D’Anne Méaux à Alexandre Bompard, ces fillonistes venus de la com et des médias.

    Ils sont peu, dans l’univers des médias et du conseil, à avoir accompagné la spectaculaire ascension de François Fillon, à avoir parié sur celui que le Tout-Paris de l’audiovisuel et de la presse française courtise, comme jamais, depuis dimanche dernier. Celui que les intervieweurs des matinales, en radios et télés, interrogeaient hier avec une forme ...