Picsou

par 25commentaires No tags 0

Quelques lignes dans les Echos de ce mardi ont attiré mon attention: « L’ancien président de NRJ, Jean-Charles Mathey, devrait bénéficier d’un non-lieu ». Je devine le soulagement de cet homme, mis au rancard il y a deux ans, vilipendé dans tout-Paris, viré de NRJ par son propriétaire, Jean-Paul Baudecroux, qui le soupçonna de malversations,  et traîné devant les tribunaux. Je devine d’autant plus son soulagement que le paria d’hier a eu fort à faire, puisque le magistrat qui l’a passé à la moulinette, durant des mois, n’est autre que Renaud Van Ruymbeke, c’est à dire l’archétype même du juge avec lequel on ne badine pas.

La prochaine réhabilitation  de ce cadre dirigeant de NRJ risque d’altérer un peu plus encore l’image, en perte de vitesse, de Jean-Paul Baudecroux, golden boy des années 80 et richissime patron de radio, dont le glamour s’est effrité au fil du temps. Celui qui a bâtit, en 1982, la plus belle des stations de radio, a vu son étoile pâlir au fil du temps: avec l’éclosion du Net, la piraterie musicale et la multiplication des supports, NRJ a pris indéniablement un coup de vieux. Baudecroux, lui, semble avoir perdu la main. C’était inévitable. Ce dirigeant doit regretter aujourd’hui de ne pas avoir vendu son bijou quand celui-ci valait de l’or. A l’époque où NRJ pesait, au bas mot, 180 millions d’euros. Etonnant pour un homme maladivement attaché à l’argent. Une réputation qui ne l’a jamais quittée et qui lui colle encore à la peau, vingt cinq années après la création de sa station. Je me souviens très bien d’avoir déjeuné, un jour, en sa compagnie, dans son restaurant d’entreprise. Il m’avait  invité à le rejoindre à son bureau, puis m’avait proposé de « manger un morceau » sur place, « c’est plus commode et très sympa, tu verras… » Quelques minutes plus tard, nous faisions la queue, chacun avec notre plateau. Quand arrive la caisse. Notre richissime PDG se retourna alors vers moi, embarrassé, en m’expliquant qu’il n’avait pas un sou en poche. La caissière proposa à son patron de régler ultérieurement. Mais devant le silence gêné de ce dernier, je décidai de m’acquitter de la facture ( 22, 50 francs, à la louche). Et j’ai éclaté de rire, dans mon  for intérieur. Aujourd’hui, je ne suis pas convaincu que le même Baudecroux fasse beaucoup rire Jean-Charles Mathey.       

0
25 Comments
  • BAUDECROUX Jean Paul
    novembre 15, 2007

    Cher Renaud,

    Dans un article titré « PICSOU » publié dans ton blog en date du 23 octobre 2007, tu fais état des réactions que t’inspire la lecture d’un article des Echos annonçant que Monsieur Jean-Charles MATHEY devrait bénéficier d’un non lieu.

    Tu en profites pour formuler des propos profondément désagréables et blessants à mon égard.

    Que tu utilises ton blog pour colporter des rumeurs, maintes fois ressassées, sur ma prétendue avarice passe encore.

    Que tu n’aies pas trouvé de titre plus original pour ton article que « PICSOU » passe encore également.

    Que tu inventes une scène qui se serait déroulée entre nous au cours de nos déjeuners, en dévoilant à cette occasion une entrevue qui me semblait relever d’une relation cordiale non destinée à faire l’objet d’un article, j’en suis peiné mais passe encore.

    J’en déduis simplement que grâce à ce nouveau support que constitue le blog, tu sembles t’orienter vers un journalisme où plus rien n’est respecté, ce qui ne te ressemble pas.

    Que tu considères que je ne serais plus un patron « glamour » c’est ton droit.

    Que tu puisses penser que je regrette de ne pas avoir vendu le Groupe NRJ au plus haut de son niveau boursier, c’est singulièrement contradictoire avec le portrait que tu fais de moi mais c’est là encore ton droit si ce n’est, et cela t’étonnera certainement, que je suis bien davantage attaché à ce Groupe, à ses équipes, à ce métier qu’aux plus-values boursières que je pourrais réaliser.

    Je ne peux, par contre, accepter la façon dont tu prends fait et cause pour Monsieur MATHEY en évoquant son « non lieu » et sa prochaine « réhabilitation » alors que l’instruction est toujours en cours et n’a nullement été clôturée, que Monsieur MATHEY n’a été « cuisiné » en tout et pour tout qu’une seule fois par le magistrat instructeur alors même que déjà à trois reprises le Conseil de Prud’hommes de Paris, la Cour d’Appel de Paris puis la Cour de Cassation ont rejeté en référé, de manière extrêmement ferme toutes ses prétentions et alors qu’y compris les commissaires aux comptes du Groupe NRJ ont dénoncé les faits au Parquet et que les organes représentatifs du personnel de NRJ GROUP envisagent aujourd’hui de se constituer partie civile à son encontre.

    Résumer grossièrement ce dossier comme tu le fais, alors que manifestement tu n’as pas été mis en mesure de connaître de celui-ci, ne me semble pas constituer une information très enrichissante pour tes lecteurs.

    Il me semblait donc souhaitable de t’adresser le présent commentaire.

    Je te prie de croire, Cher Renaud, à ma plus grande déception.

    Jean-Paul BAUDECROUX

  • Wrazwalqs
    janvier 12, 2008

    Glavnoe horoshiy bil muzhik!

  • Heralmp
    février 26, 2008

    A skazhite – Parizh deystwitelno bolshoy gorod?

  • Heralmp
    février 26, 2008

    A skazhite – Parizh deystwitelno bolshoy gorod?

  • Arlaeu
    mars 1, 2008

    Pered nimi byla arka

  • Arlaeu
    mars 1, 2008

    Pered nimi byla arka

  • Arlaeu
    mars 1, 2008

    Pered nimi byla arka

  • redtube
    mars 10, 2008

    It is the best what i saw, 4ever !!!

  • redtube
    mars 10, 2008

    It is the best what i saw, 4ever !!!

  • redtube
    mars 10, 2008

    It is the best what i saw, 4ever !!!

  • redtube
    mars 10, 2008

    It is the best what i saw, 4ever !!!

  • redtube
    mars 10, 2008

    It is the best what i saw, 4ever !!!

  • Batxj
    mars 29, 2008

    http://kriminal.jvl.com/ kriminal

  • Omnisv
    avril 1, 2008

    Upon the education of the people the fate of this country depends.

  • Negotv
    avril 1, 2008

    http://kanal.freebiehost.net kanal

  • Kramxu
    avril 2, 2008

    I do not want my house to be walled in on all sides and my windows to be stuffed. I want the cultures of all the lands to be blown about my house as freely as possible. But I refuse to be blown off my feet by any.

  • Krauncheb
    avril 3, 2008

    Desperation is like stealing from the mafia: you stand a good chance of attracting the wrong attention.

  • Obraz
    avril 9, 2008

    http://men-wearing-panthose.k2free.com men wearing panthose

  • Obraz
    avril 9, 2008

    http://pantyhosed.cyberinkshop.com/ pantyhosed

  • Hughes
    avril 14, 2008

    http://collet-chucks.ok.tc/ collet chucks

  • Negoyc
    avril 15, 2008

    xncx

  • Negohv
    avril 15, 2008

    [url=http://xxnx.freehostplace.com/xnxd.html]xnxd[/url]