Monsieur Sorti-de-son-contexte.

par 46commentaires No tags 0

 

Apres le temps des imprécations, celui des explications. Etrillé de toute part, cible de nombreuses menaces de plainte, pour ses propos pour le moins condamnables tenus chez Thierry Ardisson, sur Canal+, Eric Zemmour s’emploie depuis quelques jours à calmer le jeu, avec l’objectif de refaire surface. Tache pas facile. La direction du Figaro Magazine réfléchit à une procédure de licenciement, tandis que la direction de France Télévisions, qui a déjà alerté par écrit la productrice d’On est pas couché sur France 2, Catherine Barma, a adressé, hier, une lettre à la production de L’Hebdo, une émission de France O à laquelle collabore le journaliste, l’enjoignant à veiller, à son tour, aux règles touchant à l’éthique du métier.

Voilà Zemmour prévenu. L’intéressé, qui multiplie les démarches et les gestes d’apaisement auprès des associations qui le mettent en cause, s’est trouvé un bouc-émissaire sur mesure dans cette affaire qui le secoue: j’ai cité Monsieur «Sorti-du-contexte». C’est devenu l’artifice à la mode, la pirouette du moment, la sortie de secours brevetée par ceux dont les mots ont «dépassé la pensée». C’est ainsi que «Sorti-du-contexte» apparaît épisodiquement sur les antennes : Dieudonné, Jean-Marie Le Pen, Eric Besson, Marie-Luce Penchard, Nadine Morano, et tant d’autres, nous l’ont présenté un jour. Sacré « Sorti-du-contexte », ce joyeux convive toujours prêt à faire un bon mot entre la poire et le fromage, à mettre de l’ambiance, avec ses blagues à deux balles et ses airs de Dupont-Lajoie. Un artiste du mot vachard et du dérapage toujours prèt à rendre service aussi. Chirac et « Le bruit et les odeurs », Rocard et « La misère du monde», Georges Frèches et les « esclaves » électeurs des quartiers déshérités, ou feu Pascal Sevran et « La bite des noirs responsables de la famine en Afrique »…les colonnes de journaux regorgent périodiquement depuis des années  de propos tenus  «Hors contexte». S’il n’était pas là le bougre, que de procès en diffamation, que de polémiques!  

Or dans la quasi-totalité des cas, on se demande, à la lecture de la phrase complète, ce que le « contexte » pourrait bien changer au fond du propos. Revenons par exemple sur Nadine Morano. Que pouvait donc bien sous-entendre l’élue  en expliquant, lors d’un déplacement en banlieue, en 2008, face caméra : « Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers » ? On aurait dit du Zemmour avant l‘heure. Hormis le fait  qu’elle n’aime pas les casquettes à l’envers et le verlan chez les jeunes musulmans, que voulait-elle dire? Que pouvait bien signifier cette phrase, si ce n’est qu’elle suintait bizarre, qu’elle sous-tendait une idéologie un brin nauséeuse?  

eric-zemmour-13805.jpgLes propos du journaliste du Figaro et de RTL auraient-ils été donc, eux aussi, sorti de leur «contexte» ? Je dois être totalement idiot ou sourd, mais pour avoir vu (en direct) et revu, l’émission de Thierry Ardisson, j’ai beaucoup de mal à resituer le «contexte» des propos d’Eric Zemmour. Car il n’y en a pas. Brute de décoffrage, sa sortie est d’un seul bloc. La démonstration se veut sans appel. Le journaliste n’empreinte aucun chemin de traverse, il fonce tout droit et déroule longuement, avec force et conviction, un propos qui se veut implacable, démonstratif et d’une grande limpidité. Sans garde-fou, sans précautions de langage, ni nuances, Zemmour déroule. Ce n’est pas un mot ou une expression malheureuse qui serait malencontreusement tombé de son cabas, mais l’expression d’une pensée structurée: « CONTEXTUALISEE». J’aurai pour ma part préféré que Zemmour confesse un dérapage, un raccourci malheureux, une sortie de route incontrôlée: qui n’en a pas fait ? Même si celle-ci est gratinée, qui n’en fera pas ? Plutôt que de tenter un rétablissement incertain en maintenant des propos que nous aurions forcément, _ forcément ! _, mal interprétés. Le journaliste a choisit une stratégie inverse. Je ne suis pas convaincu qu’en l’occurrence « Sorti-de-son-contexte» lui soit d’un grand de secours.

