqueur de RTL continue d‘officier sur cette antenne. Et ce malgré les réactions très vives des journalistes de la station et d’une direction qui, elle-même, se dit  «consternée».

C’est ici l’improbable cohabitation entre un chroniqueur et sa maison, où s’imbriquent intérêts croisés et volonté de ne pas offrir la tête de l’intéressé à tous ceux qui la lui réclament. Yves Calvi, ce matin, se faisait l’écho sur cette antenne de l’hostilité des journalistes de RTL aux propos récents d’un Eric Zemmour qui n’est plus prophète en son pays. Chercher l’homme et l’intellectuel sous l’imprécation : longtemps Eric Zemmour a bénéficié de la clémence d’une maison peu regardante. Longtemps, le PDG de RTL, Christopher Baldelli, a expliqué qu’au nom d’une partie imposante d’auditeurs qui adhèrent à ses thèses, Eric Zemmour avait légitimement sa place sur cette antenne.

Dehors, dedans? Le patron de, RTL semble aujourd’hui hésiter : Un œil révolté, l’autre rivé sur les chiffres de vente molletonnés des livres d’un sniper qui a un large  public. Alors, pourquoi sacrifier Eric Zemmour aujourd’hui quand nombres de ses sorties précédentes auraient été l’occasion de le sanctionner ? Est-ce en raison du contexte spécifique – lié aux événements de Paris ou de Nice- et de l’émotion toute particulière suscitée par ses derniers propos? L’encombrant chroniqueur n’en a pas moins un fan club. Reste la question : Une station comme RTL peut-elle s’accommoder des dérapages en chaîne d’un éditorialiste que plus rien ne semble brider? Et dont l’échappée en solitaire ressemble de plus en plus à un lent suicide professionnel.

0

Comments are closed.