Pub: quand y'en a plus, y'en a encore.

par 7commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

«Le moratoire est le résultat d’un consensus très fort de la droite et de la gauche. La proposition du gouvernement est qu’il s’applique jusqu’en 2014. Ce qui va permettre à France Télévisions de raffermir ses comptes, sans affecter les budget de l’Etat ». C’est ainsi qu’en funambule, Frédéric Mitterrand enterre ce matin dans Les Echos le projet de suppression totale de la publicité sur les chaînes publiques, après que Nicolas Sarkozy ait donné à ses troupes le signal de la retraite. Car il va sans dire que cette idée de moratoire, renvoyant à 2014 la décision sur le fond, est une vaste fumisterie et les contorsions du ministre Mitterrand n’y changeront rien: une fois l‘élection présidentielle passée et les cartes politiques rebattues, il y a fort à parier que cette belle idée agitée par le Président de la République passera aux oubliettes. Et que si supression de la pub il y a, ce sera de manière inchangée, toujours après 20 heures.  

En capitulant devant sa majorité, emmenée par un Jean-François Copé qui avait fait de cette question son cheval de bataille de ces derniers mois, Nicolas Sarkozy opère une volte-face pour le moins incompréhensible. Annoncée à grands roulements de tambours, au printemps 2008, cette initiative avait non seulement l’assentiment des français, _ les sondages le disaient_, mais également le soutien de l’ensemble des responsables de l’audiovisuel, qui n’y voyaient que des avantages: les téléspectateurs, des chaînes publiques sanctuarisées, enfin débarrassées de ses interminables tunnels de spots et l’ensemble du secteur privé de la télévision, (TF1, M6, TMC, W9…), un effet d’aubaine susceptible d’améliorer l’ordinaire de chaînes confrontées à une crise économique sans précédent.

Même  les anciens dirigeants de France Télés, Patrick de Carolis et Patrice Duhamel, bien que cueillis à froid par la nouvelle, avaient approuvé.  

Bref, tout le monde avait applaudit à l’initiative présidentielle, considérant qu’une télévision de service public rendue à ses seules missions était l’honneur d’une démocratie. D’ailleurs, nous n’étions pas les seuls à avoir franchi le pas, puisque après l’Angleterre, l’Espagne décidait de supprimer au début de l’année, et du jour au lendemain, la publicité sur l’ensemble de ses antennes publiques, sans tergiversations, ni moratoire. Il aura donc suffit d’une fronde de quelques parlementaires de l’UMP et d’un manque évident de courage politique, pour enterrer quelque chose qui relevait d’une symbolique forte: la création d’un espace télévisuel rendu à ses propriétaires, à savoir vous et moi qui payons une redevance.

Je dis manque de courage politique, parce que l’équation économique sur laquelle disait buter le gouvernement était parfaitement résolvable. Faute de pouvoir taxer les opérateurs télécoms ou Internet, afin de compenser les pertes de recettes de la télévision publique il y avait la solution d’augmenter la redevance _ d’1 euro par jour et par possesseur d’un téléviseur, puisque telles étaient les conclusions de l’une des nombreuses simulations du ministère du Budget. Une augmentation d’ordre symbolique à laquelle le chef de l’Etat s’était refusé, considérant que cet impôt télé ne passait pas déjà dans l’opinion et que l’augmenter même de manière aussi indolore était politiquement une erreur. Quand on voit ce que nous concoctent l’Elysée et Matignon en matière fiscale, il y a de quoi sourire. Rien qu’un peu de pédagogie auprès des Français aurait sans doute suffit pour emporter l’adhésion d’une opinion qui ne comprend plus rien aux virements de bords d’un gouvernement qui tenait là l’occasion de redonner une identité et un souffle à des chaînes publiques le cul entre deux chaises. 

0
7 Comments
  • Un contribuable
    septembre 21, 2010

    1 euro de plus par jour ! Ca fait 365 euros de redevance en plus par an, soit un total de 485 euros ! Il faudrait beaucoup de courage politique (et surtout des envies de suicide) pour proposer une telle augmentation de la redevance…

  • mouais
    septembre 22, 2010

    F

  • mouais
    septembre 22, 2010

    Faut arrêter de prendre les gens pour des cons : la pub, sur Francetélé’, après 20 heures, n’a PAS disparu. Elle est maquillée en « annonce », « communiqué » et autres appellatifs à la mords-moi-l’noeud!

  • mouais
    septembre 22, 2010

    France 2 commence ses programmes quasiment à 20h40. C’est ELLE la mauvaise élève. La 3, elle, est toujours réglo!

  • FILLE ET FILS DE PUB
    septembre 22, 2010

    Monsieur Revel,
    Compte-tenu de l’aspect « politico-politique ! » que revêt cette loi, rappelons-le décidée par le Président de la République, et d’une de ces conséquences qu’est la suppression de la publicité, il parait plus important, plutôt que de polémiquer sur les atermoiements des uns et/ou des autres, d’inviter le lecteur à se poser 2 questions :
    1/ Cette loi, ou du moins son aboutissement, doit-elle être encore considérée comme une priorité gouvernementale ?
    2/ La suspension de l’application de cette Loi n’est-elle pas finalement un mal pour un bien ? Dans la mesure où, sur au moins 2 points fondamentaux – le financement du groupe FTV et la nomination de son président – cette loi est de nature à compromettre dangereusement l’indépendance de l’audiovisuel public ?
    Enfin et c’est important de le rappeler, car il n’est que trop souvent oublié au profit des questions budgétaires, le côté humain du dossier : tout le monde semble ignorer que les 280 salariés qui travaillent encore à la régie FTP vivent depuis 3 ans dans l’absence totale de visibilité professionnelle – Ces hommes et ces femmes sont bien les otages d’un débat « politico-politique » dont on peut se demander s’il était bien pertinent et prioritaire sur des dossiers comme celui des retraites…
    Des élus IRP de FTP (CE et Syndicats FO / CFTC)

  • cheap burberry handbags
    janvier 7, 2011

    I want to say, each time I come to you blog have another exciting post up to read. some of my friends was talking to me about this topic serval weeks ago. I think I will share my friend the url here and see what they say

  • cheap burberry handbags
    janvier 7, 2011

    at the same exact, classic post vomit that i continually see on the net hasta la vista