Michel Onfray ou la philosophie de caniveau

par 18commentaires No tags 4

 

4763554_6_2478_le-philosophe-michel-onfray-a-caen-en-2010_6f142023fbc1cec98f614d8c4c496430

 

On savait le philosophe Michel Onfray, multicarte, tout-terrain, omniscient, touche-à-tout, insatiable…On  découvre, aujourd’hui, une nouvelle facette du personnage: le Onfray rance et  flingueur.

D’un ego particulièrement dilaté, cet intellectuel ventripotent fait régulièrement la tournée de plateaux de télé, où il s’en va dispenser des avis sur tout, avec l’assurance de celui qui ne doute jamais. Juché sur un piédestal imaginaire, l’homme discoure à l’infinie sur tous les sujets qui se présentent, avec une assurance qui laisse le plus souvent pantois. Onfray à la télé ? Du prêt-à-penser tombé de sa chair, d’où il administre ses sentences : l’homme regarde l’humanité qui l’entoure avec une morgue et un mépris confondants. Onfray, encore: de la philosophie «Pour les Nuls» débitée en vrac, à l’intention de ses ouailles médiatiques, dont il attend en retour qu’elles promènent l’encensoir.

Voilà un bon client pour les chaînes. Celui que les médias s’arrachent, est à la pensée ce que l’horodateur est à l’automobile: une machine à débiter de la philo au kilo. 10, 20, 30 minutes? Glisser la pièce et c’est réglé : la machine est lancée.

On pourrait écrire à l’infinie sur cet homme boursouflé de lui-même, qui dispense son propos comme un instituteur des cours d’alphabétisation à des  peuplades reculées, au début du siècle passé. Graphomane, notre philosophe publie, à un rythme de métronome, trois à quatre livres par an: des ouvrages, de qualités inégales, qu’il s’en va doctement défendre sur les tréteaux de télés. Là où ses intervieweurs se tiennent à carreaux, de peur de se faire esquintés: de pauvres analphabètes qu’il balayera d’une irritation chasse-mouche à la première contradiction.

Il y a un peu de Mélenchon chez ce zigoto, qui dézingue un «système  médiatique» dont il se sert comme d’un marchepied : qui a fait de l’invective un mode de fonctionnement.

Car Michel Onfray s’est récemment découvert des talents de sniper. Dans un court texte, accessible sur internet depuis le 26 avril, l’essayiste dit, en termes insultants, infamants, tout le mal qu’il pense de cette élection présidentielle en des termes abjects. Sa cible ? Non pas Emmanuel Macron, au premier chef, mais toute une liste de personnalités qui le soutiennent et dont il fait la peau en des termes inqualifiables.

Extrait : « Le belliciste BHL a donc gagné, et avec lui Pierre Bergé, locataire d’utérus d’autrui, Jacques Attali plagiaire notoire et condamné comme tel par la justice, Alain Minc, plagiaire du précédent, Bernard Kouchner, sac de riz chez les médecins et médecin chez les sacs de riz, Daniel Cohn-Bendit, pédophile au siècle dernier, autrement dit tous les promoteurs forcenés d’une politique libérale, qui a permis à Marine Le Pen de faire son plus gros score et d’être présente au second tour de cette élection qui n’en aura qu’un et à la famille Le Pen de passer de 1% en 1981, à près de 22% en 2017. Cherchez l’erreur »!

On reste sidéré. Et triste devant un tel geyser de vulgarité et de méchanceté crasses. Michel Onfray jouit d’un droit d’expression tout-terrain sur le seul crédit de sa popularité et de ses ouvrages. Les médias lui sont régulièrement ouverts. Mais jusqu’à quand ?

4
18 Comments
  • Louka Cameron
    mai 3, 2017

    Je trouve l’analyse de M.Onfray certes saillante mais plutot juste.
    Laissez donc aux gens le droit de penser, de juger par eux-mêmes.
    Le donneur de leçon c’est vous monsieur Revel.

    Bien à vous.

    • Eric
      mai 4, 2017

      Méprisant envers Onfray sans connaître son œuvre et surtout méprisant envers le peuple qui essaie de s’élever grâce à des penseurs généreux
      Comme le dirait Nietzche Cela ressemble à du Ressentiment .

