Tarnac, fiasco judiciaire et médiatique.

625204.jpgL’affaire des " mises en examen de Tarnac " tourne depuis quelques jours au bras de fer entre les avocats des inculpés et l’institution judiciaire. Un an après l’interpellation et la mise en examen de neuf personnes dans l’affaire du sabotage de voies SNCF à Tarnac, (Corrèze), pendant la nuit du 7 au 8 novembre 2008, leurs conseils ont décidé de se muer en procureurs, convaincus que le dossier d’association de malfaiteurs à visée terroriste, instruit par le ministère de l’Intérieur et la justice, repose sur une reconstruction fantasmagorique des faits.

Dysfonctionnement de la justice, instruction à charge, contradictions, omissions et affabulations de certains services de police, emballement médiatique… cette rocambolesque affaire risque de prendre un tour nouveau avec la convocation du fameux témoin sous X… celui-là même dont les confessions ont servi de socle à l’accusation, laquelle reste aiguillonnée par le ministère de l’Intérieur, où l’on a eu vite fait de transformer un groupe de jeunes gens en une prétendue "cellule invisible", pour reprendre le terme employé par Michèle Alliot-Marie au soir même de l’arrestation des premiers d’entre eux. Ce que Daniel Cohn-Bendit dénoncera bien plus tard, en évoquant une "construction idéologique du terrorisme".

Les médias auront joué un rôle moteur dans cette ténébreuse et curieuse affaire. Il faut en effet se souvenir que cet attentat a vu un certain nombre d’organes de presse (Libération, TF1, France 2, Le Nouvel Obs…) enfourcher sans sourciller la thèse fabriquée, au soir même de ce 11 novembre, par la ministre de l’Intérieur. "L’ultra-gauche déraille", embraye alors Libé, qui veut voir dans cet attentat une action coordonnée, la main d’un groupuscule structuré. Mieux, des "guérilleros du rail" comme les appelle L’Obs, qui n’y va pas avec le dos de la cuillère la même semaine.

Inconscience, précipitation, surenchère, ivresse des mots… Tandis que les chaînes évoquent la présence le long des voies d’un couple "aux aguets", la presse s’embarque dans un roman photo nourri par la place Beauvau, où Michèle Alliot-Marie déroule sa pelote et souffle sur les braises. Il faudra attendre plusieurs semaines avant que ces même journaux, bousculés par les arguments des avocats des inculpés, qui n’en peuvent plus devant un tel amoncellement de contre-vérités, commencent à opérer un léger virage. Changement de cap: des éléments à décharge prouvant la manipulation trouvent un début d’écho dans leurs colonnes. "L’affaire déraille", résume même L’Obs, qui n’hésite pas à jouer du contre-pied, à l’instar de nombreux journaux. Imperceptiblement et sans le dire, les médias opérent un virement de bord général, sans remord ni explication.

Ce qui semblait vrai hier se révèle faux aujourd’hui: et alors? "Les médias ne s’excusent jamais, ils sont sans mémoire", écrit Daniel Schneidermann dans Libération, au lendemain de la publication par les avocats des inculpés d’éléments pour le moins troublants: le journaliste vise tout à la fois le quotidien qui l’emploie et des chaînes de télévision prises d’un même réflexe mimétique. Toutes les vérités sont bonnes à dire, même quand elles sont successives et se contredisent… Les médias tiront-ils le moment venu les enseignements d’une affaire qui n‘a finit de nous surprendre?

0
12 Comments
  • jean Meyran
    décembre 1, 2009

    Avez-vous vérifié la prose de l’Express à ce moment là ?

    Dans mon souvenir, la prudence n’avait pas été la vertu la mieux partagée par lémédias (c). Tout le monde y était allé de sa parano basique

    Bonjour chez vous

  • pichavant
    décembre 1, 2009

    J’espère que les victimes de Tarnac auront droit aux excuses de l’état et une indemnité prise sur les deniers de la justice (et pas sur nos impôts). Ils se tromperaient peut être moins souvent comme ca!! Ca vaut combien un jour de prison pour rien? Quant à la fameuse « cellule invisible », appelons la plutôt Cellule Invisible et Polyvalente.

