Peillon, le vilain petit menteur…La chronique de Philippe Gavi

On a vu un Clavel quitter le plateau, « messieurs les censeurs, bonsoir », le coup était prémédité, mais il était venu. Des sorties théâtrales de plateau, des esclandres, des refus de débat, il y en a eu beaucoup, mais la soupe au poireau et au cochon qui se dédie, jamais. Avec Vincent Peillon, l’inconduite ...