Hollande est-il (aussi) le favori des journalistes?

par 26commentaires No tags 0

 

 

Faut-il y voir le signe avant-coureur de la victoire annoncée, (par les instituts de sondage), de François Hollande à l’élection présidentielle ? Car pour reprendre cette métaphore rugbystique, «les mouches ont changé d’âne ». La noria de journalistes, qui accompagne désormais chaque sortie de François Hollande, rappelle les bousculades de 2007, quand Nicolas Sarkozy traversait son Pont d’Arcole, en route pour l’Elysée. Un confrère d’Europe 1 me racontait hier le spectacle insolite d’un aréopage de journalistes et de  responsables de cette station, tous agglutinés devant la vitre du studio où le candidat socialiste disait sa messe.

Cette ferveur collective rejoint l’agitation qui règne, de jour en jour, dans les cercles « hollandais » où l’on se distribue déjà les portefeuilles ministériels, quand dans les allées du Paf, les jeunes loups et les vieux briscards du métier jouent des coudes avec l’objectif, quasi avoué, de plonger le moment venu qui, sur France Télévisions, qui, sur Radio France et ses antennes, qui, sur le ministère de la Culture. Pathétique.

Le passage cette semaine  de Nicolas Sarkozy sur le plateau de l’émission de France 2, Des paroles et des actes, est ainsi, à mon sens, un vrai virage dans la relation entre le président-candidat et les journalistes. Car pour la première fois en 5 ans, le locataire de l’Elysée, à l’évidence sur la défensive comme rarement, a du affronter un feu nourri. On était loin en effet de la communication présidentielle cadenassée qui voyait jusqu’ici Nicolas Sarkozy tenir à bout de gaffe des journalistes désignés par ses soins. Lesquels s’aventuraient à pas comptés sur le lopin d’un chef de l’Etat dans la position d’un  intouchable.

Soirée du Fouquet’s, séjour sur le yacht de Vincent Bolloré, dérapages sémantiques…On a vu ainsi David Pujadas tisonner, avec pugnacité et non sans talent, un Nicolas Sarkozy déstabilisé, repentant et acculé. Ces assauts répétés avaient pourtant quelque chose de presque dérangeant, tant ils donnaient le sentiment qu’encalminé dans les sondages, déboulonné de son piédestal et donné perdant, Nicolas Sarkozy, fragilisé comme peu, faisait désormais une cible toute trouvée, plus aisée à atteindre qu’il y a encore un mois. L’état de grâce a changé de monture et c’est François Hollande, candidat porté par le vent des sondages, à qui l’on déroule, inconsciemment ou pas, un invisible tapis rouge. Une bonne partie de la presse avait joué à ce petit jeu en 1995 quand Edouard Balladur, encensé par des médias en lévitation, s’apprêtait à franchir, en vainqueur, les grilles de l’Elysée. Mais les Français en décidèrent autrement et installèrent celui que le microcosme avait déjà renvoyé dans ses foyers, Jacques Chirac. Lequel se fit un plaisir, souvenez-vous, une fois la victoire en poche de dire dans le blanc des yeux aux dirigeants de TF1, qui avaient fait campagne de manière éhontée pour Edouard Balladur : « Quant à vous messieurs, la mine de sel ! »

0
26 Comments
  • Groc Bernard
    mars 8, 2012

    C’est une évidence
    il doit y avoir de gros intérêts

  • Flâneur
    mars 8, 2012

    Pujadas n’est pas ma tasse de thé, mais sa « pugnacité » (bien légère quand même…) s’explique à mon humble avis par la possibilité enfin, après cinq ans d’abstinence!, de poser des questions « libres » à Sarkozy redevenu candidat. Après cinq ans sans conférence (ou presque) de presse libre ,ouverte à tous les médias et à toutes les questions, cinq années de com hyper contrôlée, l’homme Sarkozy est obligé de jouer à nouveau le jeu normal et risqué des journalistes. Tout comme il doit faire campagne dans la rue à la rencontre des Français,dans sa défroque de citoyen-candidat, sans service d’ordre délirant et barricade intempestive, au risque, là aussi, d’être méchamment bousculé.
    Ce qui me parait bizarre, c’est qu’on puisse trouver bizarre que la presse fasse enfin son boulot…

    • marcelanclume
      mars 10, 2012

      Il est écrit que les mouches changent d’âne: je trouve cela déplacé et mesquin; aucun des deux n’est un âne.
      Quant à Sarkozy, s’il est attaqué (par beaucoup, et qui agissent en coeur d’ailleurs…) il sait encore se défendre courageusement. Par contre il est écrit qu’il semble qu’un tapis rouge soit déroulé devant Hollande (très en vue ces temps ci) par certains: mais est ce aussi courageusement?

  • Eric-Bagdraft
    mars 8, 2012

    >> Les sujets traités.. les questions tout est orienté sur le show… Le vrai journalisme n’existe plus puisqu’internet chamboule tout..

    >> informations non vérifiées.. ça part dans tout les sens.. internet a changé les pratiques..

    >> c’est les annonces qui font parlé qui sont reprises.. faire le buzz, peu de choses concrètes en réalité, les vrais propositions ne sont pas relayées…

    >> Les sujets qui fâchent son camp ne sont pas abordés on ne va pas au bout des questions réponses.. HOLLANDE a la partie belle dans ces conditions, mais la vérité finira par percer

    >> HOLLANDE change d’avis en permanence.. qui lui a fait dire où il allait supprimer des postes de fonctionnaires.. des changements sur la retraite à 60 ans qui approfondira le sujet pour révéler la vérité aux Français.?

  • Lise Nanteuil
    mars 8, 2012

    Les journalistes sont comme les profs, presque tous à gauche, donc il est logique qu’ils soutiennent Hollande. Les pires sont certains sondeurs qui croient tout pouvoir prédire, alors que les sondés leur racontent n’importe quoi. Qui oserait dire par ces temps imbibés de politiquement correct, qu’il votera Sarkozy, ou qu’il est préoccupé par le problème de l’immigration ou de la viande Halal ? Il faut être naïf pour le croire. Tous les bobos parisiens s’imaginent qu’au fond de la province on pense comme eux.Mais en effet ils pourraient peut-être avoir des surprises le soir de l’élection, comme en 1995. C’est statistique et historique : le candidat entrant, favori au mois de janvier, est toujours perdant à l’arrivée, et quand en plus il est parti trop tôt, c’est imparable.
    Au passage, je voulais préciser qu’on dit « encalaminé ».

  • Eric-Bagdraft
    mars 8, 2012

    Les médias que l’on a accusé d’être à la botte de Nicolas SARKOZY.. alors que dans les faits c’est plutôt l’inverse..

    d’abord les personnels de France télévisions.. télévision publique… syndicalisme + politiquement à gauche, pendant que certains cherchent à rester neutre d’autres ne se gênent pas..

    LE MONDE à gauche toute.. racheté par qui..? cherchez un peu..

    Je ne parlerai pas de l’HUMANITÉ.. ni du nouvel Observateur… ni d’alternative économique..

    La presse est libre.. les journaleux un peu moins par rapport à leur patron.. alors à partir de la attention au torchon que vous acheter..

    SARKOZY est franchement défavorisé puisque les médias font le jeu du favori des sondages.. heureusement qu’il est deuxième.. et que les autres sont assez éloignés..

    IMPOPULAIRE.. mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas le meilleur.. c’est pas son programme qui dérange, c’est les erreurs commises et répétées en boucle par les médias..

    La gauche a répété des contre vérités.. en continu.. encore et encore. des petites phrases sans fondement. toujours les mêmes.. sans lassitude.. à force de l’entendre ces mensonges sont devenus des vérités.. c’est magique..

    DSK lui pendant ce temps là lui.. prenait du bon temps justement… longtemps favori du PS.. les médias savaient..

    Crédibilité des médias..?

    • PFSURFER
      mars 9, 2012

      Crédibilité du Figaro ?

  • Nicolas
    mars 8, 2012

    Pas à L’Express en tout cas… Notre omni-président a un fan de la première en la personne de Christophe Barbier. Curieux de voir si mon commentaire sera publié.
    :-p

  • Nicolas
    mars 8, 2012

    *un fan de la première HEURE

  • Lucie MAYLIE
    mars 8, 2012

    C’est tellement évident que la question tient du gag car, au mépris de tte déontologie, l’énorme majorité des médias n’observe en rien la règle de neutralité .La Presse (mérite-t-elle encore une majuscule ? ) n’est plus d’information mais d’opinion. Entre nous, elle n’est pas très exigeante en ce qui concerne la stature « présidentielle » de son favori
    qui ne possède ni l’expérience ni l’étoffe exceptionnelle ni le charisme souhaitables pour la France qui, franchement, mérite mieux. Un pays qui a eu à sa tête un de GAULLE , même un MITERRAND dont je ne partage pas les idées mais reconnais la dimension ,l’élu des médias aurait pour moi tendance à prêter à rire si le sort de la France déja si fortement secouée par la crise, face à des Français qui ne veulent pas comprendre la nécessité de sacrifices pour chacun d’eux pour tous, à la mesure de leurs moyens , n’érait pas en jeu .

