Montebourg s'en prend à TF1 qui riposte et saisit la justice.

par 23commentaires No tags 0

«Il faut leur mettre la tête sous l’eau ! TF1 c’est la télévision de la droite, de l’individualisme et du fric, du matraquage sur la sécurité...»

Arnaud de Montebourg n’y va pas de main morte dans le film à charge de Pierre Carles _ «Fin de concession»_  qui sort en salles le 27 octobre et dont voici la bande-annonce. Le député PS, qui a demandé depuis le retrait de ce passage, étrille ainsi allègrement une chaîne qui n’a pas tardé à réagir, son PDG Nonce Paolini ayant saisit la justice.

Que dire des propos de Montebourg sinon qu’ils sont outranciers, caricaturaux et datés. On peut en effet reprocher beaucoup de choses à cette chaîne, qui peine à se forger une nouvelle identité et dont la ligne éditoriale peut parfois apparaître un peu flottante, mais sûrement pas d’être un média militant ancré à droite. C’est absurde. Il fut un temps _ en 1995 _ où TF1 fit la campagne d’Edouard Balladur, une époque où le groupe de Francis, puis de Martin Bouygues, roulait sans vergogne pour celui que les sondages annonçaient à l’Elysée. Balladur battu, Patatras! TF1 mit des années à redresser la pente et à corriger cette image partisane qu’elle traîna comme un boulet.

Il faudrait être aujourd’hui particulièrement vicieux pour trouver dans les interstices des journaux d’information de La Une de quoi valider les propos d’un Montebourg. Je dirai même que l’absence sur TF1 d’un rendez-vous politique identifié, du peu de sujets traitant de l’actualité politique proprement dite, au bénéfice de sujets abordant des faits de sociétés et de la vie quotidienne, tout comme la disparition d’éditos politiques sur les plateaux des journaux de 13 heures et de 20 heures, contribuent au contraire à une forme d’«apolitisation» de la ligne éditoriale d’une chaîne sur laquelle je serai bien en peine d’accoler une étiquette. J’en viens même parfois à le regretter tant il me paraît aberrant que la toute première chaîne généraliste en Europe ait pour ainsi dire déserté le terrain de l’information politique à moins de deux ans d’une élection présidentielle!

Chacun pourra gloser sur l’abondance de sujets liés aux questions de sécurité ou d’immigration: ils son tout aussi nombreux sur France 2 ou sur M6 et ne sont que le reflet des débats en cours au sein de la classe politique et de la société. Chacun pourra porter un jugement critique sur telle ou telle interview ou sur le choix de tel ou tel angle de traitement sur l’affaire Woerth: mais rien sur TF1 ces derniers mois ne peut laisser penser que cette chaîne a eu  de cette affaire, par exemple, une lecture partisane. Que Montebourg n’aime pas TF1, c’est son droit le plus strict. Encore faut-il étayer le propos.

0
23 Comments
  • rimbus
    septembre 29, 2010

    Tiens, vous avez un petit contrat en vue avec TF1 ? Félicitation !

  • Photine
    septembre 29, 2010

    « une forme d’«apolitisation» de la ligne éditoriale d’une chaîne sur laquelle je serai bien en peine d’accoler une étiquette »

    bein, pour vous aider, un peu de culture

    « Lorsqu’on me demande si la rupture entre les partis de droite et les partis de gauche, les hommes de droite et les hommes de gauche, a encore un sens, la première idée qui me vient est que celui qui demande n’est pas un homme de gauche. » Alain

  • Limonet
    septembre 29, 2010

    Ne pas parler de politique c’est faire de la politique au bénéfice du pouvoir en place, quel qu’il soit d’ailleurs, car c’est celui qui a le plus à perdre au traitement de l’actualité politique. Surtout en ce momemnt !

  • Limonet
    septembre 29, 2010

    une remarque supplémentaire barvo pour vos papiers sur ce blog ils sont toujours réjouissants et plaisants à lire même si on peut ne pas toujours partager vos analyses. encore bravo poutr votre travail d’investigation et vos commentaires

  • clause
    septembre 29, 2010

    Je capte 20 chaînes. Si l’on s’en tient aux propos de Montebourg il y en a 19 à gauche. Ouf!!