  • jean-paul vacherat
    décembre 2, 2009

    Surprenant votre article… Je me souviens pourtant:
    * d’une affaire troublante des le depart, dont l' »issue » (l’arrestation des « coupables ») semblait déjà dictée par la pression des médias sur une police incapable de mettre fin à des sabotages à répétition,
    * d’une ministre à bout d’arguments pour nous convaincre qu’il s’agissait d’actes « terroristes » réalisés par un groupe d' »ultra-gauche » ,
    * des témoignages du père de Julien Coupat qui semblait bien seul à raisonner, au milieu de cette folie mediatico-policière, malgré l’émotion et l’incompréhension,
    * de l’interview (sur France 3?) du « spécialiste » de l' »ultra-gauche », M. Chr. Bourseiller dont l’imposture n’est démasquée que dans l’émission de Daniel Mermet sur France Inter (10/12/08), après des dizaines d’interviews télévisées,
    * de l’ahurissement des voisins devant une telle mise en scène de leur petit village soudain envahi par un bataillon « ultra-préparé », et de leur soutien spontané pour ces jeunes « idéalistes ».

    Et quand bien même ma mémoire n’aurait retenu que les doutes, envers et contre tout, quel est l’intérêt de votre article? Douteriez-vous encore des manipulations dont vous êtes l’objet, et de celles que vous exercez?

    En ce qui me concerne, vos préoccupations déontologiques m’insupportent; seul le sort de ces jeunes m’intéresse. Que sont-ils devenus? Qu’en pensent-ils? Comment la justice et la police en sont venues à de tels compromissions?

    Est-ce votre métier de nous renseigner? Alors, qu’attendez-vous? Bougez, vous serez plus utile qu’a rester derrière votre ordinateur a écrire un article insensé et a l’orthographe défaillante.

  • marie
    décembre 2, 2009

    ENCORE UNE FOIS : HONTE SUR VOUS LES MEDIAS ! CE N4EST PLUS DE L’INFO QUE VOUS FAITES, C’EST DU N’IMPORTE QUOI ………ET LES VIES BRISEES : VOUS REPAREZ COMMENT ????????????????????????

  • jean maïboroda
    décembre 2, 2009

    Voici ce que j’écrivais  » à l’époque » :

    Attentats – caténaires.
    – Le gogo médusé-médiatisé-lobotomisé : « Bravo Sarko ! fusillez moi tous ces Rouillans » !
    – Le doux anar :  » C’est pas moi, c’est les autres, les méchants gauchos » !
    – Trissotin : « Nous l’avons en dormant, Madame, échappé belle ».
    – Le prof de philo à ses élèves : « Lisez l’allégorie de la caverne »
    – Le philosophe de café : « il y a le vrai et l’apparence du vrai ».
    – Le sondeur stipendié : « la cote de popularité de MAM grimpe de zéro à dix ».
    – Le disciple de Netchaïev: « article 2 du catéchisme du révolutionnaire : Au fond de lui-même, non seulement en paroles mais en pratique, il a rompu tout lien avec l’ordre public et avec le monde civilisé, avec toute loi, toute convention et condition acceptée, ainsi qu’avec toute moralité. En ce qui concerne ce monde civilisé, il en est un ennemi implacable, et s’il continue à y vivre, ce n’est qu’afin de le détruire plus complètement ».
    – Le vieux policier blasé : « je connais ce genre de ficelle ».
    – Le hiérarque policier retraité : » maintenant je peux le dire, méthode classique »
    – Le chat échaudé : « la manipulation existe, je l’ai rencontrée ».
    – Le nihiliste intelligent : « Ah, les cons, ils se sont laissé infiltrer ».
    – Le bon syndicaliste : « Nous, patron, on respecte l’outil de travail ».
    – L’usager du rail :  » ….. ils devraient commencer par me respecter ».
    – Le manifestant avisé : « c’est comme pour les casseurs, y a des cagoulés provocateurs ».
    – Le patriote : « je sens la main de l’étranger ».
    – Le barbu : « pour une fois ils ne nous utilisent pas ».
    – Le nationaliste corse : « nous non plus ».
    – Dupont la joie: « cocorico » !
    – Sherlock Holmes :  » procédé élémentaire, mon cher Watson ».
    – Le bobo : croire ou ne pas croire, that’s the question.
    – La gauche établie : « nous sommes profondément respectueux de l’ordre républicain ».
    – La gauche pas encore établie : « cela ne fait pas partie de nos méthodes ».