Un mot pour finir sur les sanctions qu’il encourre. Si je suis sévère avec Zemmour, je ne suis pas de ceux qui entonneront une Carmagnole. Et le Figaro Magazine a beau jeu aujourd’hui de se payer à bon compte un journaliste dont l’idéologie est une démarque modeste du discours en vogue dans les colonnes de cet hebdomadaire bien pensant. France Télévisions a eu la bonne démarche qui consiste à rappeler à l’ordre l’intéressé. RTL fait preuve de justesse en n’accablant pas un journaliste qui n’a pas jusqu’ici franchi de ligne jaune sur son antenne. Quant aux associations, ( Licra, Mrap…), elles sont naturellement dans leurs rôles.     

 

        
 

0
46 Comments
  • eric2
    mars 24, 2010

    Moi qui pensais que Zemmour s’était excusé parce qu’il avait oublié de citer, dans son inventaire des populations gangstérigènes, les Corses !

  • Unparun
    mars 24, 2010

    Après Morandi-Europe 1. Vous êtes plus à l’aise pour flinguer Zemmour que Guillon. Dommage, cela affadit vos propos sur Zemmour.

  • domino
    mars 24, 2010

    Toujours le même pb avec les populations couvertes par
    le politiquement correct .
    Ce qu’a dit Zemmour est il oui ou non fondé ?
    On dira qu’on n’a pas d’éléments concrets permettant de valider les affirmations de Zemmour …Ben si :
    « La majorité des détenus est de confession musulmane »
    M.de Villepin ,ministre de l’intérieur ;Le Figaro du
    25 novembre 2004 .Les stats ,lui ,il devait les avoir.

  • Veritas
    mars 24, 2010

    La lettre d’Eric Zemmour adressée à la Licra pose un problème simple : y a t’il des vérités interdites ? Je ne juge que du fond. Les lecteurs se feront leur opinion. Voici un extrait de la lettre. Je regrette qu’elle soit censurée par la plupart des medias …

    Je cite :
    … « On a volontairement oublié que ma désormais fameuse phrase n’était qu’une réponse aux arguments développés par les autres intervenants selon laquelle «la police n’arrête que les Arabes et noirs». Cette double «stigmatisation» – et de la police républicaine – et des «Arabes et noirs» ne choque personne. Les «Arabes et noirs» peuvent être distingués du reste «de la communauté nationale» s’ils sont héros ( le livre de Thuram exaltant les héros noirs) ou victimes. Dans tous les autres cas, il est infâme de les distinguer. Cette injonction universaliste conviendrait assez bien à mon tempérament assimilationniste. J’ai tendance à ne voir dans tous les Français que des enfants de la patrie, sans distinction de race ni de religion, comme dit le préambule de notre Constitution.

    Mais voilà que l’on me reproche aussi cette position, que l’on juge désuète, très IIIème République, exhalant un fumet néo-colonialiste. Au nom du droit à la différence, de la modernité, on doit pouvoir exalter ses racines et l’enrichissement d’une société multiculturelle. Mais quand vous avez l’outrecuidance de montrer l’envers de ce décor riant, on redevient furieusement universaliste !

    J’ai eu le malheur d’ajouter : c’est un fait ! J’aurais sans doute dû ajouter «malheureusement». Je ne me réjouis ni pour eux ni pour la société française; mais l’autruche n’est pas mon modèle. On me rétorque un peu facilement qu’il n’y a pas de statistiques ethniques pour prouver mes dires. Pourtant, devant une commission parlementaire du Sénat, Christian Delorme, surnommé «le curé des Minguettes», ne déclarait il pas : « en France, nous ne parvenons pas à dire certaines choses parfois pour des raisons louables. Il en est ainsi de la surdélinquance des jeunes issus de l’immigration qui a longtemps été niée, sous prétexte de ne pas stigmatiser. On a attendu que la réalité des quartiers, des commissariats, des tribunaux, des prisons, impose l’évidence de cette surreprésentation pour la reconnaître publiquement. Et encore, les politiques ne savent pas encore en parler.»

    Il y a quelques années, une enquête commandée par le ministère de la justice, pour évaluer le nombre d’imans nécessaires, évaluait le pourcentage de «musulmans dans les prisons» entre 70 et 80%. En 2004, l’islamologue Farhad Khosrokhavar, dans un livre «L’islam dans les prisons ( Balland) confirmait ce chiffre. En 2007, dans un article du Point, qui avait eu accès aux synthèses de la Direction Centrale de la Sécurité Publique ( DCSP) et de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) on évaluait entre 60 et 70% des suspects répertoriés issus de l’immigration. Il y a près de dix ans, la commissaire Lucienne Bui Trong, chargée des violences urbaines à la direction centrale des RG relevait que 85% de leurs auteurs sont d’origine maghrébine. Dans un article du Monde, du 16 mars 2010, les rapports des RG sur les bandes violentes, établissaient que 87% étaient de nationalité française; 67% d’origine maghrébine et 17% d’origine africaine. La «plupart» est donc, au regard de ces chiffres, le mot qui convient.

