Derrière la bataille TF1-Canal+, la vieille rivalité Bouygues-Bolloré

08370972-photo-martin-bouygues549516-vincent-bollore

 

 

La tournure que prend la querelle commerciale opposant Canal + à TF1, dont le signal vient d’être coupé sur le service Mycanal, laisse songeur. Comment expliquer un tel raidissement de la part de la chaîne cryptée, qui s’est mise à dos depuis vendredi un grand nombre de téléspectateurs furieux de ne plus recevoir les programmes de « La Une » ? Et qu’y a-t-il en toile de fond de ce conflit inédit?

Jetons dans le débat quelques éléments de contexte.  La décision de couper le signal deTF1 est venue non pas de Canal +, mais de sa maison-mère, Vivendi, où Vincent Bolloré n’a jamais vraiment porté dans son cœur le propriétaire de TF1, Martin Bouygues : doux euphémisme. Revenons ainsi un court instant sur un épisode toujours gravé dans les mémoires des deux hommes : quand en 1998  Vincent Bolloré faisait une intrusion fracassante  dans le capital de TF1…

Volant au secours de Martin Bouygues, dont la chaîne était alors en ligne de mire d’Axa, l’industriel breton s’était confortablement ­ installé à la table des actionnaires. Et ce, sans qu’on l’y invite. Le PDG du groupe Bolloré ne songeait alors qu’à une chose: faire fructifier ses 10% (devenus 12,6%) de Bouygues, avec le secret  espoir d’en prendre un jour le contrôle. Objectif non avoué, mettre la main sur TF1 en un éclair. En moins de deux mois, celui que l’on surnommait alors « le petit prince du cash-flow » s’était imposé de façon magistrale au roi du béton. Vincent Bolloré avait d’abord grignoté quelques miettes précieuses du capital de Bouygues. Laissant « Martin » médusé, il s’était spectaculairement imposé à la table de son conseil d’administration. Avant d’aller nouer des discussions avec le patron de Vivendi et propriétaire de Canal, à l’époque, Jean-Marie Messier. Le deal ?  A moi TF1, à toi Canal+ !

Entré par effraction au tour de table de Bouygues, Vincent Bolloré avait pourtant échoué dans sa tentative d’infléchir la stratégie suivie par Martin Bouygues. Si bien que ce dernier avait fini par le décourager, après qu’il ait trouvé un allié de poids, venu à son secours : François Pinault. Ayant perdu la partie, Bolloré jeta l’éponge : en se désengageant, son groupe réalisera une solide plus-value (1,5 milliard de francs de l’époque). Quatre années plus tard, la structure de tête de François Pinault, Artemis, reprendra du service aux côtés de son ancien partenaire. Dans le cadre de la nouvelle mouture de l’offre de reprise de SFR, Bouygues annoncera que la famille Pinault est prête à prendre une participation dans le nouvel ensemble formé par SFR et Bouygues Telecom…SFR dont Vivendi s’est séparé depuis : au grand dam de Vincent Bolloré.

Que de cadavres dans le placard entre Bouygues et Bolloré. Que de conflits, d’intérêts divergents et d’inimités depuis vingt ans. Le dossier TF1 du moment s’inscrit ainsi dans un contexte lourd : ces deux hommes ne se sont jamais vraiment faits de cadeaux. On notera par ailleurs que Vivendi, à travers ce conflit commercial, s’est rapproché d’un acteur également en guerre commerciale avec « La Une » : Orange. Intransigeant lui aussi, le groupe de Stéphane Richard bataille depuis des semaines avec le même TF1. Prises en étau, entre Vivendi et Orange, « La une » a beaucoup à perdre dans ce combat. A commencer par une baisse de son audience et une forme d’isolement sur la scène française où des alliances se dessinent. Or cet axe Vivendi-Orange est celui-là même que veut constituer à terme Vincent Bolloré. L’industriel rêve d’un ensemble européen  poids-lourd, mêlant les télécoms et les contenus. Or cette guerre picrocholine est peut-être l’occasion pour « Canal » de resserrer un peu les liens  avec celui qui sera demain un partenaire moteur.

3
2 Comments
  • Red John
    mars 5, 2018

    Y a une centaine de chaines sur Canal, 22 autres en clair sur TNTSAT. Faut arrêter le cirque. La coupure de TF1 rendra plus de temps disponible de cerveau pour ses télespectateurs.

    • lorre
      mars 5, 2018

      je ne suis plus abonné à Canal j’ai acheté un décodeur tntsat et je n’ai plus accés à toutes les chaines de la,tnt dont lci et je trouve cela inacceptable