Le dernier (et juste) combat de BHL

 

BHL.jpg

Les arcanes opaques de la realpolitik, la montée des pays émergents, les intérêts bien compris de la France et d’un pays comme l’Egypte, le caractère byzantin d’une élection où tout se joue dans la coulisse, les petites combines, les manœuvres de l’Elysée où Henri Guaino, conseiller du prince,  suit l’affaire du mauvais côté et joue une mauvaise partition, vont-ils entraîner l’Unesco dans un épisode indigne? Pour la première fois depuis dix ans, l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, qui siège à Paris, doit élire un nouveau directeur, qui succédera au Japonais Koïchiro Matsuura. Le scrutin s’ouvre le 17 septembre. Et celui-ci se prépare dans un climat tordu et malsain. En cause, en effet, la nomination probable  du ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, dont le parcours et la personnalité sont entachés de déclarations antisémites et de soupçons de corruption.

Cette personnalité contestée et contestable  n’a jamais rien trouvé à redire au régime autoritaire d’un pouvoir égyptien qui pratique la censure, embastille les journalistes qui dérangent et fait la chasse aux blogueurs, les nouvelles bêtes noires du pouvoir en place au Caire. C’est ainsi que Farouk Hosni, (71 ans), s’est notamment distingué en  déclarant devant le Parlement qu’il se ferait une joie de «brûler tous les livres israéliens» s’il y en avait dans son pays. En fait, l’homme n’en est pas à son coup d’essai. En Israël, le quotidien Haaretz rappelle qu’il a interdit la présentation au festi-val de cinéma du Caire du film israélien plébiscité d’Eran Kolirins, la Visite de la fanfare. Le Centre Wiesenthal tient l’homme pour un «antisémite», qui a «personnellement» invité l’islamo-communiste négationniste Roger Garaudy à venir mettre en doute la Shoah à la télé égyptienne, il y a sept ans, et aurait bloqué l’ouverture d’un musée juif au Caire.

H93TCAKOQ6W0CABP6RCECAPVHMBICAOBE1A7CAOD3KE0CA9H2CMTCAG8DFHNCAKIX7QJCAQ4ED6BCAJTP1F7CACISTJCCA12FAAHCAGOI69WCAGW32OCCA8V2QLQCAXWL1X7CAKCHHRQCARDB3INCAITNGU6.jpgEtonnant, calamiteux, pour un homme, (photo) qui brigue la direction d’un organisme international dont la mission est de promouvoir le dialogue interculturel…Ses derniers propos antisémites remontent au 10 mai, et ils ont juste suscité une protestation d’Israël et un début de controverse dans la presse de la région. Silence ailleurs et motus à Paris, où Nicolas Sarkozy, soucieux de caresser l’Egypte dans le sens du poil, à l’approche de la mise en œuvre de son vaste projet d’Union pour la méditer-ranée, ne tient pas à critiquer le candidat de Moubarak.
 

Si je vous raconte tout cela, c’est parce qu’il y à Paris un homme qui se démène comme un beau diable afin de médiatiser cette affaire, que seuls quelques journaux, dont Le Point et l’Express, (brièvement), ont évoqué: Bernard-Henri Lévy. C’est son combat du moment. Intarissablement depuis des semaines, il parcourt Paris, bouscule les responsables politiques, poussent les portes, harcèle l’Elysée, secoue le cocotier et tire les sonnettes.  J’ai appris au fil des ans à découvrir BHL, bien au delà de certains clichés racornis. L’homme est entier, fidèle et d’une très grande fiabilité,  dans les promesses qu’il vous fait et les explications qu’il vous donne: ce qui se fait rare de nos jours.

Mais ce qui me subjugue le plus souvent chez BHL, c’est cette capacité à faire bien souvent jaillir l’évidence comme une étincelle, par frottement des idées et des images. Patience des arguments indéfiniment répétés, acharnement à vouloir vous faire entrevoir la vérité, oui, il y a chez cet  intellectuel attachant, infiniment drôle à ses heures, une pugnacité qui surprend toujours: BHL ne lâche rien. Et ce combat difficile qu’il  a entamé au nom de la liberté d’expression, de la tolérance et de l’indépendance de cette institution qu’est l’Unesco, méritait d’être modestement salué ici. Penchez-vous donc sur cette affaire, allez vous informer plus avant sur la Toile, visiter le blog de BHL, car cette affaire qui vire au scandale mérite bien plus d’échos qu’elle n’en a aujourd’hui.          
 

0
3 Comments
  • Rubin
    septembre 10, 2009

    Le blog en question a fermé en 2005, et ressemble beaucoup à un faux. Vous devriez y jeter un coup d’oeil 😉

  • Jericho
    septembre 10, 2009

    L’AFP écrit « Tollé à gauche après une réflexion équivoque d’Hortefeux sur les Beurs‎ ». Le Figaro écrit « Polémique après une réflexion équivoque d’Hortefeux sur les Beurs‎ ». Je suis effaré. Qui se souvient de la condamnation de patrick sebastien pour un sketch ? En quoi les propos d’Hortefeux sont-ils plus convenables que ceux qui ont valu à MOF une condamnation ? Je suis effondré.

  • Claire
    février 10, 2010

    Super votre article!

    Avec la polémique Botul, son masque est officiellement tombé, on voit le vrai visage de cet incompétent, il parait même qu’il arrêterai la philosophie pour faire du naturisme, BHL nu avec Christine Angot, hahaha, regardez la photo :
    http://www.urbains.net/ce-qui-buzz/bhl-pose-nu-avec-christine-angot-10022010

    Marrant la bête