Google au pilori

par 5commentaires No tags 0

 
Haro ! Dans un seul et bel élan l’ensemble des patrons de presse américains, qui ont assez de voir leurs journaux disparaître, victimes d’Internet et d’une fonte dramatique de leurs recettes publicitaires, s’en sont pris ces derniers jours à leur ennemi tout désigné : Google. L’accusation, on la connaît. Le géant est accusé de piller la presse en toute illégalité, en mettant en ligne chaque jour plusieurs dizaines de milliers d’articles. Cette razzia est d’autant plus préjudiciable qu’elle s’accompagne d’une OPA sur le marché publicitaire : quand la presse américaine annonce une nouvelle baisse ( de 17%) de ses recettes et que chaque semaine qui passe voit un journal rayer de la carte, Google grossit. Jamais ce mastodonte n’avait gagné autant d’argent.
 
Même chose en France ou Google France voit son chiffre d’affaires galoper. Selon des prévisions, les revenus publicitaire de la cousine française de Google devraient même dépasser ceux de France Télévision, l’an prochain. Et pourraient atteindre assez vite ceux de TF1. « A l’avenir, il n’y aura que de deux catégories de journaux, les survivants et les morts !», assène ainsi Dean Singleton, l’un des barons de la presse américaine. De quoi affoler même le très coriace Rupert Murdoch. Le propriétaire du Wall Street Journal et du New York Post, qui ne décolère pas contre Google, pense avoir trouvé un début de réponse face à la voracité de ce portail planétaire : la monétisation de ses contenus. C’est ainsi qu’il dit envisager, aujourd’hui, de faire payer les informations financières diffusées sur le site du Wall Street Journal. Une réponse tardive pour les uns, risquée pour les autres, qui estiment que très bien ancrée dans nos sociétés la culture de la gratuité sur Internet semble interdire tout retour en arrière. On le voit, frappée de cécité, la presse avance à tâtons au sein d’un univers médiatique en complète mutation.
« Chéri ! J’ai rétréci la presse », s’amusait hier Le Canard Enchaîné, au fil d’un article dévastateur. A l’image de ce petit spot fort bien fait, mais au goût très amer, signé, justement, Dean Singleton.         
 
0
5 Comments
  • Mathieu D.
    avril 9, 2009

    Et au même moment, les patrons de presse français sont également remontés contre Google, qui semble être l’ennemi à abattre.

    Hier soir, l’université Paris Dauphine organisait un colloque « La presse écrite peut-elle se réinventer? » et Google est revenu plusieurs fois dans les débats. C’est ainsi que par exemple Julien Billot, de Lagardère Active, a parlé des « méthodes de pression » du géant américain alors que Valérie Decamp (La Tribune) expliquait que Google a « dévalorisé le contenu ». Même son de cloche du côté de Figaromedia avec Pierre Conte, qui a affirmer que Google « est en train de rafler tout le développement de l’Internet en France ». Bolloré Media n’était pas en reste, puisque Jean-Christophe Thierry (qui a eu un petit « clash » avec Edwy Plenel, également invité, concernant l’indépendance de Direct Matin et Direct Soir), a rajouté « Google est sans doute aujourd’hui un risque majeur pour la profession des journalistes ».

    Premier résumé de la soirée à découvrir ici, avec l’intervention de Julien Billot (Lagardère Active) : http://www.inmedia-lesite.fr/?p=709

  • nina
    avril 9, 2009

    LYNCHAGE NUMERIQUE + PLAGIAT :

    Voilà ce qu’on peut faire quand on se rebiffe et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku klux klan, lynchage qui n’a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat vulgaire et ridicule qui passe à la télé. Avis à la population et merci pour l espace d’expression. Voilà, ceci est également une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards.
    et dotclear dit :Vous êtes exclu de ce forum. L’administrateur ou le modérateur qui vous ont exclu envoient le message suivant –
    Quels Pétochards gerbants à Dotclear de la  » blogosphère  » 🙂

    Quant a sarkozy, s’il n’aime pas le web, et s’il n’aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu’il la quitte !

    PS-J AI BIEN QUE JE NE PAIERAI PAS POUR AVOIR SUBIT TOUT CA ET VOIR UNE GROSSE RADASSE EN FAIRE UN DISQUE MINABLE et comme le bruit protège des abus des  » grands de ce monde « , alors avocats et procès. Evidemment que je porte plainte. JE CHERCHE TOUJOURS UN AVOCAT.

  • Fbo
    avril 9, 2009

    Très intéressant le « petit spot » de Dean Singleton. On se permettra juste de signaler à Renaud Revel que ce doc, baptisé Epic 2014, a été réalisé par Matt Thompson et Robin Sloan, et qu’il circule depuis déjà deux ou trois ans. Ce qui ne l’empêche pas d’être remarquable (pour en savoir plus, voir http://rimarchives.free.fr/epic2014.htm)

  • réduction l'express
    septembre 4, 2009

    Merci pour le lien FBO.

  • BrayElnora27
    avril 10, 2010

    The mortgage loans are very useful for people, which would like to start their organization. In fact, this is not very hard to get a term loan.