    Il se peut que la baudruche, mal gonflée, ou trop précipitamment gonflée, se dégonfle. Après le déchaînement médiatiquement orchestré, nous bénéficierons d’un petit entrefilet en 25ème page, ou plutôt en 24ème (çà se voit moins).
    Les dangereux anarcho-gauchistes pourront alors dire comme Virenque : « c’était à l’insu de notre plein gré », mais cette fois avec quelque chance d’exactitude.

    L’extrême gauche ne faisant plus trembler dans les chaumières, voila qu’apparaît l’ultra gauche. Pas besoin d’inventer des ultra-traders : les traders ne sont pas dangereux, ils se contentent de vider les coffres des banques et sont en général très polis sinon policés. Ils sont respectueux de l’ordre établi, simplement sont ils passablement gourmands en écus trébuchants. Pas grave, on renfloue « hic et nunc » en tirant de petites traites sur l’avenir.
    Après le péril rouge, vainement évoqué mais devenu concept inopérant, après l’épouvantail islamique, apparemment mis au frigidaire comme les désirs de notre chère Ségo, voici le péril anarcho-gaucho, branché sur les caténaires et fixé sur les rails.
    MAM a enfin l’air de servir à quelque chose, mais pour autant, sa cote stagne et sa gloire n’est pas chantée.

  • Fabien
    décembre 2, 2009

    MR Revel, vous devriez savoir qu’il n’y a plus « d’inculpés » mais des « mis en examen ». C’est quand même dommage de commencer une diatribe contre le journalisme par une erreur aussi grossière dés la première phrase…

  • jean maïboroda
    décembre 4, 2009

    Vous me permettrez d’ajouter à mon énumération précédente (mais à posteriori):

    La mercière : tout cela est cousu de fil blanc. Pardon, de fil rouge et noir.

  • clause
    décembre 4, 2009

    Cher Monsieur,
    Ce qui me trouble dans cette affaire c’est que les attentats ont cessé depuis l’arrestation des « présumés innocents ».
    Qu’en pensez-vous?

  • Online Relationships
    décembre 27, 2012

    Howdy, I have visited your web site multiple instances. I got word about it via my lady. I made the decision to publish a comment. My wife and I love a silly joke; hence We contemplated sharing a new joke with you and additionally your readers. Love thy neighbor all through the day… but first make sure her husband’s away!

  • Rivka Anding
    janvier 31, 2013

    This site is highly informative to read. I’m an enormous follower of the issues you speak about. I also really like reading the comments, however it seems like an excellent deal of readers must stay on topic to try and add something towards the original subject. I’d also encourage all of you to bookmark this page to your most utilized service to assist get the word out.

  • http://www.car-freakz.de/index.php?mod=users&action=view&id=5385
    août 27, 2014

    I like the helpful information you provide in your articles.
    I will bookmark your weblog and check again here regularly.
    I’m quite certain I’ll learn a lot of new stuff right here!
    Good luck for the next!

  • Ralph Matsko
    octobre 17, 2014

    As soon as I observed this internet site I went on reddit to share some of the love with them.