  • guy
    septembre 29, 2010

    Sans aucun doute le billet le plus de mauvaise foi de l’année!

    Tf1 ne roule pas à droite? Comment peut-on nier cette évidence!

    Encore bravo pour cet exploit!

  • Murielle
    septembre 29, 2010

    Je cite: « peut en effet reprocher beaucoup de choses à cette chaîne, qui peine à se forger une nouvelle identité et dont la ligne éditoriale peut parfois apparaître un peu flottante, mais sûrement pas d’être un média militant ancré à droite. C’est absurde. Il fut un temps _ en 1995 _ où TF1 fit la campagne d’Edouard Balladur… »

    Si je comprends bien vous ne pensez pas que Balladur est de droite?!

    Mauvaise foi, démonstration incomplète et fausse analyse. Copie à revoir!

  • elgaucho
    septembre 29, 2010

    Quelle puissance de raisonnement !

    La privatisation serait-elle une chose apolitique ?

    Un cahier des charges pour le « mieux disant culturel » serait elle une chose apolitique ?

    Bouygues serait il un patron apolitique ?

    La publicité est elle aussi apolitique bien sûr, ni de droite ni de gauche !

    bonne route au pays des dominants qui ne font pas de politique mais écrase le peuple de leur mépris

  • thierry
    septembre 29, 2010

    TF1 est une chaine apolitique( très peu de politique car cette chaine vise toutes les catégories sociales pour sa régie publicitaire)) par rapport aux autres chaines très politisées à gauche
    MONTEBOURG dont sa compagne travaiLle à I TELE est très mal placé pour donner des leçons de morale en donnant les bons et mauvais points
    bref le PS a pratiquement la majorité des journalistes en leur faveur
    dérisoire!!!

  • Michel Fiszbin
    septembre 29, 2010

    Pour comprendre pourquoi Renaud Revel affirme que TF1 n’est pas de droite, il suffit de relire son profil sur ce même blog. Et il est certain que Renaud Revel doit être persuadé qu’il n’est lui-même pas de droite, tout comme tous ses confrères de droite, sans exception ! Pour comprendre cette schizophrénie des journalistes de droite, le livre « Les Nouveaux chiens de garde » de Serge Halimi reste très utile…
    TF1 est LE média de masse véhiculant l’idéologie libérale dans toute sa splendeur, et ce dans absolument tous ses programmes, pas seulement l’information. L’emballage audiovisuel de cette idéologie par TF1 a déteint sur l’ensemble du PAF, Service Public compris. Le film de Pierre Carles « Fin de concession » en apporte une démonstration minutieuse.

  • Gerard
    septembre 29, 2010

    Ok donc Pernault est de gauche !

  • glopglop49
    septembre 29, 2010

    Honteux de tels propos !!!

  • Ludo8866
    septembre 29, 2010

    Excusez-moi M. Revel, mais vos propos sur la neutralité de tf1 relèvent du grand n’importe quoi !

    Rappelez-vous d’Etienne Mougeotte : quand il officiait sur tf1, il nous expliquait que tf1 était neutre car, dans le cas contraire, cela la couperait de 50% du public et on sa. bref Mougeotte et tf1 ne sont pas de droite. bon. Mais mis à la retraite de la Une, le vieux sage est allé bosser au Figaro, journal éminemment impartial et gauchiste militant.

    allons, allons, un peu de sérieux !

    ps : je n’ai rien contre une orientation politique d’une rédaction, du moment que le tout est clairement (et fièrement) déclaré au grand public. Il n’y a rien pire que l’hypocrisie

  • yanch
    septembre 29, 2010

    Comment qqun de cultivé comme vous peut citer ‘Arnaud DE Montebourg’.
    Il n’a jamais eu de particule et il n’y a plus grand monde aujourd’hui pour l’ignorer comme il n’y a pas grand monde pour ignorer que TF1 roule avec le pouvoir !

