Chabalier passe la main.

par 4commentaires , 0

capa_chabalier.jpg

Voilà plusieurs années qu’il cherchait à passer la main, plusieurs années qu’il s’était mis en quête d’un repreneur. A 64 ans, le fondateur de l’agence Capa et auteur à succès, Hervé Chabalier, cède le contrôle de sa société de production. C’est la société d’investissement de Fabrice Larue, La Financière XVI, qui a racheté 60% du capital et qui devient une holding baptisée "Capa Développement". Hervé Chabalier, président et fondateur, qui possédait 64% du capital, en garde 17,5%, Canal+ 12,5% et les managers 10,5%, ce qui représente une minorité de blocage, a-t-il détaillé à l’AFP.

C’est au terme d’un accord signé ce week-end, après neuf mois de négociations, que Fabrice Larue, a conclu cette belle opération. Une page se tourne qui voit le producteur du feuilleton à succès de France 3, "Plus belle la vie", mettre la main sur l’un des fleurons de la production française. Pour Chabalier, c’est sans doute le soulagement et l’épilogue d’une longue recherche. Car ce journaliste, bourlingueur et attachant, dont j’avais croisé les pas au Matin de Paris, où il dirigea Le Matin Magazine, était angoissé à l’idée de laisser son projet sans perspectives d’avenir. Voilà qui est bouclé.  

0
4 Comments
  • joejack
    février 1, 2010

    Hé Renaud Revel, je vous apostrophe pour vous dire que vous êtes un consternant petit agent de la bien-pensance oligarchique.

    Votre attaque contre Taddeï qui tient la seule émission ou des libre d’esprit (ke ne pense pas spécialement à Kassovitz) ont le droit de s’exprimer, en dit long sur votre servilité.
    A l’époque de l’URSS, votre langue douce et moelleuse vous aurait permis d’accéder à un poste à responsabilité à la Pravda. Alors ne vous inquiétez pas, de la bonne soupe, vous en aurez toujours à distribuer et à manger. Une soupe fade et sans goût, confectionnée avec les glaviots du mépris. Bon appétit Revel.

    ps: je n’ai pas mis ma vraie adresse mail, je suis contre toute forme de collecte des informations.

  • alainbab
    février 2, 2010

    JOEJACK…

    Votre prose ressemble étrangement à celle de « plumes » de l’Huma de la guerre froide. A Chacun sa Pravda.

  • joejack
    février 2, 2010

    Sauf que moi, comme d’autres, les Pravda d’aujourd’hui, je ne les lis presque uniquement que pour les décrypter. C’est malheureux, mais c’est l’état de la presse et du « journalisme ».
    Revel face à Taddeï sur Paris Première avec les autres chiens de garde, est tout simplement indéfendable. Bonne journée.

  • etoile127
    février 2, 2010

    Vous nous emmerdez avec votre dictature de la pensée