  • Alex
    mai 3, 2017

    1° – Ce n’est pas bien de reprendre un pseudo extrait du « texte », sans la citation idoine, surtout quand le texte en question n’existe pas en tant que tel mais est LU par Onfray dans une vidéo. C’est un peu l’histoire du ventriloque … le commentaire de commentaire, ça reste toujours aussi drôle mais comme il faut bien vivre avec son temps…
    2° – Accessoirement, dézinguer Onfray, pourquoi pas mais avec un peu moins de fautes d’orthographe, ça aurait un peu plus d’allure…

  • Schneider
    mai 4, 2017

    Un vulgaire papier toilette,un torchon plein d’insultes,de haine,et de refus de penserreur, bref du vomis.
    Rien ne le surprend,venant de la part d’un type comme vous.
    Je ne suis pas toujours d’accord avec onfray mais on ne peut modifier ses idées et les changer pour l’insulter.

  • DANIEL LAVOIE
    mai 4, 2017

    Article confondant de rancoeur et de bêtise! pas la moindre analyse, critique sur le fond des propositions de MO. Classique procès d’intention masquant l’indigence de la pensée..L’insulte n’a jamais tenu lieu d’argument, encore moins de preuve…

  • Benben
    mai 4, 2017

    Encore une pseudo critique facile et vilaine car ayant, comme à l’habitude, pour but de tenter de vous mettre en avant. Mais avant de pointer votre index sur autrui, assurez vous qu’il est bien propre. Je suis d’accord, un peu moins de fautes d’orthographe eût été quand même plus distingué

  • Diego Bordonaro
    mai 4, 2017

    Mr Onfray vous renvoie à votre médiocrité.

  • marie
    mai 4, 2017

    N’importe quoi sur MONSIEUR MICHEL ONFRAY,
    Heureusement qu’il est là pour donner de l’intelligence, de la réflexion.
    Je le lis, je l’écoute. C’est vous mr qui devriez redescendre de votre piédestal

  • Fredo83
    mai 4, 2017

    Euh! Monsieur Revel, on vous a appris à argumenter dans votre école de journalisme? Je ne vois que des affirmations gratuites, sans démonstration. Rien. le vide complet. Nada

  • Olivier
    mai 4, 2017

    Forcement, un philosophe qui nous apprend à penser ne peut pas plaire aux journalistes qui veulent nous imposer et faire notre « leur » manière de penser.
    Une réaction épidermique pleine de haine qui en dit beaucoup sur son auteur et les enjeux qu’il défend.

  • Neil pryde
    mai 5, 2017

    Un journaliste spécialiste depuis 30 ans des autres journalistes nous parle de caniveau , il faut l,écouter , le même nous parlant d , un honnête homme n a aucune légitimité.

  • De passage
    mai 5, 2017

    Moi je viens de découvrir le journalisme de caniveau.

  • E.Levanti
    mai 5, 2017

    Hilarant , Monsieur Revel tente d’executer Michel Onfray et se fait descendre par ceux qui ont lu son article.

    • TALHI
      mai 5, 2017

      FAUX! il se fait descendre par ceux qui n’ont pas aimé son article,, vous oubliez tout ceux qui l’ont aimé et n’ont pas besoin de commenter

    • Alex
      mai 5, 2017

      À long terme, « intellectuel ventripotent », Onfray ne s’en remettra jamais…

  • FORMISANO
    mai 5, 2017

    La prochain fois vous ferez plus d’attention à qui et comment vous vous attaquez.
    Comme tout le monde il a ses défauts mais ses qualités d’intellectuel moderne et surtout honnête les dépassent de plusieurs longueurs.
    Bien à vous

  • Pierre
    mai 5, 2017

    Michel Onfray n’est pas un philosophe. C’est un polémiste … très séduisant ! C’est pourquoi il provoque plus la polémique que le débat serein et constructif. C’est aussi pourquoi il intéresse tant les chaînes de télévision rivées sur le taux d’écoute.

  • dede
    mai 7, 2017

    Onfray a totalement raison. Les Bergé, BHL et Attali sont la honte de ce pays et l’ont amené à la ruine par leurs mensonges, leur béllicisme et leur manque de morale.