Quand Arnaud Montebourg dénoncait le cas Schoenberg…

par 21commentaires No tags 0

Tourner plusieurs fois sa langue dans sa bouche avant de dégainer…Le Poste.fr a retrouvé dans un numéro de  Télérama, datant du mois d’avril  2006, des propos définitifs  d’Arnaud Montebourg pointant du doigt, à l’époque la journaliste de France 2, Béatrice Schoenberg, alors toute jeune compagne de Jean-Louis Borloo…

Le député PS fustigeait ce qu’il qualifiait alors de  « conflit d’intérêts évident », ajoutant: « Dans le monde politico-médiatique actuel, ceux qui ont le pouvoir se permettent de piétiner les règles du jeu. Il est temps que cela change !» Des déclarations qui participent alors, à l’époque, d’un débat vif sur la question non seulement dans le monde des médias mais  dans les rangs de la classe politique: acculée, Béatrice Schönberg n’avait pas eu d’autre choix que de quitter la présentation du journal de 20 heures de France 2, après que Jean-Louis Borloo ait fait son entrée au gouvernement Fillon et que Patrick de Carolis en ait décidé. .

La mémoire qui flanche. Quatre ans plus tard, changement de ton. La suspension d’Audrey Pulvar sur I>Télévision, – sa compagne dans la vie-   lui a inspiré de vives réactions, mais cette-fois-ci, radicalemrent inverses. Plus question de mélange des genres, ni de risques de confusion, encore moins de suspicion: là où Schoenberg franchissait une ligne jaune, Pulvar lave plus blanc. Hier une faute, aujourd’hui une injustice : c’est une professionnelle que l’on sanctionne.

Invité sur le plateau du « Grand Journal » de Canal +, il y a quelques jours le député PS déplorait ainsi  la décision de la direction de la chaîne tout-infos, dont «chacun jugera de la justesse ou de l’injustice», avait-il lancé. «J’ai compris que j’étais le principal défaut d’Audrey Pulvar », avait ajouté Montebourg, en écho à la même phrase, qu’il avait prononcé en 2007, à propos de Ségolène Royal : « Le principal défaut de Ségolène Royal, c’est François Hollande!»  Fermez le ban.

Ce qui était donc indigne il y a quatre ans, concernant l’épouse d’un adversaire politique, devient aujourd’hui un faux problème, une question déplacée, voire un procès archaique, en sorcellerie, intenté à sa compagne…Allez comprendre. 

La parole à la défense. «Ainsi donc, une femme serait encore condamnée à penser comme et par son compagnon. (…) Elle serait toujours incapable de s’émanciper, non seulement du jugement dudit compagnon, mais aussi des sentiments qu’elle nourrit pour lui ». Audrey Pulvar, qui n’a pas non plus digéré la décision, signait ce matin dans les colonnes de Libération un brillant papier en forme de plaidoyer pro domo pour la femme empêchée dans sa carrière, en raison d’un «cerveau  colonisé par celui de l’homme qu’elle aime».

Indubitablement le propos d’Audrey Pulvar est talentueux et il n’y a presque pas une virgule, sincèrement, à enlever à cette tribune qui se veut un réquisitoire sans nuances, (mais un brin emphatique), contre des médias incapables d’accorder aux femmes qui exercent le métier de journaliste une pensée autonome, à des professionnelles dont la vie privée est immédiatement mise en exergue, dès lors qu’un homme politique vient à s’y imiscer. Voilà pour le dogme.

Mais la réalité de ces médias est tout autre. On peut effet difficilement reprocher aux dirigeants d’I>Télé d’avoir pris cette décision à l’encontre d’Audrey Pulvar. Car Arnaud Montebourg en est un bel exemple: laisser Audrey  Pulvar aux commandes d’une émisson traitant régulièrement de politique, à moins de deux ans de l‘élection présidentielle et alors que le feu couve au sein d’un Parti socialiste tranformé en poudrière, c’est forcément exposer cette chaîne – et cette journaliste-, à des insinuations insupportables, à des procès venus cette-fois-ci des bancs de la majorité, où un Arnaud Montebourg, versus UMP, exigerait demain le retrait, voire la démission, de l’intéréssée. Au nom du mélange des genres.

Tout cela peut sembler archaïque, idiot, mais c’est une réalité. Et l’affaire Pulvar a en tous les cas le mérite de réouvrir  un vieux débat inauguré par Anne Sinclair en son temps, quand madame DSK décidait d’abandonner 7/7 dans un climat de suspicion,  alors que son époux endossait les habits de ministre des Finances. Une décision qui aura valeur de jurisprudence et qu’aucun responsable politique, qu’aucun président du CSA, n’a eu la présence d’esprit, ou le courage, d’amender, au nom du bon sens.

Il a fallu beaucoup de la ténacité à Christine Ockrent pour tenir, hier à France 3,  aujourd’hui à RFI, quand chaque jour, ou presque, une partie de la profession lui rappelait son état civil et la « colonisation » de son cerveau par Bernard Kouchner. Tout comme il aurait fallu beaucoup d’abnégation à Audrey Pulvar pour accepter les regards en coin et les sous-entendus cruels, quand elle aurait été amenée, en plein primaires du PS, à interroger sur son plateau, Martine Aubry, François Hollande ou Ségolène Royal. Serait venu  le jour où un sosie d’Arnaud Montebourg aurait lâché sur une antenne: « Il est temps que cela change»

0
21 Comments
  • Jean Meyran
    novembre 26, 2010

    Comparons ce qui est comparable : Mme Borloo relatait les diverses actions gouvernementales (dont les activités de Jean Louis), Miss Pulvar est la compagne d’un outsider, peut-être éventuellement faut voir, candidat à la présidentielle…

    La différence saute pas aux yeux ? Parlons alors du véritable scandale des affectations de Mme Kouchner alors

  • jack77
    novembre 26, 2010

    l’arroseur arrosé.
    Le monde de la politique est pourri.Quand on veut donner des leçons de moral aux autres faisons bien attention d’avoir le cul propre.
    Encore un à mettre à la poubelle.

  • M'dme Irma
    novembre 26, 2010

    « Quand Arnaud Montebourg dénoncait le cas Schoenberg »…
    Ah la la, vous faites toujours autant de fautes d’orthographe!
    Vous ne pouvez pas faire un petit effort ? Un petit effort !

  • Lo
    novembre 26, 2010

    Ce qui était dénoncé à l’époque c’était le lien entre un de nos gouvernants (un ministre) et une journaliste. A. Pulvar n’est pas dans le même cas, son compagnon n’est pas ministre mais député de l’opposition. Son pouvoir est donc bien moindre et le conflit d’intérêt de même.

  • Tristounet
    novembre 27, 2010

    On a l’impression que la principale préoccupation des politiques est d’essayer de vivre avec un(e) journaliste et vice versa.
    C’est vrai au niveau national et on le remarque, mais cela se vérifie aussi au niveau local et on en parle moins. D’où le peu de crédit que la population accorde aux uns comme aux autres.

  • yomansdu33
    novembre 27, 2010

    Revel a encore tapé à côté… décidément, faire de billets vides avec des analyses aussi creuses, ça en devient ridicule surtout pour un journaliste politique d’un grand magazine comme L’express.

    Vous ne pouvez franchement pas comparer Schonberg/Ockrent (JT ou grande émission politique sur le hertzien) et Pulvar (TNT) ni même le cas de deux ministres d’Etat avec le simple candidat à la candidature (pour l’instant) qu’est Montebourg.

    Mais comme l’angle était séduisant (pan ! Montebourg, tu te contredis), vous avez cédé à la facilité de répéter comme un perroquet un article non pas du Post (de la rédaction) mais publié sur le Post (et dieu sait qu’il se publie tout et n’importe quoi sur ce site).

    Vous valez mieux que ça M. Revel.

  • Rose
    novembre 27, 2010

    Un exemple type du langage socialiste :  » Faites ce que je dis, pas ce que je fais . Parce que moi je m’accorde le droit de le faire » …

  • radek
    novembre 27, 2010

    Donc pour vous le « bon sens » c’est que les politiciens aient des relations avec les journalistes qui suivent leur activité et en rendent compte aux électeurs, et que personne n’y trouve rien à redire? Et après les journalistes s’étonnent de leur peu de crédibilité dans l’opinion…

  • jeandaniel
    novembre 27, 2010

    Cet article est très partial :il faut là aussi, M.Revel, lire sept fois avant de publier. La situation n’est pas comparable; M.Montebourg n’est pas ministre , ni président, situation qui aurait certainement été un conflit d’intérêt (voir le cas de Mme Ockrent).Vous valez mieux que cela!

  • misterswing
    novembre 27, 2010

    comparons ce qui est comparable…
    mme schönberg c’est france 2,
    mme pulvar c’est itélé…pas tout à fait le même rayonnement, pas la même audience, pas la même influence…

    d’autre part,
    montebourg n’est pas au pouvoir
    il serait dans le même cas de figure si sa compagne était en une d’un journal tv et s’il était élu…ou simple ministre!

    donc prudence et mesure mr le journaliste

    • Jojo
      mai 21, 2012

      Aujourd’hui les ingrédients sont là #larroseurarrose

  • Donvega
    novembre 27, 2010

    Faux débat. Dans les pays anglo-saxons, la décision d’I Télé n’aurait choqué personne car c’est la règle et si I Télé ne l’avait pas fait les bien-pensants, tenant du politiquement correct qui sont les premiers à critiquer, à juste titre d’ailleurs, les magouilles politico-sexuelles de Silvio Berlusconi, auraient vite fait de brocarder la chaîne et un jour ou l’autre ils s’attaqueront à France-Inter pour les mêmes raisons. Celà dit, le Groupe Canal+ ferait bien de se méfier des problèmes de collusion et de conflits d’intérêt(cf Caroline Roux chroniqueuse politique de la matinale !!!)

  • claude bon
    novembre 28, 2010

    Arnaud MONTEBOURG n’est actuellement ni ministre, ni président de la république il n’est que candidat à une candidature rien de plus rien de commun avec le cas BORLOO /BEATRICE SCH

  • Nicolasg
    novembre 29, 2010

    La mauvaise fois n’a pas de limite. Le fait qu’une personne soit au gouvernement ne change rien à la question. La question est du rapport entre les hommes (ou femmes la n’est pas le propos) politique et leur conjoint travaillant dans les médias. Le fait est que cette mise à l’écart est autant à justifier pour l’un comme pour l’autre. Par soucis de partialité le fait d’influencer plus ou moins de personnes quant à leurs opinions (ou pas encore une fois je ne m’avance pas sur le fait qu’elle l’est fait ou non) mais il s’agit là d’un principe. Arnaud Montebourg s’étant porté candidat, il est normal qu’il y ait une mise à l’écart vis à vis d’émissions politiques ou d’informations. Sinon on fonctionne dans la partialité. Certains pourraient et d’autre non? Drôle de système. Il n’y a pas de notion de pouvoir derrière tout ça mais une question d’éthique.

  • James World
    décembre 2, 2010

    Je suis assez d’accord avec Revel mais pas sur la chute de l’article. Si on est l’amie de …… et que l’on va dans le PAF, alors les bénéfices se divisent entre homme politique et journaleux.
    Schnonberg complice de Borloo et spécialiste de l’info galvaudée, Drucker ex copine de Baroin un spécialiste des petites culottes célèbres, Ocktent espionne pour Kouchner depuis longtemps et la liste est longue.

    Collusion avez vous dit?????

  • Aracelis Trotta
    décembre 22, 2010

    Ce qui sont votre des conditions pour se syndiquer votre entrées ? Nous serions extrêmement intrerested dedans traduction de certains de vos emplacements articles dans Grec pour notre emplacements visionneuses, et AM intéressé sachant ce qui votre opinion sur ceci seraient. Nous soyez sûr d’inclure un lien de nouveau à votre emplacement

  • Luc
    mai 28, 2011

    Quel clown. Il dirait tout et son contraire, irait jusqu’à vendre sa mère si ça pouvait lui permettre d’arriver à ses fins.

    Où sont les hommes politiques qui veulent le bien du pays avant le leur ?

  • Garfield Machuca
    août 24, 2012

    Hey there! I’m at work surfing around your blog from my new iphone 3gs! Just wanted to say I love reading through your blog and look forward to all your posts! Keep up the great work!

  • gagner de l'argent
    mars 11, 2013

    Je ne savais pas ça! Un très beau site vous partagez des informations utiles. Et j’aime le design aussi, où avez vous obtenu ce modèle? Est-il difficile à installer?

  • viagra,cialis,comprooro shit
    mai 29, 2013

    I think other web-site proprietors should take this web site as an model, very clean and fantastic user friendly style and design, as well as the content. You’re an expert in this topic!

  • poker règle du jeu
    décembre 5, 2013

    Il y a beaucoup de similitudes entre la politique et le poker, dans les deux cas on fait des annonces, on mise et o bluff… lol !