Plan média

par 19commentaires No tags 0

La communication a ses logiques, a t-on coutume de dire. Est-ce encore le cas, avec Nicolas et Cécilia Sarkozy ? Jamais couple présidentiel n’aura, en effet, autant déjoué tous les schémas, pratiquant les contres-pied médiatiques avec une aisance déconcertante. Ainsi de Cécilia Sarkozy qui a choisi, cette semaine, Paris Match pour faire une réapparition, un magazine pour lequel elle a accepté de se plier à une séance photo, soigneusement agencée, dans un grand hôtel parisien. Paris Match, souvenons-nous…C’est cet hebdomadaire qui l‘avait crucifié, à l’été 2005, en publiant les toutes premières photos de sa liaison avec Richard Attias. Le premier chapitre dévastateur d’un feuilleton qui n’a jamais cessé depuis d’alimenter la chronique.

Mais la communication à ses codes. Plutôt TF1 que France 2, quand il s’agit de toucher le plus grand nombre. Plutôt les colonnes, le glamour, d’un Paris Match, que celles moins chics d’un VSD, dès lors qu’il s’agit de réhabiliter une image écornée par la rumeur. Cécilia Sarkozy semble pratiquer, ainsi, le contre-pied, avec un brin de jubilation, c’est en tous les cas le sentiment qu’elle semble vouloir donner. On l’a vu dernièrement assister, en compagnie de ses filles, à l’avant première du spectacle du Roi lion, une soirée très parisienne organisée par Publicis, l’employeur de Richard Attias et un groupe publicitaire que Nicolas Sarkozy a « black-listé ». Bisque-bisque-rage !!J ’interrogeai hier le photographe qui a pris au mois d’août dernier, au Maroc, les fameux clichés de François Hollande et de sa nouvelle compagne. Ce paparazzi de renom m’expliquait que jamais depuis la création de la Cinquième République, un couple présidentielle (ou ce qui l’en reste) n’avait suscité autant d’hystérie de la part de toute une profession. Et la traque, me disait-il, ne risque pas de s’interrompre, bien au contraire, avec le divorce, quasi annoncé, de Nicolas et de Cécilia.  

0
19 Comments