    Mes contempteurs pourraient d’ailleurs me rétorquer que ces chiffres prouvent bien que les personnes issues de l’immigration sont défavorisées, puisque depuis Victor Hugo, on sait bien que c’est la misère qui crée la délinquance. On pourrait aussi rappeler que dans tous les pays d’immigration, les derniers arrivés donnent souvent les gros effectifs à la délinquance – Irlandais dans l’Amérique du XIXème siècle, Marocains dans l’Israël des années 50, Russes aujourd’hui. Ces arguments ne sont d’ailleurs pas sans fondement, mais on ne me les présente nullement. On exige seulement que je me taise ».

  • Onedread
    mars 24, 2010

    Si on accepte ce genre de raccourci de pensée pour légitimer, parce que c’est de cela qu’il s’agit, des pratiques discriminatoires envers certaines communautés (contrôles de police répétés), acceptera t-on de renforcer les contrôles sur les rapports que les caucasiens mâles entretiennent avec leurs enfants ou ceux des autres, étant constaté que la plupart des affaires pédophiles dans ce pays mettent en cause des blancs ?

  • Veritas
    mars 24, 2010

    Censure … On ressent une très grande fébrilité dans les rédactions en ligne. Les modérateurs ont du laisser leur chaise à leur chef de service …
    Mon post publié plus bas ne l’a pas été par le Point, publié par le Parisien (qui parle d’excuses et non de regrets !!!), puis retiré. Voici son message reçu par mail : Votre message et/ou contenu n’a pas été publié. En effet, après relecture et avant la mise en ligne, l’équipe du Parisien/Aujourd’hui en France a considéré qu’il était « hors sujet » par rapport à la discussion en cours.
    L’Express témoigne d’une rigueur intellectuelle qui ouvre une fenêtre vers la liberté. Cela devenait irrespirable.

  • zoebarnabe
    mars 24, 2010

    ce qui gêne, c’est qu’il dit la vérité !

  • Veritas
    mars 24, 2010

    à Onedread. Je suis d’accord avec votre remarque concernant les pédophiles. Je me demande comment on peut encore envoyer son enfant au catéchisme ou en colonie de vacances. Ayant dit cela, je ne peux pas condamner les propos d’Eric Zemmour qui utilise les mêmes outils statistiques.

  • Haze14
    mars 24, 2010

    Merci pour cette article
    ce que dit zemmour n’est pas de la liberté d’expressions, pour moins que çà Dieudonné est devenu un paria et boycotté par toute les chaîne grâce à Mr Arthur et comparse (j espère que je peux dire çà)

    Dans ce cas je pourrais aussi dire que tous les chrétiens et français de souche sont des pédophiles et incestueux, pas tous mais il ne représente que 95 % des cas jugés

    PS pour ce juge qui prend sa défense, peut il me dire pourquoi des le préfet de Paris de mande au policier de ne contrôler que les arabes et noirs, a t’on le droit, parce que je me suis fais contrôler et fouiller devant le siège de mon boulot, et l’on m’a inviter à demander une autorisation si je ne voulais plus (étoile jaune ?)

  • Marco
    mars 24, 2010

    Au lieu de sortir du contexte, certains devraient sortir de chez eux, quitter un instant leur appartement cossu, leur bureau de rédaction, pour descendre dans la rue, les gares, le RER, les Champs-Elysées, les Halles, la gare du Nord, et j’en passe, pour constater que Zemmour ne dit que la vérité.

  • Dominique85
    mars 24, 2010

    « propos pour le moins condamnables » dites-vous, Monsieur Revel. Mais condamnables au nom de quoi ? La seule question à se poser est la suivante : ce qu’a dit E. Zemmour est-il exact ou non ? Philippe Bilger, qui n’est tout de même pas n’importe qui, confirme l’exactitude des propos en question, et dans sa lettre à la LICRA, Zemmour cite ses sources. Dès lors, faut-il condamner quelqu’un qui dit une vérité au seul motif que cette vérité dérange quelques uns ? On aimerait que tous ceux qui tombent à bras raccourcis sur E. Zemmour, et qui sont aussi nombreux que ceux qui apportent leur soutien à S. Guillon (quand ce ne sont pas les mêmes), répondent à cette question fondamentale pour tous les médias. Et vous, quelle est votre réponse ?

  • pirho
    mars 24, 2010

    Comment est-il possible qu’un rédacteur en chef de l’Express fasse autant de fautes d’orthographe dans son blog, et même dans « Voir mon profil » et dans « A PROPOS DU BLOG » ?
    N’y a-t-il pas de correcteur à l’Express ?

  • Alaboneur
    mars 24, 2010

    Beurk… Moi c’est ce genre d’article beni oui-oui qui me donne la nausée. Quel ramassis de clichés bien pensant et politiquement correct! Ce Revel devrait s’essayer chez Libé, il pourrait y être rédac-chef.