  • Olivier Bonnet
    septembre 30, 2010

    J’ai cru à un canular mais non, vous êtes apparemment sérieux, cher confrère ! TF1 n’est pas de droite ? Vouis vous arrêtez à Balladur, comme si la chaîne n’avait pas porté Sarkozy en 2007 ! Ignorez-vous la flûte de champagne que Chazal a oublié de cacher le soir de l’élection ? Mais le clou de votre billet est là : « Chacun pourra porter un jugement critique sur telle ou telle interview ou sur le choix de tel ou tel angle de traitement sur l’affaire Woerth : mais rien sur TF1 ces derniers mois ne peut laisser penser que cette chaîne a eu de cette affaire, par exemple, une lecture partisane ». Vous regardez parfois Jean-Pierre Pernaut ? Consultons donc @rrêt sur images, article du 6 juillet : « Pas un média ne reste insensible aux dernières révélations de Mediapart sur l’affaire Bettencourt-Woerth-Sarkozy, à commencer par le journal de 13h de Jean-Pierre Pernaut, sur TF1, qui l’introduit… à sa façon. Cette édition du journal de TF1 diffuse un reportage consacré à ce rebondissement, mais étonne à plusieurs titres. Pernaut a sa hiérarchie : le reportage est diffusé en cinquième position, derrière les prévisions météo, les restrictions d’eau pour les agriculteurs de Loire-Atlantique, le traditionnel microtrottoir sur les résultats du bac et la réforme du budget de l’Etat. Pour Pernaut, ces informations restent des « rumeurs », « une nouvelle fois lancées par un site Internet », dans lesquelles « une ancienne comptable de Madame Bettencourt affirmerait avoir versé de l’argent liquide à Eric Woerth ». Les réactions des interessés ne se font pas attendre : « Eric Woerth se dit «outré» par ses soupçons » et Nicolas Sarkozy « dénonce des «calomnies sans réalité». Informations qualifiées de « rumeurs », de « soupçons », colportées par un « site Internet » qui n’est pas nommé. A ce lexique s’ajoute l’emploi du conditionnel qui rend hypothétiques les déclarations de Claire T. »
    Une autre sur Pernaut, 4 octobre 2009 : « HORTEFEUX, PAS RACISTE (PERNAUT, TF1). Pas un mot dans le journal de 13 h de TF1 sur la vidéo Hortefeux (…) Pernaut revendique son indépendance d’esprit, explique que pour lui, ce n’est pas une information ». Rappelons que le ministre de l’Intérieur a été condamné par la justice à cause des propos qu’il a tenus sur cette vidéo !
    Une dernière pour la route, pas sur Pernaut mais sur l’affaire Woerth, sur laquelle TF1 n’a donc pas eu une attitude partisane (sic), 21 juin : « WOERTH OU ANELKA ? TF1 A CHOISI SON SCANDALE. La chaîne évite le nom du ministre dans son reportage sur l’affaire Bettencourt. Comment un événement accède-t-il au statut de scandale national ? Un baromètre fiable permet toujours de se faire une idée : le 20 heures de TF1. Et ce week-end, la Une n’a pas hésité. En deux soirs, elle a dédié plus de 30 minutes –et mobilisé trois ministres– pour évoquer l’affaire Anelka et ses suites. Mais à propos des enregistrements au domicile de Liliane Bettencourt, la chaîne n’a cru bon de mentionner ni sa fraude fiscale présumée, ni ses liens avec le couple Woerth. (…) Autre membre du gouvernement invité à donner son avis sur le sujet [l’affaire Anelka] : Eric Woerth, le ministre du Travail. Peut-être Woerth avait-il la tête ailleurs. Depuis la révélation mercredi, par Mediapart et le Point de l’existence de bandes-son enregistrées chez Liliane Bettencourt, il doit en effet gérer les soupçons de collusion entre son couple et principale actionnaire de L’Oréal. Nous vous en parlions ici, le ministre est soupçonné d’avoir fait embaucher sa femme dans la société qui gère la fortune de Bettencourt. Société qui organisait l’évasion fiscale de la milliardaire, alors que Woerth, alors ministre du Budget, avait justement lancé une très médiatique bataille contre les fraudes fiscales. Mais de ces difficultés, le téléspectateur de TF1 ne saura rien. Car si la chaîne a bien consacré un reportage de deux minutes aux enregistrements pirates de Bettencourt et de ses conseillers, elle n’a pas cité le nom du ministre. Pas plus d’ailleurs qu’elle n’a explicitement indiqué que la milliardaire disposait de plusieurs comptes à l’étranger, abritant plusieurs dizaines de millions d’euros. Le sujet de TF1 se concentre sur les relations compliquées entre Bettencourt et le photographe François-Marie Banier, que la fille de la milliardaire accuse d’avoir extorqué un milliard d’euros à sa mère. Les « détails » fiscaux et politiques sont, eux, artistiquement camouflés dans une phrase banale :
    « Montages financiers, accointances avec des personnages politiques : des enregistrements explosifs ». Alors que le jour même, TF1 a interrogé le ministre sur le foot, aucune question ne lui a été posée sur ses liens avec Bettencourt. Dans son reportage, la Une déplore que la milliardaire ne réponde « pas à certaines questions sensibles ». Encore faudrait-il les poser. »

