Mauvais temps

par 1 No tags 0

Info ou intox? De solides rumeurs laissent à penser que le projet de grand quotidien populaire français, piloté par l’allemand Springer et inspiré de Bild, a du plomb dans l’aile. Faute d’un partenaire financier solide, les teutons  jetteraient l’éponge, après avoir tenté d’embarquer, en vain, TF1 dans leur aventure. Les dirigeants de cette dernière, qui ont toujours regardé l’industrie de la presse avec une moue dubitative, auraient, de surcroît, peu apprécié le rachat récent par Springer du site Internet AuFéminin.com, sur lequel lorgnait La Une. Il n’empêche, faute d’un sérieux  renfort financier (l’investissement prévu pour le lancement de ce journal avoisine les 100 millions d’euros), le groupe de presse allemand plierait donc bagages, après avoir tout tenté.

Il est vrai  que pour réussir l’ambitieux pari d’installer en France un quotidien à grand tirage, dans un paysage quasi sinistré pour la presse quotidienne, relève de la gageure. Voilà des mois que l’équipe dirigeante de Springer, à Paris, tente de déplacer les montagnes. Il a fallu trouver des imprimeries au meilleur coût. S’appliquer à convaincre les Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne (NMPP) de constituer un réseau de distribution imposant ( avec 22 000 nouveaux points de vente). Engager une partie de bras-de-fer avec les barons de la presse quotidienne régionale, pas franchement réjouis de voir débarquer dans leurs fiefs un nouveau venu, décidé à vendre son journal jusque dans les points les plus reculés de l’hexagone. Et bâtir un « business plan » qui prenne en compte l’effondrement du marché publicitaire, la télévision et Internet raflant la mise.

Tout cela fait beaucoup pour un seul homme. Pragmatiques, les allemands vont donc peser au millimètre les risques d’une aventure qu’ils n’aborderont qu’à coup gagnant. Or les hésitations sont là. C’est à la mi-juillet que le verdict devrait tomber, alors que les nuages s’amoncellent.

0
1 Comment
  • Moh
    juillet 4, 2007

    « De solides rumeurs laissent à penser ».

    Etes-vous journaliste ?