  • phildcq
    mars 24, 2010

    Taper sur google Philippe Bilger.
    C’est lui qui le dit, il est juge d’instruction, je pense qu’il sait de quoi il parle.

  • Lolo
    mars 24, 2010

    On en fait quoi de ces chiffres?

    -pourcentage de «musulmans dans les prisons» entre 70 et 80%. En 2004, l’islamologue Farhad Khosrokhavar, dans un livre «L’islam dans les prisons ( Balland) confirmait ce chiffre.
    -60 et 70% des suspects répertoriés issus de l’immigration.
    – 85% sont d’origine maghrébine.
    -les bandes violentes, établissaient que 87% étaient de nationalité française; 67% d’origine maghrébine et 17% d’origine africaine.

  • Onedread
    mars 24, 2010

    A Dominique85, voici ma réponse à votre question : ce qu’a dit Mr Zemmour est une fausse évidence, une vérité en trompe-l’oeil, un sophisme qui met en lumière un problème de racisme avec lequel, quoi qu’on en dise tout le monde en France n’est pas au clair.
    S’appuyer sur certains faits objectifs sans jamais les mettre en perspective pour légitimer des pratiques discrminantes sur la seule base de l’apparence physique est un raccourci digne des très humanistes zélateurs de l’Apartheid sud africain des années Botha.
    Evidemment, Dominique85, je suppute que vous n’appartenez pas aux catégories stigmatisées, pour lesquelles, selon Mr Zemmour, la discrimination serait justifiée: votre manque d’empathie vous empêche de comprendre le caractère éthiquement incorrect de tels propos.
    Pour vous aider à imaginer ce que peuvent ressentir les gens ainsi pointés du doigt, je propose, pour plus d’efficacité dans la prévention des crimes et délits, que l’on aille beaucoup plus loin que la seule apparence physique des justiciables: basons les contrôles, les gardes à vues, et les vexations qui vont avec, non plus sur l’origine ethnique des individus, mais sur leur sexe. Pourquoi ? Et bien parce que selon les critères de Mr Zemmour, cela serait normal, étant entendu que la plupart des crimes et délits sont commis par des hommes !!

    Ainsi nous aurions peut-être l’occasion de nous croiser un jour, entre représentants d’une catégorie criminogène, au fond d’un local de police, où vous auriez tout le loisir de me décrire ce que vous ressentez à être stigmatisé sur la base de critères fallacieux !!

    Bien à vous,
    Onedread

  • Pierre U
    mars 24, 2010

    Zemmour dit ce que le peuple pense tout bas.

    A lire sur le site meme de l’Express…

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/michele-tribalat-les-pouvoirs-publics-relativisent-l-immigration_855913.html

    L’Express : Un débat sur l’immigration est donc impossible ?

    Michèle Tribalat : Il est difficile. C’est sans doute en partie lié au passé (colonisation, Shoah…). Je crois aussi que nous n’avons pas, comme les anglo-saxons, le culte de la libre expression. Ce n’est pas, chez nous, une question fondamentale. Au Royaume-Uni, par exemple, même si le débat est virulent, des positions divergentes peuvent s’exprimer. En France, s’interroger sur les bienfaits annoncés comme inévitables de l’immigration, c’est déjà pécher. Être en faveur d’une politique migratoire plus restrictive est forcément répréhensible. On fait alors immédiatement partie des “méchants” qui ne veulent pas accueillir des malheureux, et l’accusation de racisme n’est jamais bien loin. Nous n’avons pas le goût de la vérité.

  • maxilo
    mars 24, 2010

    Finalement cet article ne repose sur rien. Quelle est donc la faute de Zemmour ? Avoir dit une vérité ? Vous n’expliquez pas votre point de vue Mr Revel.

    De plus, Zemmour ne cherche pas à démentir son affirmation par la prise en compte d’un contexte. Il fait état du contexte simplement pour pour faire remarquer qu’il n’est pas celui qui a initié l’argument, ni la formule « noirs et arabes ». Il n’a fait que reprendre les termes employés par son contradicteur.

    Car en réalité, Zemmour aurait dit que la plupart des délinquants sont issus de l’immigration, cela aurait moins choqué. C’est donc l’utilisation de « noirs et arabes » qui fait bondir la bien-pensance pavlovienne des anti-racistes-discriminateurs-positifs. Or Zemmour n’a fait que reprendre les mots de son opposant quand il parle des noirs et des arabes. Voila uniquement ce en quoi le contexte est utile. Avez-vous compris Mr Revel ?

  • Pascal Fourcade
    mars 24, 2010

    Etre sarcastique juste ce qu’il faut sans jamais hurler avec les loups, voilà un exercice difficile. C’est parfaitement réussi, j’adore.

