D’Anne Méaux à Alexandre Bompard, ces fillonistes venus de la com et des médias.

 

pho8f0159d2-e97f-11e2-b61c-9995457aaf67-805x453

 

Ils sont peu, dans l’univers des médias et du conseil, à avoir accompagné la spectaculaire ascension de François Fillon, à avoir parié sur celui que le Tout-Paris de l’audiovisuel et de la presse française courtise, comme jamais, depuis dimanche dernier. Celui que les intervieweurs des matinales, en radios et télés, interrogeaient hier avec une forme de condescendance, fait aujourd’hui l’objet d’une cour assidue. La galaxie Fillon est ainsi peu nombreuse, qui voit quelques rares visages connus naviguer à ses côtés de longue date. Le premier d’entre eux est celui d’Anne Méaux. La présidente d’Image 7, cette puissante société de conseil aux multiples  réseaux, est aux côtés de François Fillon depuis la première heure. Au cœur de l’establishment depuis plus de 30 ans, cette confidente d’une  brochette de grands  patrons du CAC 40 (tels qu’Arnaud Lagardère, Jean-Charles Naouri, Marc Ladreit de Lacharrière, François Pinault ou encore, Michel David-Weill) et familière de quelques figures de la classe politique, aux premiers rangs desquels Valéry Giscard d’Estaing, Gérard Longuet et Jean-Pierre Raffarin, possède le plus bel entregent de la place de Paris. Et une position clé dans le dispositif  médiatique du candidat à la primaire. Son lien avec François Fillon passe notamment par celle qui eut à gérer sa communication à Matignon, Myriam Lévy : une fidèle qui est aujourd’hui l’une des consultantes d’Anne Méaux  au sein d’Image 7.

 

220px-portrait_alexandre_bompard

 

Autre soutien de l’ancien Premier ministre, Alexandre Bompard. A ses côtés au ministère des Affaires sociales, en 2003, cet ex cadre dirigeant de Canal+, passé par la direction d’Europe 1, aujourd’hui à la tête de la FNAC, figure également en bonne place dans le premier cercle de François Fillon. Poulain d’Alain Minc, ce « quadra »  n’a jamais vraiment rompu avec celui qui le tient en haute estime.. Ce jeune patron de 45 ans est assurément l’un des hommes que l’on retrouvera en bonne place sur l’échiquier du très probable candidat des Républicains à la présidentielle de 2017 : le succès du redressement de la FNAC, comme le rachat de Darty par cette même enseigne l’été dernier, en font un patron en devenir et l‘un des hommes sur lequel François Fillon pourrait être amené à s’appuyer.

 

xavier-couture

Autre figure du monde audiovisuel à naviguer dans le sillage du vainqueur programmé de cette primaire de la droite: Xavier Couture. Ancien PDG de Canal+ et cadre dirigeant de TF1, le directeur des programmes du groupe France Télévisions s’est publiquement engagé aux côtés de François Fillon, dont il a accompagné la campagne. C’est sur son compte Twitter qu’il a notamment exprimé toute sa flamme, alors que François Fillon était encore encalminé dans les sondages.

Parmi les autres soutiens ou familiers, dans ce même univers, de l’ancien locataire de Matignon, notons également  la présence de l’essayiste et éditorialiste du Figaro,  Nicolas Bavrez. De l’ancien membre du CSA, Christine Kelly, à l’origine de l’une des rares biographies de François Fillon.  Ainsi que de l’ancien directeur de la rédaction de l’Express, à l’origine, ce dernier, d’un long documentaire, en cours d’achèvement, sur la chute et la résurrection de celui à qui l’Elysée semble tendre les bras.

4

Comments are closed.