Chazal, Ferrari et Pernaut, privés de leur brevet d’indépendance.

par 6commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

Le magazine Télé Loisirs publie cette semaine un sondage sur « l’indépendance » des principaux  présentateurs de journaux télévisés, sondage qui se résume à une partie de ball-trap, dont les trois figures de TF1,-Claire Chazal, Jean-Pierre Pernaut et Laurence Ferrari sont, une nouvelle fois, les principales victimes. En effet, si 37% des personnes interrogées jugent que Laurent Delahousse, (France 2), est le plus « indépendant » politiquement, -suivi d’Anne Sophie Lapix de Canal +, (26%) et d’Elise Lucet, (23%)-, il n’en va pas de même pour Claire Chazal : estampillée « la plus partisane », pour 45% des personnes interrogées, cette consœur, ainsi épinglée, est suivie de Jean-Pierre Pernaut, (36%), et de Laurence Ferrari (33%).

On est en droit de s’interroger sur la pertinence d’un tel sondage. Car à quoi mesure-t-on  «l’indépendance» d’un journaliste télé confronté à l’exercice, corseté, de l’interview politique de haut vol? A sa pugnacité, à sa capacité à résister, à répliquer, à sa propension à ne pas s’en laisser compter, nous direz-vous. Certes. Mais encore faudrait-il encore que le spécimen existe…Et suffit-il de quelques effets de manche, d’une réplique bien choisie ou d’un zest de testostérone pour gagner son diplôme et un label? 

Révérence face au pouvoir, prudence devant l’argent et liens de connivence : cette triple dépendance des journalistes français, maintes fois dénoncée à travers les enquêtes d’opinion, a fini par virer à l’amalgame et aux clichés les plus absolu. D’où ces sondages. Cathédrale du Paf, TF1 fait ainsi régulièrement figure de symbole et de mauvais élève de la classe. Comme si cette image était désormais, quoiqu’elle fasse, constitutive de son ADN. Regardée comme un concentré de tous les péchés de la profession, la chaîne de Nonce Paolini est ainsi régulièrement étrillée. Or à examiner depuis 5 ans les différentes interviews télévisées de Nicolas Sarkozy, réalisées par un panel très large de journalistes, tous  désignés par le chef de l’Etat, – une bonne vingtaine au total-, je n’ai pas eu le sentiment d’une très nette différence : à la fois d’approche ou de traitement.

En quoi un Laurent Delahousse, un Yves Calvi, un David Pujadas, ou un Fabien Namias, ont-ils fait preuve de plus de courage journalistique, que leurs deux consœurs de TF1, souvent rabrouées, sans grande délicatesse, par le locataire de l’Elysée? Qu’ont-elles fait pour mériter cette dégradation et ces jugements péremptoires? Il ne suffit pas que le ton de la personne qui interroge le chef de l’Etat soit un jour simplement moins amidonné et plus incisif, pour qu’on lui accorde, derechef, un brevet d’indépendance, le tout dans un bourdonnement satisfait. Il y en a un peu assez de ces coups de sonde qui ne reposent sur rien et de ces classements à l’emporte-pièce qui reviennent à stigmatiser, à coups d’études uniformes, calquées les unes sur les autres, les mêmes journalistes. N’y a-t-il pas, pour finir, quelque chose d’un peu ranci à cibler en permanence, avec démagogie et populisme, ce trio de journalistes?

0
6 Comments
  • phoenix
    février 20, 2012

    Ca fait quelques années que TF1 n’est plus une « cathédrale » du PAF comme vous dites. Cette chaîne est en train de sombrer à la fois en image et en audience (en route vers les 22 % cette année contre 32 % il y a cinq ans à peine). La TNT n’explique pas tout. TF1 voit sa position déstabilisée par M6 qui lui taille des croupières sur les cibles commerciales notamment malgré un coût de grille trois fois moindre…
    L’information suit la même tendance. TF1 est devenue suiviste en copiant toutes les innovations de France 2 alors que c’était l’inverse il y a encore peu. Si les jugements sont trop sévères à mon goût sur Laurence Ferrari, vous me
    direz si Pernaut est indépendant. J’ai quelques doutes…

    TF1 est à la dérive. Elle est devenue un déversoir de séries américaines sans lesquelles la chaîne serait sous les 20 % et l’information se trouve cernée. Il n’y a qu’à voir les audiences de ses autres programmmes comme ses divertissements ou magazines pour se rendre compte de l’état de délabrement de sa grille qui ne bouge plus…

    • pucier
      février 20, 2012

      M6 c’est une cata ce n’est plus une chaine de television c’est une agence de pub cela ne pense qu’a faire du fric c’est scandaleux!

  • Solva Laurent
    février 20, 2012

    Je pense effectivement qu’il est difficile de juger de l’indépendance de tel ou tel journaliste. S’en prendre à deux ou trois journalistes est hasardeux. En revanche, on ne peut nier que les médias en général sont très favorables au pouvoir. Le fait que l’on ne parle que du 2e tour entre Nicolas Sarkozy et François Hollande arrange bien les affaires du président sortant, qui a moins à craindre à terme du candidat socialiste que de François Bayrou. François Bayrou fait manifestement peur au pouvoir. On ne parle pratiquement jamais de lui dans les sondages du 2e tour, alors que cela serait légitime pour les électeurs de savoir comment il se comporterait s’il y parvenait. Il est également surprenant que l’on parlait des résultats du président sortant au 2e tour, alors qu’il n’était pas encore candidat. De plus en plus, le pouvoir politique et économique et les médias s’unissent pour régner et il n’y a plus de véritable démocratie. Inquiétant!

  • sam84
    février 20, 2012

    Chazal et DSK un pure moment journalistique,pitoyable et scandaleux

  • Marie
    février 20, 2012

    Il est vrai que Claire Chazal se fait remettre en place régulièrement…. pourquoi renouvelle t elle ce périlleux exercice?

  • scylla
    juillet 2, 2013

    L’indépendance des chaines d’Etat est en effet remarquable, tout ce que fait le gouvernement est admirable et ne mérite aucune critique, c’est bien sûr TF1 qui a interviewé Tapie d’une si douce manière ! ! :!