  • maxilo
    mars 24, 2010

    @Onedread

    Monsieur, vous entamez un autre débat qui est celui de la légitimité des contrôles de police. Aux USA par exemple, ces contrôles arbitraires n’existent pas. La police arrête fréquemment les automobilistes, mais c’est toujours suite à une infraction ou à une conduite suspecte.

    En France cela existe. On peut le déplorer mais c’est comme ça. Dés lors, il est tout à fait normal qu’un certain « profiling » soit employé, exactement comme dans les aéroports, où le personnel de sécurité va davantage se méfier d’un jeune mâle arabe barbu que d’une vieille dame blanche européenne.

    D’autre part, être contrôlé ne veut pas dire être jeté en prison ni torturé. Je suis parfois contrôlé par la police, je présente mes papiers et c’est au revoir monsieur. Aller prétendre que la délinquance des populations immigrées est le fait des contrôles de police est grotesque. C’est inverser de manière perverse les causes et les conséquences, comme le fait toujours si bien la gauche.

    Les faits sont là. Une certaine population constitue l’immense majorité des incivilités et délits en France et il est normal que la police concentre ses efforts là où elle est utile. Point barre.

  • BERTRAND
    mars 24, 2010

    Mr ZEMMOUR a raison, voir le pourcentage dans nos prisons des personnes un peu bronzées.

  • KARIM
    mars 24, 2010

    75% des détenus ne sont pas arabes:

    « Les hommes nés à l’étranger sont deux fois plus nombreux en prison que dans l’ensemble de la population : 24 % contre 13 %. Ce sont d’abord les hommes nés en Europe orientale, en Roumanie et ex-Yougoslavie en particulier ; ils sont soumis à un risque relatif de 3,3 contre 1, à âge égal, par rapport aux hommes nés en France : le séjour irrégulier en France est en lui-même un motif d’incarcération, pour des populations récemment immigrées.
    Viennent ensuite les hommes nés dans les pays du Maghreb (risque relatif de 3,0), les immigrés issus de nombreux pays d’Afrique au sud du Sahara (2,7) et les ressortissants de l’Union européenne (1,4). Près de quatre détenus sur dix ont un père né à l’étranger ou dans les anciennes colonies, un quart dans un pays du Maghreb. »

    http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ip706.pdf

  • Onedread
    mars 24, 2010

    @Maxilo,

    Vous vous méprenez, il s’agit bien du même débat : le caractère scandaleux des propos de Zemmour réside surtout dans le fait qu’il légitime les contrôles pour délits de faciès – le fameux « profiling » que vous évoquiez, et qui existe en plusieurs déclinaisons – en se basant uniquement sur LE détail secondaire qui apporte de l’eau à son moulin : les traficants seraient en majorité noirs ou arabe.
    Avec de tels raisonnements, il serait légitime de suspecter tous les pères de familles blancs, à la sortie des écoles, quant aux types de caresses qu’ils prodiguent à leurs gosses avant de les border !
    Zemmour n’est pas assez stupide pour ignorer qu’il met à l’index la grande majorité des individus issus de ces catégories qui n’a rien à se reprocher sinon d’être nés de parents venus d’autres rivages. C’est donc qu’il n’en a cure, comme tous ceux qui approuvent ses « théories » et qui ont beau jeu ensuite de s’étonner que les incriminés réagissent à l’insulte!

  • M'HAMMEDI
    mars 24, 2010

    le débat polémiste sur M.Zemmour traduit d’un part, le niveau général des débats de société menés à travers les médias lourds, en particulier les emissions de divertissement présentées comme des moments culturels etc. et d’autre part, la médiocrité du débat politique en France. Zemmour a le droit et la liberté d’affirmer et de croire ce qu’il veut. Car, il évoques les effets et l’apparence de ce qui lui semble être l’origine des problèmes sociaux, de l’insécurité etc. Il n’invente rien de spécial, il fait dans les « lieux commun ». Zemmour n’évoque jamais le pourqoui,la cause politique, sociale,historique même de ces perversions sociales. Et surtout qui les intretient et dans quel but. Ses contradiceurs ne savent pas lui répondre, ils entrent dans son jeu et ses pièges et répétent à leur tour des « lieux communs ». Zemmour n’est pas un intellectuel, c’est un polemiste qui a compris le poids de la télé en particulier. Pour moi,il est le grand gagnant de cette farce médiatique. Après tout, c’est mieux que la Ferme célébrité, Star académie et autre confidences intimes. Enfin, pour les chiffres de la délinquence, voyez du côté des cols blancs, des politiques et du grand banditisme; Vous serez étonnés.

  • Brandincu
    mars 24, 2010

    Réponse à @ M’HAMMEDI le 24 mars 2010 15h51 : Ce que vous dites sur Eric Zemmour n’est pas entièrement faux, loin de là, mais ce n’est pas une raison pour lui interdire le droit à la parole.

  • boubou
    mars 24, 2010

    Et après on s’étonne qu’à la question: « Selon vous, dans quelle profession y a t-il le plus de menteurs? », la majorité des français place les politiciens et les journalistes en rang 1 et 2.

    Y a pas de quoi s’étonner quand on voit la violence que certains déchainent face à une personne qui relate un fait réel.

  • Eleonora
    mars 24, 2010

    On aime, ou on aime pas, mais on regarde !

  • Martino
    mars 24, 2010

    Alors que l’humoriste controversé Dieudonné est banni définitivement des grands et petits médias pour des sketches pas drôles et une provocation discutable, comment ce JOURNALISTE qui profère des OPINIONS et une position totalement subjective à connotation xénophobe peut-il continuer à diffuser le fruit de sa « réflexion » ?

    Il est tout de même surprenant que le CSA, les chaînes et les groupes de médias aient attendu près de 20 jours avant de réagir alors que les (minables) propos de Frêche ont été exploités immédiatement dès lors qu’ils ont été publiés.

    La liberté d’expression, oui, l’incitation à la haine entre les communautés qui constituent notre pays, non !

  • Djan59
    mars 24, 2010

    Mr Revel, par cet article, montre toute sa bassesse d’âme, sa lâcheté, sa suffisance et sa dangerosité.

    Pourquoi Mr Revel, au lieu de vous focaliser sur le ‘sorti de son contexte’, n’avait vous pas retenu de cette lettre les chiffres qui tendent à prouver que la phrase de Zemmour est juste ? Evidemment, cela vous mets en face de vos contradictions et de votre insuffisance intellectuelle.

    Vous êtes dangereux pour notre démocratie en qualifiant de « dérapage » la vérité. En cela, je vous considère comme un terroriste de la liberté.

    Vous osez salir l’honneur d’un homme en sous-entendant que celui ci est « raciste ». Comme jadis, ces français, insoupçonnable, qui dénonçaient des sois-disant juifs. Vous vous croyez le bien, vous êtes le mal absolu.

    Je vous plains, vous et votre conscience, et espère que vous retrouviez le chemin de la démocratie et non celui de la dictature.

  • Jean3
    mars 24, 2010

    C’est amusant et triste aussi de voir un type sans grand talent, M.Revel, critiquer un personnage tel que M.Zemmour. Contexte, nous dites-vous M.Revel. Le contexte de M.Zemmour est celui de dire les choses comme elles sont. Oui, je sais. Quel facho ce Zemmour! Votre contexte M.Revel est celui de surtout ne pas dire les choses comme elles sont, le contexte de la propagande,un contexte qui vous va comme un gant. Oh, mais comme ils vous aimeraient à France inter! Au Mrap! A la Licra, ect., ect.

  • AirOne
    mars 24, 2010

    Mr Revel est insupportable.

    Autant je ne cautionne pas certains propos de Zemmour, autant j’ oppose aux « Messieurs sortis du contexte » les Père la morale » comme Mr Revel qui se drapent dans leur rôle d’ arbitre de ce qui est bien et ce qui est mal, de ce qu’ on peut dire et ne pas dire, en se payant régulièrement les mêmes têtes de turc dont Dieudonné en tête de gondole ou Kassovitz voire d’ intègres journalistes comme Taddeï au motif qu’ ils donnent la parole à ceux à qui des gens comme Revel la coupent la plupart du temps.

    Mr Revel, lui sait, et dresse des procès en sorcellerie via des procédés et des raccourcis que ne renieraient pas de brillants esprits comme BHL ou P. Val entre autres esprits éclairés.

    Au Moyen-âge, Mr Revel aurait supervisé la Sainte Inquisition avec passion.

    S’ en souvenir.

  • domino
    mars 24, 2010

    Les vérités …Veritas ,intervenant plus bas à 11h 57;
    citant différentes sources ,et toutes convergentes ,les indique .
    Faire semblant de tomber des nues aux propos de Zemmour ,relève d’une pure hypocrisie .Ce qu’il dit,
    on le sait ;mais ce qu’on sait ,il est interdit de le
    dire .C’est vraiment prendre les français pour des
    imbéciles .

  • abricot1
    mars 24, 2010

    La plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C’est pas nouveau. C’est pas de notre faute non plus. Métissage express de la France en offrant de la drogue aux ados blancs cela peut marcher. Surtout avec l’aide du PS qui protège les teigneux « dealers » des minorités et des faux-culs du genre REVEL qui font de leur mieux pour étouffer la réalité. REVEL, GOEBEL. Cela rimerait-il?

