L’UMP tire à boulets rouges sur la presse. Que l’on disait « sarkozyste »!

L’offensive de responsables de l’UMP, pilotée de l’Elysée, contre les médias  a quelque chose d’indécent. Soupçonnés hier par l’opinion d’entretenir avec Nicolas Sarkozy des liens de connivence, accusés de se vautrer sans aucune pudeur dans le lit de l’UMP, au lendemain de l’élection du maire de Neuilly à la présidentielle, les journalistes sont aujourd’hui vilipendés ...