L'Espagne championne d'Europe du piratage.

par 11commentaires No tags 0

piratage.jpg

On le sait, le piratage sur Internet est un fléau planétaire et particulièrement chez les jeunes. Mais comment se propage t-il selon que l’on est Français, Américain, Chinois, Anglais, Italien ou Russe ? L’institut Ipsos m’a adressé une étude réalisée dans douze pays à travers le monde, auprès d’un échantillon de 6521 individus de 16 à 65 ans, tous interrogés en ligne.
 
Et ce sont les jeunes chinois âgés de 16 à 24 ans qui arrivent en tête de ce hit-parade du piratage: 81% d’entre eux piratent de la musique, contre 61% des espagnols, 47% des américains, 34% des japonais et 29% des français du même âge. Même chose pour les vidéos: la Chine explose les compteurs ,(75%), suivie des Etats-Unis et de l’Espagne, (39% et 38%). En France, seuls 21% des jeunes de 16 à 24 ans, toujours, confessent télécharger en toute inégalité des films et autres vidéos.

La Chine s’affiche donc en tête de cette liste noire et ce pour des raisons que l’on devine: ouverture vers le monde, appétit d’une génération trop longtemps claquemurée, pression trop lourde de l’appareil idéologique, censure…Toutes les vannes ont explosé. La situation de l’Espagne est plus inattendue. Frappé de plein de fouet par la crise économique ce pays, où les 16-24 ans sont bien plus nombreux qu’en France, se distingue par rapport à ses voisins européens.

Faut-il y voir les effets de la crise ou les remugles d’une vieille tradition contestataire, qui voit fréquemment la jeunesse espagnole refuser la norme ? Ou est-ce simplement la conséquence de l’extrême modernité d‘un Etat qui jusqu’au début des années 2000 affichait une vitalité insolente et des taux d’équipements en high tech impressionnants ? En tous les cas, l’Espagne, championne d’Europe, est un territoire où la piraterie a élu domicile.

Rien d’étonnant du coup qu’à la question « Les pirates sont-ils aussi de gros consommateurs de contenus payants ? », seuls 43% des espagnols, (contre 55% des français, 50% des anglais ou 72% des américains), répondent par l’affirmative, dès lors qu’il s’agit de musiques en ligne. L’écart est encore plus significatif à propos de la vidéo, puisque seul 53% des espagnols disent acheter des images en ligne : ils sont 62% en France, 68% en Grande-Bretagne, 85% aux Etats-Unis et autant en Chine.                

0
11 Comments
  • Luk
    juillet 2, 2009

    Et moi qui pensais que la France était championne du monde… C’est comme au foot, une autre compétition? 😛

  • tetu29
    juillet 2, 2009

    Voilà qui va réconforter notre nouveau ministre de la Culture…
    Question idiote, à propos du téléchargement illégal. Pourquoi, alors que j’achète un DVD original, comme il se doit, en magasin, suis-je obligé de supporter un clip affligeant sur le téléchargement illégal ?
    Elle bonne ma question, non ?

  • ltb22
    juillet 3, 2009

    Où avez vous lu que les 16-24 ans sont bien plus nombreux en Espagne qu’en France? Quelles sont vos sources?
    De quoi est-il question à propos des « jeunes espagnols refusant la norme »? (sous entendu plus qu’ailleurs si j’ai bien saisi la teneur de l’article…)

    Vivant en Espagne, je reste pour le moins dubitatif quant à vos hypothèses… Je crois qu’il ne faut guère aller chercher loin : il y a ici une très grande tolérance quant au piratage, et guère de politique audible pour lutter contre le phénomène (et ne parlons pas de responsabilisation!). Contrairement à l’hystérie Hadopi en France, on n’a guère l’impression que le gouvernement espagnol se passionne pour le sujet : entre ETA et une crise sans précédent, il a d’autres chats à fouetter et pas d’Albanel sous le coude pour s’agiter au parlement et dans la presse sur le sujet.

  • Il Palazzo-sama
    juillet 3, 2009

    « En tous les cas, l’Espagne, championne d’Europe, est un territoire où la piraterie a élu domicile. »

    N’importe quoi.

    Seulement 0~1 % de la population espagnole pratique la contrefaçon numérique, vu qu’elle n’y existe pas telle qu’on la connait chez nous… (la plupart sont des échanges hors-marché sans but lucratif, donc parfaitement légaux : http://www.ecrans.fr/Espagne-Viva-peer-to-peer,6036.html )

  • hakim
    septembre 22, 2009

    salut gggggg

  • jklil
    août 22, 2012

    ^$
    p^$

  • hoda
    octobre 19, 2012

    houda-hamzaoui@live.com

  • hoda
    octobre 19, 2012

    achref

  • houda
    octobre 19, 2012

    anis

  • reda
    mai 25, 2013

    cette image est peut-étre protégée par des droits d’auteur.

  • emna
    juillet 8, 2013

    zkiydc_