  • Martino
    mars 24, 2010

    Les allégations de Zemmour, d’un strict point de vue journalistique basé sur l’exploitation de références vérifiables et sources fiables ne tient pas une seule seconde.
    Il profère une OPINION, pas de « faits ».

    Rappel de la source INSEE d’un autre lecteur :
    Ce sont principalement les personnes d’origine d’Europe de l’Ouest qui sont les plus nombreux à être emprisonnés. Les personnes originaires d’ailleurs sont en minorité.
    http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ip706.pdf

    « Les hommes nés à l’étranger sont deux fois plus nombreux en prison que dans l’ensemble de la population : 24 % contre 13 %. Ce sont d’abord les hommes nés en Europe orientale, en Roumanie et ex-Yougoslavie en particulier ; ils sont soumis à un risque relatif de 3,3 contre 1, à âge égal, par rapport aux hommes nés en France : le séjour irrégulier en France est en lui-même un motif d’incarcération, pour des populations récemment immigrées.
    Viennent ensuite les hommes nés dans les pays du Maghreb (risque relatif de 3,0), les immigrés issus de nombreux pays d’Afrique au sud du Sahara (2,7) et les ressortissants de l’Union européenne (1,4). « Près de quatre détenus sur dix ont un père né à l’étranger ou dans les anciennes colonies, un quart dans un pays du Maghreb. »

  • Veritas
    mars 24, 2010

    Pour ceux qui ont encore des doutes, ceux qui pratiquent l’amalgame, et ceux qui prétendent que les allégations de Zemmour, d’un strict point de vue journalistique basé sur l’exploitation de références vérifiables et sources fiables ne tient pas une seule seconde.
    Publiée dans le JO Sénat du 07/09/2006 – page 2312
    Mme Nicole Borvo Cohen-Seat attire l’attention de M. le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire sur un rapport des Renseignements généraux (RG) daté du 6 janvier 2005 dont l’existence a été révélée par la presse. Il avait pour objectif d’analyser la délinquance dans les quartiers considérés comme sensibles. Il stipulait dans ses conclusions que « parmi les meneurs, 87% ont la nationalité française, 67% sont d’origine maghrébine et 17% d’origine africaine. Les Français d’origine non immigrée représentent 9% des meneurs. » Cette phrase n’est-elle pas en contradiction avec la lettre et l’esprit de l’article 226-19 du code pénal qui interdit de « mettre ou conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès de l’intéressé, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou les appartenances syndicales des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à l’orientation sexuelle de celles-ci. » ? L’association SOS Racisme a récemment porté plainte sur la base de cet article de loi. La Direction générale de la police nationale (DGPN) dément toute existence d’un fichier contenant des données ethniques mais indique néanmoins que « Les chiffres contenus dans le rapport sont le résultat d’une évaluation effectuée sur la base des renseignements d’état civil figurant obligatoirement dans les procès-verbaux d’audition de 436 meneurs interpellés au cours d’actes de violences urbaines dans l’ensemble des quartiers sensibles. » et que l’origine des noms a permis d’effectuer « une étude uniquement chiffrée et non nominative. » Néanmoins les fiches réalisées par les Renseignements généraux, à la base des chiffres indiqués dans le rapport, sont individuelles. … Réponse du Ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire – publiée dans le JO Sénat du 23/11/2006 – page 2961 Les renseignements généraux ont pour mission d’informer et d’analyser les menaces et les risques qui se développent dans la société française. Ils concourent également à la mission générale de sécurité intérieure. A ce titre, ils sont, d’une part, chargés de la surveillance des groupes à risque qui agissent sur le territoire national et, d’autre part, impliqués dans la lutte contre les violences urbaines. En effet, le suivi régulier de certains lieux révèle la montée de la violence qui touche les résidents et de nombreuses catégories socio-professionnelles qui y exercent leurs activités. Ce travail d’analyse met en évidence les dérives qui ont cours dans les quartiers dits sensibles : délinquance, économie souterraine, repli identitaire, montée des communautarismes. Dans ce cadre, les renseignements généraux ont dressé, en janvier 2005, un état des lieux du phénomène des bandes en France métropolitaine. Pour dresser cet état, dans le respect des dispositions légales et déontologiques…

  • Papi Mougeotte
    mars 24, 2010

    TF1 raciste au temps de Mougeotte ? Je viens de visionner un extrait de l’émission « Le Droit de Savoir » (tout un programme) consacré aux dealers de banlieue, tourné à Clichy Montfermeil et présenté par Charles Villeneuve.
    Bien plus édifiant que les propos d’Eric Zemmour. Cela fait froid dans le dos ! Le casting ne souffre d’aucune ambiguité.

