Colère des journalistes: Emmanuel Macron déménage la salle de presse de l’Elysée

par 0 No tags 0

emmanuel-macron-et-sibeth-ndiaye-d-lors-d-un-point-presse-a-ladoux-le-25-jan (1)

 

 

Faut-il s’en offusquer et regretter la disparition d’une tradition aussi vieille que la Cinquième République? L’Elysée a annoncé son intention de fermer d’ici à l’été la salle de presse installée depuis 40 ans à l’intérieur même des murs de l’édifice. Celle-ci sera déplacée dans une annexe, à l’extérieur du Palais. Cette salle de presse donnant sur la cour de l’Elysée était tout à la fois un lieu de rencontres pour les journalistes accrédités et une sorte d’épicentre médiatique. Tous les points presse du porte-parole de la présidence de la République se tenaient jusqu’ici sous les ors de cette pièce chargée de symboles. De même, le chef de l’état n’avait que quelques pas à faire pour aller à la rencontre de journalistes conviés à quitter les lieux. La salle de presse de l’Elysée avait été installée à l’intérieur du Palais sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing et, en 1984, François Mitterrand l’avait transférée sur la cour d’honneur, dans un souci de transparence.

 

C’en est donc fini. Dès son arrivée à l’Elysée, en mai, Emmanuel Macron, qui entretient avec la presse des relations complexes, avec une volonté affichée de mise de mise à distance, avait souhaité le départ des journalistes de l’enceinte du Palais. Le tollé avait été immédiat et l’équipe d’Emmanuel Macron avait décidé de remiser un projet qui revient sur la table. Et cette-fois-ci, de manière irrévocable.

Si l’Elysée invoque des travaux nécessaires, qui s’inscrivent dans le cadre d’un projet immobilier d’envergure programmé pour l’ensemble de l’édifice, ce bannissement ne passe pas auprès de la profession qui y voit un geste de défiance à son égard. On pourrait arguer, à l’inverse, qu’au nom de l’indépendance de la presse il est finalement plutôt sain que le recueil de l’expression élyséenne se fasse en dehors de ses murs. Et non à quelques mètres du bureau de celui qui a décidé de mettre symboliquement un peu de plus de distance encore avec ceux là-mêmes qui le flattent ou le jugent.

0

No Comments Yet.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *