Libération enrôle François Hollande: Tradition ou mal français?

par 33commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le texte, placardé en couverture de Libération ce matin,  interpelle. Et il signe, ostensiblement, l’entrée en campagne du candidat François Hollande. Nicolas Demorand, le directeur du quotidien fondé par Serge July, ne s’en est jamais caché, – jusque dans les colonnes de l’Express, l’été dernier : Libération s’engagerait à fond dans la campagne aux cotés du Parti Socialiste, au motif que la gauche est constitutive de l’ADN de ce titre. Si beaucoup s’étonnent ce matin de ce soutien apporté de manière spectaculaire au candidat du PS à la présidentielle, c’est oublier que la presse française, jusque dans un récent passé, s’est souvent illustrée en s’engageant aux côté de tel ou tel parti ou homme politique. Le Matin de Paris fut spécifiquement créé en 1979, par Claude Perdriel,  pour accompagner et orchestrer la prise de pouvoir de François Mitterrand deux ans plus tard. Et le Figaro, comme Le Monde, ont souvent fait le lit de la droite et de la gauche, accueillant dans leurs colonnes respectives, au fil des échéances présidentielles passées, tribunes, appels et pétitions. Quand leurs directeurs ne prenaient pas eux-mêmes la plume pour engager leur journal. Délibérément ancrée à droite, le Figaro d’Etienne Mougeotte n’a ainsi aucune honte à afficher, aujourd’hui, son engagement aux cotés de Nicolas Sarkozy, au point que son directeur, l’ancien numéro 2 de TF1, a cru bon rappeler, récemment, aux journalistes en désaccord avec cette ligne qu’ils pouvaient rejoindre Libération: La porte leur était grande ouverte…

A chacun son support de campagne : Nicolas Sarkozy pourra donc compter sur l’engagement indéfectible du quotidien de Serge Dassault. Et François Hollande sur celui de Nicolas Demorand et sur celui, involontaire, de son propriétaire, sans doute embarrassé ce matin à la lecture de son journal, Edouard de Rothschild!

Reste une question: Pourquoi accepte-t-on, au nom d’une tradition non écrite et de l’histoire même de ces journaux, si étroitement mêlée à la vie politique du pays, l’enrôlement de rédactions entières, quand il fut reproché violemment à TF1, en 1995, d’avoir pris fait et cause pour Edouard Balladur? Cloués au pilori, les dirigeants d’alors de «La Une», Patrick Le Lay et Etienne Mougeotte, ne durent leur salut qu’à quelques contorsions et à la bienveillance de Jacques Chirac qui passa l’éponge. On exigerait ainsi de la part d’une chaîne de télévision comme TF1, parce que s’adressant au plus grand nombre et appartenant aux français dans l’imaginaire collectif, une impartialité dont la presse écrite pourrait, à l’inverse, s’exonérer? Quelle curieuse conception d’un métier à deux vitesses. Mais n’est-ce pas là aussi une spécificité toute française qui veut que le journalisme d’opinion soit une valeur préservée ? Il n’est de voir et d’entendre les talk-shows quotidiens programmés par les radios généralistes, qui renvoient chaque jour l’image d’une profession de journalistes traversée de clivages idéologiques fortement marqués. C’est l’une des raisons pour laquelle les français, sondage après sondage, dénoncent le caractère partisan de la presse de ce pays dont ils se défient et les liens de connivence qui lient, selon eux, politiques et journalistes.

0
33 Comments
  • beatrice lecoz
    janvier 3, 2012

    et oui ,il parait que les journalistes sont a la botte de Sarkozy.heureusement que la bêtise et le ridicule ne tuent pas..et le ps tacle et retacle Sarkozy a ce sujet.libération est tombé dans le piège.il est loin le temps des serge July et des des Laurent Joffrin..Demorand celui qui avait annoncé(de peur de ne pas être choisi)je suis de gauche et nous ferons un journal de gauche…ça p..la mauvaise démocratie et l’indépendance des journalistes….

