Besson + Le Pen = raccolage

par 6commentaires No tags 0


 
 
 
Marine.jpg
Eric.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Fallait-il les projeter ensemble au milieu d’une même arène? Fallait-il inviter sur le même plateau Eric Besson et Marine Le Pen qu’Arlette Chabot a convié à débattre ce soir dans l’émission A Vous de juger? Cette affiche explosive, insolite et racoleuse, a mis le feu aux poudres à France 2 où les syndicats de journalistes exigent la déprogrammation de ce plateau, au motif qu’il ne peut qu’exacerber les passions et envenimer le débat, très piégé, sur l’identité nationale.

Il est vrai que ce plateau ainsi constitué est pour le moins réducteur: à ma gauche, l’artificier en chef, boute-feux de Nicolas Sarkozy et porte drapeau d’un débat aux relents souvent nauséeux, j’ai nommé Eric Besson. Et à ma droite, la très rugueuse représentante d’un parti qui a fait de l’exclusion son bréviaire, j’ai cité Marine Le Pen. Joli cocktail.

Et l’on doit de se poser la question : qu’est-ce qui peut sortir de constructif d’une telle confrontation qui relève plus du spectacle que de l’information, du Barnum que du journalisme, si ce n’est l’assurance d’une soirée où chacun ira de ses surenchères? Combien d’immigrés raccompagnés à la frontière? 1000 à ma gauche, 2000 à ma droite! Qui dit mieux? De la Burka, en veux-tu, en voilà! Aux portes des écoles, dans les transports en commun ou les lieux publics? A chacun son programme. Cela promet.

Qu’attendre ainsi d’une telle confrontation ou chacun est interchangeable, un face à face qui ne peut que conduire le premier à nous dérouler une rhétorique montée sur chenilles et la seconde à labourer joyeusement les terres de l’extrême droite la plus détestable? Cette affiche est d’autant plus contestable que s‘il est un débat qui mérite de l’intelligence, de l’explication, de l’éclairage et de la modération, c’est bien celui sur l’identité nationale, une problématique qu’Eric Besson a déjà réussit à réduire à sa plus simple expression, en l’enfermant sur la seule question de l’islam en France.

Il faut d’ailleurs simplement écouter les Français pour s’apercevoir qu’ils n’adhèrent pas, dans leur grande majorité, à la physionomie d’un débat tronqué. Selon un sondage CSA, paru dans Le Parisien, une majorité d’entre eux, (50 %) affirme ne pas être satisfait de la manière dont se déroule ce débat sur l’identité nationale. Et selon cette même enquête d’opinion, seules 25 % des personnes interrogées se disent au contraire satisfaites de son déroulement, 25 % ne se prononçant pas.

Même  chose au sein des partis politiques, à gauche, comme à droite : Tourner la page, et vite! Dans la majorité, beaucoup sont pressés d’en finir avec ce dossier mal emmanché. Tandis que plusieurs membres du gouvernement ne cachent pas leur colère, l’UMP se prépare à passer à autre chose. Aussi, raviver les feux de la sorte, en propulsant deux coqs de basse-cour au devant de la scène en espérant enflammer l’audimat n’est pas forcément l’initiative la plus opportune.
 

0
6 Comments
  • guigui75
    janvier 14, 2010

    Au secours Renaud, change vite ton titre!
    Racolage avec un seul c!

  • Oreste
    janvier 14, 2010

    Les français ne peuvent être satisfaits d’un débât qui
    n’en est pas un .En effet tout ce qui concerne l’islam
    et l’immigration est censuré .
    Autrement dit on gomme tout ce qui pose pb d’identité.
    Il y a aussi Peillon dans l’affaire ,mais lui il compte pas …

  • anderea
    janvier 14, 2010

    pas grave E.Besson ç a fait longtemps qu’il a été mis sur l ‘autel des sacrifices

  • chantou
    janvier 15, 2010

    Non certainement pas racollage. Il est bon que chacun puisse s’exprimer. On ne peut interdire un parti politique pour raison de « trouille ». C’ets se voiler la face. Marine Le Pen s’est exprimée, elle représente un certain nombre d’électeurs, elle a droit à la parole, elle n’a d’ailleurs pas été brillante, c’est mon avis mais peut-être pas celui de tous. Je respecte.
    Eric Besson, en revanche, a certainement agréablement supris des milliers d’auditeurs. Son parcours, son calme, son humilité, tout fut intéressant.
    Qui connait Eric Besson ? Maintenant beaucoup de monde … et il gagne à être mieux connu (j’ai envie d’ajouter « lui » !) …. et c’est bien !
    Il est fort dommage de Peillon se soit « dégonflé » lamentablement, je crois pourtant en son intelligence, mais l’intelligence sans le courage est aussi inutile que le contraire.

  • boli
    janvier 15, 2010

    En regardant à la télé l’emission consacrée sur mr jospin , j’ai fini par conclure que monsieur FABIUS est franchement un homme d’etat, fairplay, parceque qui peut nous dire entre xavier bertrand et mr fillon conduit la campagne de l’ump ? C’est clair c’est le chef du gouvernement qui conduit la majorité , je ne suis pas enarque, simplement un jeune militant de gauche , qui vient de decouvrir l’erreur que le ps avait fait suite au manque d’humilité de mr jospin.L’histoire donne raison a mr fabius.Les images montrent que c ’est que c’est mr fabius qui a lever la main de mr jospin , franchement je suis fier de LUI, C’est VRAIMENT UN GRAND HOMME D ’ETAT .LE FILM en est une preuve

  • anderea
    janvier 15, 2010

    fr2 peut chanter « à mes actes manquésssssssssss «