    Allez, il vaut mieux en rire.

  • Sophie _Lyon
    octobre 1, 2010

    Quelle article !
    TF1 ne roule pas à droite, c’est la méthode Coué ?
    C’est comique en tout cas.

  • Gégé
    octobre 1, 2010

    Je n’ajouterais rien au concert de protestations dans les commentaires contre votre argumentation risible. Je vous suggérerais juste de répondre point par point à la lettre de Montebourg. Nous serons juges des arguments des uns et des autres.

    Par ailleurs, voudriez-vous étayer votre affirmation que « TF1 saisit la justice » ? Où avez-vous donc lu cela ? Pour quelle raison ?

  • sauberfan
    octobre 1, 2010

    1ere visite sur le site, sans doute la dernière. TF1 n’est pas de droite? Risible! Propos de Montebourg caricaturaux et outranciers? C’est pour cette raison que vous ne les reprenez pas et évitez de les commenter? Que vous soyez à la botte de TF1 est votre droit le plus strict. Encore faut-il étayer le propos!

  • JD
    octobre 1, 2010

    TF1, la télé « fair and balanced ». À votre décharge, il n’existe pas de télé de gauche (à part un ou deux reportages parfois égarés sur arte), ce qui explique la confusion.

    Je regarde désormais rarement la télé, chaque fois que j’allume une chaîne commerciale, c’est la consternation, fric, bêtise, individualisme, bruit. La télé est par essence un média de droite ; cela ne me dérange pas ; ce qui me dérange, c’est de le nier.

    Avec les pétarades d’extrême droite de notre président, voilà que les timides questions des journalistes de France 2 et leur manque de pub les font passer pour des terroristes de gauche. C’est une très belle manœuvre de notre président d’avoir ainsi décalé le milieu de l’échiquier.

  • Gégé
    octobre 1, 2010

    Ahah. Chers lecteurs, chères lectrices, je ne résiste pas à partager avec vous ce magnifique portrait ironique de Marianne sur l’hôte de ce blog : http://www.marianne2.fr/Renaud-Revel,-le-kamikaze-de-l-info-medias_a182608.html

    Comme quoi on ne se refait pas !!

  • rosaluxe
    octobre 1, 2010

    mais il vit sur quelle planète le bonhomme?

  • VC
    octobre 1, 2010

    commencez svp par corriger « Arnaud de Montebourg » en « Arnaud Montebourg » sinon ça risque de le fâcher lui autant que les aristos. Il faut croire que l’homme se plait a entretenir des relations détestables avec beaucoup de monde.

  • lagoutte
    octobre 1, 2010

    sans mettre LE LAY sur le feu , tout le monde a compris que les émissions de TF1 ne sont destinées qu’à préparer les cerveaux à gober la PUB , mensonge de même nature que celui des candidats aux élections ! or la PUB est de droite ,c’est l’ultra- libéralisme et quand on est incolore , inodore , et sans d’autres convictions que de préserver son patrimoine , on est de droite , on a du bien , on aime le fric pour le fric , qui prime sur la culture !
    BRAVO , le bressan , qui n’a qu’un seul défaut , une belle gueule et le verbe haut !