"Cartes sur table": Alain et Patrice Duhamel se déboutonnent

par 10commentaires No tags 0

 

Les Duhamel ? Quelle drôle d’idée!J’entends d’ici déjà les sempiternels donneurs de leçons, les experts en exécution sommaires, les  ayatollahs convaincus de la justesse de leurs fatwas et les demi-soldes de ce métier, toujours prêt à flinguer ceux qu’ils ont définitivement rangés dans la case des nobliaux, des cardinaux indéboulonnables du journalisme, cette «caste» qu’ils caricaturent

Quand à la fin de l’hiver de cette année, il m’est venu l‘idée de proposer, au détour d’une conversation, à Patrice Duhamel, avec lequel je déjeunais dans l’une des salles à manger de la présidence de France Télévisions, la rédaction d’un livre d’entretien, dont le sujet porterait sur les relations entre la politique et la télévision depuis 40 ans, _de VGE à Sarkozy_ et que je souhaitais y associer Alain Duhamel, son frère, je ne pensais pas que cet exercice me procurerait un si grand plaisir.

Un second déjeuner, en compagnie des deux frères, cette-fois-ci, scella quelques semaines plus tard ce projet qui prit véritablement corps au printemps, avec la dizaine d’entretiens que nous avons eu tous les trois au domicile de l’éditorialiste de RTL. C’est ainsi que, durant deux mois, j’ai vu défiler sous mes yeux, par l’entremise des récits et des souvenirs de ces deux journalistes, tout un pan de notre histoire politique contemporaine. Ils sont effet assez rares les journalistes encore en exercice dans ce pays à avoir côtoyé d’aussi près Giscard, Mitterrand, Chirac ou Sarkozy, ils ne sont pas nombreux, en effet, celles ou  ceux qui ont eu à les affronter, parfois directement ou qui ont recueilli, dans leur intimité, nombre de  leurs confidences. Qu’ils restituent.

Je craignais pourtant le pire. Qu’Alain Duhamel se retranche, certes avec brio, derrière une sorte d’obligation de réserve, qui l’aurait obligé à demeurer en haut de sa chaire et à oblitérer nombre de ses souvenirs. Et que l’ancien numéro 2 de France Télévisions, Patrice Duhamel, aujourd’hui au rancard  et encore tout courbaturé par ses longs mois de bastonnade avec Nicolas Sarkozy, décide également de battre en retraite, considérant qu’il était temps de tourner la page.

Mais ce fut le contraire : Précis, volubile, passionné, le premier, dont la mémoire et la culture politique sont absolument fascinantes, a mis toute son énergie à restituer des scènes que je découvrais au fil de nos entretiens. Comme celle qui le vit pénétrer, avec Jean-Pierre Elkabbach, dans la chambre mortuaire de François Mitterrand : ils furent ainsi, et on l’ignorait, les deux seuls journalistes français conviés à se recueillir à son chevet, et ce à la demande du président défunt qui en avait exprimé le souhait, juste avant sa mort…Etonnant récit.

Tout aussi précis, carré et décidé à rétablir quelques vérités, Patrice Duhamel, quant à lui, n’a rien omis de la guerre de tranchée qu’il livra deux années durant, aux côtés de Patrick de Carolis, avec le chef de l’Etat. L’homme en fait la chronique minutieuse et dresse un bilan critique de la politique audiovisuelle menée par Nicolas Sarkozy depuis juin 2008. « Un formidable retour en arrière ».

Et puis vint Giscard, leur estampille. Le fil à la patte des frères Duhamel, le pêché originel et ce boulet qu’ils traînent depuis la nuit des temps, depuis le 10 mai 1981, quand la foule de la Bastille réclamait leurs scalps. «Péché de jeunesse»: 30 ans plus tard, Alain et Patrice Duhamel, à qui on n’en demandait pas tant, disent leur fascination qu’exerçait sur eux, à l’époque, celui qui dominait la pensée politique du moment. Et ils font ensemble un inattendu mea culpa !

Certains trouveront incongru ce qui va suivre: la rédaction de ce livre d’entretien m’a convaincu de ce que je percevais chez ces deux hommes. Deux parcours professionnels d’une très grande densité, une droiture et une liberté d’esprit et de ton qu’il convient de saluer et des fidélités à travers les décennies, qui méritent, elles aussi d’être relevées. Il n’y a pas de hasard. On ne se maintient pas dans ce métier depuis tant d’années sans disposer de quelques qualités qui vont bien au-delà des liens de connivence supposés que l’on a prêté à ces deux journalistes: clichés! On n‘enjambe pas les majorités politiques, comme les septennats, sans un solide bagage journalistique, on ne tient pas dans cette profession, qui voit la gauche et la droite jouer depuis près de 40 ans les snipers,  sans quelques rudiments et une passion chevillée au corps: son métier. Tout bêtement.

« Cartes sur table » Entretien  avec Alain et Patrice Duhamel. (Plon, 25 octobre)

Le Grand Journal de Michel Denisot, ce soir 19 heures.  

0
10 Comments
  • chris
    octobre 20, 2010

    ….On n‘enjambe pas les majorités politiques, comme les septennats, sans un solide bagage journalistique…bla bla bla..

    Si on peut enjamber tout cela en étant du coté du manche et en étant aussi coulant qu’une assiette de purée tiède.
    Alain Duhamel a une technique simple comme beaucoup de journalistes, il parle politique avec les forts en tapant un peu pour immédiatement et grossièrement les flatter , en revanche il ne débat pas mais ridiculise ceux qui ne sont pas dans le moule.

  • COLOMBAT
    octobre 21, 2010

    Vous avez oublié de citer Olivier Duhamel, aujourd’hui sur Europe 1.

    Petite question pour vous Mr Revel.
    Avez-vous un lien de parenté avec Eric Revel de LCI ?

  • Alla Ridinger
    novembre 13, 2010

    At that point, it’s water under the bridge.

  • Mark Simmons
    novembre 18, 2010

    You can not believe how long ive been googling for something like this. Through 7 pages of Google results and couldnt find anything. One search on Bing. There this is…. Really have to start using it more often!

  • Rachell Heal
    février 4, 2011

    I am continuously having problems after i try to subscribe to your RSS feed. When you’re getting some time can you try looking in to it.

  • billet
    mai 26, 2011

    Mr duhamel Patrice, a le même nom que le pere de mon fils…! qui est blac et plus jeune de baucoup. c’est rigolo

  • Jimmie Seidlitz
    octobre 26, 2011

    I like the valuable info you provide in your articles. I will bookmark your weblog and check again here frequently. I’m quite sure I will learn many new stuff right here! Good luck for the next!

  • avesina ab gyn.specialisterna i kista
    janvier 12, 2013

    I’m impressed, I have to say. Really not often do I encounter a weblog that’s each educative and entertaining, and let me inform you, you have hit the nail on the head. Your thought is outstanding; the problem is something that not sufficient people are talking intelligently about. I am very completely satisfied that I stumbled throughout this in my search for one thing referring to this.

  • junk car
    avril 1, 2014

    Some of these online companies will also offer you a good deal for your junk car.
    Include appliances, material, labor, supplies,
    maintenance, licenses, taxes, promotion and insurance to estimate your operating costs.
    Schools and local authorities have a huge responsibility but they need enough funding to
    be able to provide safe playing areas and healthy
    food.

  • "posicionamiento
    octobre 19, 2014

    Right away I am ready to do my breakfast, once having my breakfast coming yet again to read other news.