"Moi, Mustapha Kessous…"Chronique du racisme ordinaire.

L’article, d’une ironie acide, qui vous ronge à sa lecture, est ciselé. Intitulé, Moi, Mustapha Kessous, journaliste au "Monde  et victime du racisme, ce papier, publié le 23 septembre dernier et passé relativement inaperçu, raconte la vie au quotidien d’un jeune journaliste du Monde d’origine algérienne victime de ce qu’il appelle un  "apartheid mental". Je ...