    http://video.google.fr/videoplay?docid=-2135907347814290291&ei=DluqS9T_N4KIwgPErKnDBg&q=le+droit+de+savoir+banlieue&hl=fr#

  • aliciabx
    mars 25, 2010

    J’aurais presque pu sourire si Zemmour avait été un comique mais il est journaliste. Il a tout à fait le droit d’avoir ses opinions et la liberté de les exprimer.
    En revanche, ces propos étaient mal venus après un débat sur l’identité nationale qui a réveillé de vieux démons parfois colonialistes.
    Je pense que ce pays a besoin d’être apaisé et Zemmour aurait dû peser ses mots dans un contexte économique et social très difficile.
    Je l’ai vu évoluer chez Ruquier et la résonance qu’il avait l’a encouragé à aller plus loin dans le développement de ses idées.
    La faute à Ruquier ? 🙂 Plus sérieusement, la notoriété lui est montée à la tête, encouragé par les olas gouvernementales.

  • clause
    mars 25, 2010

    E. Zemmour s’appuyait sur des statistiques religieux dans les prisons, afin de savoir de combien d’Imams on devait les doter. Au vue des reportages sur la police sur les chaînes de la TNT il n’a pas tort. J’ai un gendre , musulman, naturalisé il y a 7 ans avant son mariage avec ma fille, d’origine algérienne très modeste qui n’a JAMAIS été contrôlé à Paris. Et pourtant il est très typé mais sans être cravaté est troujours impeccable et poli

  • aliciabx
    mars 25, 2010

    Dans le sujet :
    Zemmour ne me fait pas rire, vidéos de vrais comiques
    http://aliciabx.blogspot.com/2010/03/zemmour-ne-me-fait-pas-rire-videos-de.html

  • Martino
    mars 25, 2010

    À « Veritas » :

    Cette soi-disant source non officielle et non vérifiable des RG est exploitée à chaque fois par les mouvements comme l’extrême droite.

    Il ne s’agit bien sûr que d’une référence bison car les sources en question proviennent d’une officine policière et n’ont aucune valeur statistique mais reposent sur des « observations » effectuées par des agents.

    En revanche, les données INSEE publiées sont fiables. Elles démontrent le contraire des « opinions » et allégations proférées (ou crues) par certains.

  • Stark
    mars 26, 2010

    Lorsque je lis certains commentaires, je me dis que certains ont vraiment de la m…e devant les yeux… Incroyable de nier les faits que rapporte Eric Zemmour; qu’est qu’il y a de raciste dans le fait de dire la VERITE ?!!! Personnellement, habitant une ville proche de Paris et travaillant dans la sécurité privée, je peux constater la véracité des propos de mr Zemmour. Alors les petits procureurs du politiquement correct, au lieu de souffrir d’aveuglement intellectuel, SORTEZ et VOYEZ ce qui se passe en dehors de votre petit confort douillet de bobos.
    PS. Je déteste la langue de bois et la mauvaise foi. Force est de constater que l’aveuglement de certains ne peut que malehreusement apporter des voix au FN (pour qui je n’ai jamais voté).

  • Stark
    mars 26, 2010

    J’ajouterai que de plus la majorité des détenus des prisons françaises sont d’origine étrangère. Cela peut déplaire à certains, mais c’est ainsi…

  • François
    mars 31, 2010

    Tiens ! Monsieur « sorti du contexte » a rencontré monsieur « interprétation insinuante ». Monsieur Revel, commencez par suivre vos propres leçons !

  • hella91
    janvier 15, 2011

    Mais qui peut nous ressortir les statistiques sur la pédophilie, les incestes, les viols en famille, les financements occultes des partis politiques, les extorsions de fond à madame Bethencourt,les animateurs de TV drogués..

    Et qui peut nous donner les pourcentages de auteurs de ces crimes et délits ?

    Voilà comment on peut faire ressortir la vérité. Et faire ressortir les propos de Dieudonné sur tout le monde.

    Si les jeunes noirs et arabes sont des trafiquants de drogue, que Chevenement, Lepen, Zemmour… nous donnent les chiffres sur la délinquence des blancs.

    Dieudonné est boycotté par les médias et pourquoi pas Zemmour qui passe sa vie à la TV.

  • Buy Sims 3
    janvier 24, 2011

    Howdy, We really like your webpage. Now this is actually a fine page. I really look forward to reading even more fascinating subjects in which you may be submitting in the future. I’ve truly acquired a bunch from this. Kudos.

  • Rozella Engard
    janvier 28, 2011

    It truly is the top time and energy to develop plans money for hard times and it’s time to be happy. I’ve got look at this post if I really could I wish to suggest you few interesting things or tips. Perhaps you can write next articles talking about this article. I would like to read more reasons for it!