    • langoet
      janvier 4, 2012

      savez-vous béatrice lecoz si son jockey de patron a changé de casaque ?

  • Nextkinney
    janvier 3, 2012

    Sincèrement quand on a lu l’édito de dassault dans le figaro, on a tout lu en matière d’indignité politique. Alors une fois plus la droite n’a aucune leçon à donner à la gauche.

  • Ly
    janvier 3, 2012

    On sait aussi que l’express soutient toujours le candidat de la droite en dezinguant souvent les candidats de gauches comme ils l’ont fait avec DSK . Hollande aussi a sa part chaque jour dans ce journal sans compter les censures des internautes des qu’ils ont un avis contradictoire dans l’express par leurs modérateurs. Je voudrais soulignait aussi que Barbier ne s’attaque jamais au figaro, a TF1, ni a Valeur Actuelle quand ces derniers nous désinforment toute l’année ce qui n’est pas le cas de Liberation. Oui l’Express aussi á son favoris et ayez le courage de le dire et de vous citer dans ce texte.

  • Ly
    janvier 3, 2012

    Souligner

  • Martin
    janvier 3, 2012

    J’admire l’impartialité – à sens unique – de LY. Il n’est malheureusement pas le seul à penser ainsi et ce sont ceux qui tombent dans ce travers qui, les premiers, reprochent son orientation à tel journal qui ne pense pas comme eux.

  • geoffroy tsantelina
    janvier 3, 2012

    Je trouve très bien que Libé soutienne Hollande tout comme le Figaro a le droit de soutenir sarko, c’est la liberté de la presse, je ne serais pas choqué si les chaînes de tv privées soutenaient un candidat ce n’est pas choquant et ça s’appelle le liberté, donc la gauche doit arrêter nous bassiner , elle a elle aussi une presse qui la soutient: libé, marianne,le monde,plus toute une bande d’éditorialistes qui écument les plateaux de tv et de radio ainsi qu’une grosse partie des journalistes qui sont de gauche qui passent leur temps à taper sur Sarko, et ça ne me choque pas c’est très bien

  • Elise
    janvier 3, 2012

    Voilà bien une preuve que Libération est le bras armé du PS!Quand DSK était le candidat presque désigné tout était déjà prêt! Pour preuve l’article ci-dessous nous montre bien qu’il n’y a pas que Libération! Alors que l’on s’offusque que Dassault soutienne Sarkozy me fait doucement sourire d’autant qu’il est membre de la majorité. Il ne s’en est jamais caché d’ailleurs! La différence entre Le Figaro et Libération c’est qu’il y en a un et un seul à droite, que presque tout le reste est à gauche avec magouille et hypocrisie comme la gauche sait le faire en général. Quant à L’express j’ai mon opinion aux vues des articles sur certains journalistes quand à Christophe Barbier je pense qu’il est un journaliste indépendant(comme Calvi d’ailleurs), je le situe centre gauche mais je le trouve très pertinent dans ses analyses. Selon mes opinions personnelles il m’agace ou me ravit en fonction du sujet traité!Il s’en tient à ses analyses point barre! On peut comprendre Libération qui s’offusque aujourd’hui contre l’Express car ce journal refuse de les suivre comme « un mouton » comme le font beaucoup d’autres. (voir l’article ci-dessous et ce ne sont pas des gens de droite qui le disent).
    http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4032

    • ANDRE GEREZ
      janvier 3, 2012

      ARRETONS DE CRITIQUER… SEUL LIBERATION DEFEND LA GAUCHE

      TOUS LES AUTRES MEDIAS SONT AVEC LES RICHES…

      HOLLANDE 29
      SARKOSY 23
      MARINE 19
      BAYROU 12
      MELENCHON 3
      EVA 2
      LES 12 AUTRES POUR LE PLAISIR DES GENS QUI REVIENDROND
      A HOLLANDE

      HOLLANDE 54
      SARKO LE RESTE SONDAGE VRAI GARDE LE

    • pierre
      janvier 3, 2012

      VIVE HOLLANDE

  • jambonbeurre
    janvier 3, 2012

    Le Figaro est quand même d’une autre tenue intellectuelle que le papier « libération ».

  • pierre
    janvier 3, 2012

    VIVE LA GAUCHE ON VA GAGNER

  • VILOUBU
    janvier 3, 2012

    VIVE LE JOURNAL DES TRAVAILLEURS

    VOTTEZ HOLLANDE LE 22 AVRIL

  • VILOUBU
    janvier 3, 2012

    VOTONS TOUS LE 22 AVRIL 2012 TOUS AUX URNES

    TOUS POUR LZS CANDITAAS DE GAUCHE

  • madeleine
    janvier 3, 2012

    En 2007, Marianne ne s’est pas cachée de faire la campagne de Bayrou, la plupart des journaux sont pour la Gauche. Personne n’est obligé d’acheter leurs journaux, en revanche, les radios et télévisions publiques qui sont financées par tous les contribuables devraient avoir la déontologie de la neutralité, ce qui n’est pas le cas de France Inter, France 2, et la cinq le dimanche après-midi, reste heureusement C dans l’air qui a un plateau toujours équilibré !.

    • Burck
      janvier 3, 2012

      Je suis étonné que vous ne vous soyez pas aperçue que M. CALVI(Krätly) Yves soit le chantre du Sarkozysme depuis 2005!
      Plateaux équilibrés? mais c’est le meneur de jeu voyons. Il s’emploie bien à nous bourrer le crâne avec la pensée dominante au pouvoir… Et c’est une Télé Publique…
      Comme neutralité on fait mieux, et ce n’est pas pour rien qu’il est bien dans la place.
      Cordialement

  • Alain BOUGERET
    janvier 3, 2012

    N’y aurait-il plus de journaliste objectif ? Il est déplorable que des personnes chargées d’informer ne soient pas impartiales et prônent la mauvaise foi sous prétexte d’engagement. Ne nous étonnons pas que les citoyens délaissent la presse quand celle-ci manipule les citoyens considérés simplement comme de simples consommateurs.

    • Jean G.
      mars 15, 2012

      Le journalisme objectif, ça n’existe pas. Quand se fourrera-t-on enfin ça dans le crâne. IL N’Y A JAMAIS EU DE JOURNALISME OBJECTIF ! En France, en tous cas. Lisez les articles du figaro au début du siècle dernier sur Caillaud, c’est édifiant. Calmette en est mort d’ailleurs…

  • raleuretraleuse
    janvier 3, 2012

    Nous pouvons lire, acheter le journal qui semble être le plus proche de nos convictions.

    Mais de grâce, ne dites pas aujourd’hui que le Monde, Libération, Marianne etc. se situent à droite.

    Le meilleur journal était certainement Le Quotidien de Paris, avec ses commentateurs de gauche, de droite, du centre mais toujours incisifs.

    D’ailleurs, il arrive souvent que les commentaires des internautes sont plus judicieux que l’article lui-même

  • Richard Schneider
    janvier 3, 2012

    Ça ne me choque pas que Le Figaro soutienne Sarkozy, tant qu’il reste un minimum d’objectivité. Ça ne me choque pas que Libé soutienne Hollande – tant qu’il reste un minimum d’objectivité. Personne ne me force à a acheter l’un ou l’autre titre. En revanche, que les chaînes de télé (TF1 bien que privée, Antenne 2, chaîne publique, etc…) soient les porte-parole plus ou moins officiels (ou officieux) de l’Élysée, cela me choque : je paie la redevance. Je souligne au passage que je ne cite pas les chaînes payantes, comme Cana+.
    Le cas des hebdomadaires est pour moi limpide : Marianne, plutôt du centre genre Bayrou, le Nouvel Obs, plutôt du courant gauche bobo. Aucun pb., si la qualité des articles est au rendez-vous.
    L’Express ou Le Point ont une ligne assez floue à première vue. Le Point est plutôt à droite et plutôt pro-Sarkozy; l’Express tient à garder un peu l’esprit de JJS et de Mendès. On pourrait peut-être le classer dans la mouvance des Démocrates US. On ne peut pas affirmer que cet hebdo. soit anti-Hollande ou anti-Bayrou; on peut cependant dire qu’il est grosso-modo plutôt pro-Sarkozy (le modérateur veille à ce que les commentaires soient très « décents » envers le Pouvoir).
    Mais si l’on s’intéresse à la politique, je crois qu’il est utile de lire différents sons de cloche. À condition que ce que nous propose cette presse écrite, tant nécessaire à la démocratie, soit de qualité.

  • Limonet
    janvier 3, 2012

    Cet engagement ne pose aucune difficulté aux démocrates mais il peut interroger le contribuable qui finance les journaux de la PQ par l’intermédiaire de multiples dispositifs étatiques:
    http://www.ddm.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=27

  • almifrel
    janvier 3, 2012

    De Gaulle et Clémenceau réveillez-vous… ils sont devenus mous !!!

  • phoenix
    janvier 3, 2012

    Libé n’a jamais fait mystère de ses préférences. C’est un journal d’opinion.
    En revanche TF1 a privilégié Balladur en 1995 tout en nous serinant qu’elle était une chaîne de télé indépendante. Elle est là la différence.

  • phillis
    janvier 3, 2012

    Que Libération soutienne Hollande ne me gêne pas mais leur pouvoir de nuisance comme on a pû le voir hier où leur « une » a été reprise par tous les médias y compris L.Ferrari sur TF1 me dérange. C.Barbier a très bien analysée hier cette « une ».

  • Alberdoran
    janvier 3, 2012

    Il y a des moments ou journalisme et socialisme sonnent de la même manière
    Ce canard des bobos, de soixantuitards attardes,distille la même bêtise puante de fric
    Et d’outrecuidance que Dsk et son fan club d’imbeciles aveugles!
    ils discréditent un peu plus le metier de journaliste , après la tele et le bidonnage permanent,
    la presse écrite recrute aussi d’incultes cuistres !

    Encore un peu et on dira comme pour les politiques : tous pour…

    Je lis toute la presse même contraire a mes idées mais son role doit rester sur le fond des idées
    Et non pas se vautrer aux pieds de quiconque.

    Berrrkkkk

    • langoet
      janvier 4, 2012

      Libération court après les « coups » pour vendre du papier ! Quelles pirouettes Demorand va trouver pour afficher Le Pen ou ne pas l’afficher ? Demorand le dit, ce qui l’intéressait c’était la reprise par les confrères, le buzz, et l’effet d’annonce ! Ailleurs on trouve l’intégralité de la lettre de F. Hollande sans avoir besoin d' »enrichir » le jockey propriétaire de l’écurie Libération !

  • H
    janvier 3, 2012

    Ah oui, mais TF1 et Balladur c’était à droite, alors que Libération et Hollande c’est la gauche. Ce n’est pas la même comparaison. La gauche à tous les droits !!!!!

  • Sceptique
    janvier 3, 2012

    Je ne vois aucun inconvénient à ce que la presse écrite, choisie par ses lecteurs, soutienne un camp. C’est plus délicat dans le cas du Monde, qui se veut un journal d’un niveau élevé, dans lequel on va chercher de l’information. On l’y trouve encore, bien que la ligne éditoriale soit très claire. Par contre, les chaines de télévision, avec leur audience importante, doivent se garder d’être nettement orientées. C’est un voeu pieux, elle ne se gênent pas.
    Le débat de 2012 sera « saignant », tous médias concernés.

  • curriculumvitae
    janvier 3, 2012

    Pour parler du fonds de l’article, il faut dire que c’est un beau texte…creux ! Pas grand’chose à se mettre sous la dent, si ce n’est de belles envolées à la « Mitterrand », et que des promesses…
    Quel orgueilleux ce petit François… tout comme l’autre. D’ailleurs, le second est un peu le clone du premier. Il dit « JE », alors que les Rois de France disaient « NOUS VOULONS » !
    Enfin, il se prend pour le sauveur de l’humanité… alors on verra bien.
    En plus la photo de « Libé » me fait peur. C’est peut-être voulu pour donner l’impression d’un bonhomme qui est prêt à abattre des montagnes, que le personnage est moins mou…

  • jadjad
    janvier 3, 2012

    A propos de l’interview avec Poujadas de ce soir. Je sais bien qu’il faut être un tantinet tactique, mais il ne faut pas que cela se sente. Aussi, plutôt que faire le tour des choses sous la houlette de ses conseillés en communication, je préfèrerais que François Hollande soit plus lui-même. Vouloir adopter une « posture » présidentielle, lui donne un air trop compassé et trop prudent qui se ressent, notamment chez les électeurs hésitants. J’ai autour de moi des personnes de ce type et je vois bien qu’à terme elles risquent de virer du coté de Bayroux au premier tour, et… Sarko au deuxième. Et c’est justement cette frange de clients-là qu’il va falloir convaincre, pas les militants…
    Enfin, je voudrais ajouter qu’à trop critiquer Sarko, sur tout ce qu’il fait, François va finir par passer pour le gentil aboyeur, c’est à dire un suiveur. Et ça, ce n’est pas gratifiant pour lui. Il pourrait être d’accord avec lui une fois ou deux, pour la forme, sur des points de détails… Et prendre la main : s’affirmer tel qu’il pense lui, sur les grandes idées de fond.

  • MIKO55
    janvier 3, 2012

    Le problème n’est pas de savoir qui soutient qui…..
    Il faut juste avoir le courage de ses opinions. Sarko n’a jamais cahé les siennes, Hollande joue au chat et à la souris depuis que son nom figure au gré des évenements et de son intérêt personnel dans la presse….
    A bas le capitalisme, mais au secours j’en ai besoin….
    Si être président de la république se résume à cela, nous pouvons tous être demain des présidents virtuels !!!!!!
    Et nous ne serions pas des bons présidents….

  • Jean-Pierre
    janvier 4, 2012

    Libé, la gauche ? un lectorat de gauche-caviar ou de gauche-bobo qui n’a rien à voir avec ce que devrait être la Gauche, représentante des plus démunis, des plus faibles, des plus fragiles.
    La gauche de Libé comme celle de l’Obs, c’est celle qui se retrouve dans les riads de Marakech autour de BHL ou DSK. Le Français, vulgum pecus de base, se fout complètement de Libé qu’il ne lit pas. Cependant, c’est bien ce « plouc » là qui va élire celle ou celui dont il pense qu’elle/il va l’aider à aller vers des jours meilleurs.
    En écrivant sa lettre à la une de Libé, Hollande montre, si c’était encore nécessaire, qu’il n’est pas la Gauche qu’attendent la plupart des Français, les « petits », les mal lotis, ceux qui triment, ceux qui s’inquiètent pour l’avenir de leurs enfants, pour leurs maigres économies, pour leur santé et leur retraite: les « ploucs » … les ploucs qui n’iront jamais à Marakech …

  • marqus39
    janvier 4, 2012

    Décidément, tout le monde me fait rire, ici.
    Rien que des langages de mômes en colère, tartagueulalarécré…
    y a peut-être des gens intelligents ici, mais ils cachent bien leur jeu.
    Bonne année quand même à tous.
    Marc.