    Lucie MAYLIE

  • Ileana Rollason
    mars 8, 2012

    Hollande = un cauchemar, veut mener le pays à la faillite,
    mais il ne sera pas élu, et ça, en dépit des mass-médias, partisanes d’Hollande (ce qui est une honte, Hollande n’a pas de carrure, est un très grand compléxé, et la presse aurait dû garder son impartialité… mais on est en France …)

  • Nicolas cémoi
    mars 8, 2012

    de toute évidence je suis tombé sur un site de droite…
    la presse à gauche… ça laisse songeur
    mais d’accord avec vous les français sont tellement cons qu’ils pourraient bien réélire sarkosy l’homme proche des Français qui ne laissera pas Hollande « massacrer » le quotient familial (pourquoi il n’y’aurai que les pauvres qui auraient un crédit d’impôt qu’ils ne paient pas d’ailleurs!
    et puis il l’a dit les responsables sont les « assistés » ces sales pauvres de chômeurs au RSA qui volent les travailleurs et empochent chaque mois la somme rondelette de 487 euros! un scandale et on voudrai voler plus de 50% des honnêtes actionnaires qui peine à gagner 1 million d’euros par an, c’est injuste vraiment
    et puis touts ces sans papiers quel honte, sans parler du bruit et de l’odeur
    et puis que va t’il devenir super président qui supporte pas la critique harcelés par les méchants journalistes de droite (méchant L ferrari qui pose des questions gênantes!)
    les français dans le secret de l’urne seront ce qui est bon pour eux, et puis c’est la crise tout de même on va pas se permettre de faire du social, il faut rembourser les banques maintenant, fini de se la couler douce à 35 heures non mais!Nicolas avec nous!

  • PFSURFER
    mars 9, 2012

    Je rejoins Nicolas Cémoi en ce qui concerne la couleur politique de ces différents post.Pour répondre aux tentatives d’explication d’une pseudo cabale de journaliste de gauche contre Sarkosy, il faut tout de même comprendre que sur TF1,
    sur France 5 (avec Yves Calvi) et d’autres supports media nous sommes plutôt confrontés à des journalistes de droite.Quant à
    dire que Pujadas a toujours été un esprit libre et volontaire pour déstabiliser N.Sarkosy … je reste sans voix !

  • Petitrobert
    mars 9, 2012

    @lise Nanteuil. Madame on dit bien encalminé ( et R R ne nous a pas toujours habitué à un usage aussi maîtrisé de la langue) un terme de marine qui indique qu’un bateau n’avance plus faute de vent. Le terme encalaminé désigné lui les moteurs à explosion qu’un usage intensif et une absence d’entretien remplit de calamine… Si votre sens politique est à la hauteur de votre vocabulaire, nous pouvons raisonnablement espérer un changement. Petit Robert.

  • Stern
    mars 9, 2012

    Les journalistes doivent faire juste leur travail et rester neutre.

    C’est à nous de lecteur de lire via net, achéter en kiosque, ou voir à la TV de nous faire notre opinion.

    Nous sommes dans une Démocratie Libre où nous avons le Droit de Vote Libre………

    • Flâneur
      mars 9, 2012

      Neutralité, objectivité: illusions ! Les journalistes sont des citoyens comme les autres qui votent et ont par conséquent des opinions profondes qu’ils ont le droit d’exprimer dans l’isoloir. Mais les journalistes devraient n’avoir qu’une seule ligne ,  » la ligne du chemin de fer » disait plaisamment Albert Londres. qu’une seule attitude, « porter le fer dans la plaie » (toujours A. Londres…) ce qui suppose une « honnêteté » intellectuelle et professionnelle sans faille (et une connaissance de leurs dossiers). Permettant ainsi de voir sans oeillères, d’entendre, d’écouter sans a-priori. Pour mieux faire comprendre, pour informer pleinement, et donner ainsi aux spectateurs-auditeurs-lecteurs les moyens de se faire leurs propres opinions. Un travail de tous les instants à tous les niveaux de la hiérarchie que les « professionnels de la profession » oublient trop souvent. Utopique ? Mais  » l’utopie, ce n’est pas ce qui est irréalisable, c’est ce qui est irréalisé » (Ennio Flaiano)

  • Elise
    mars 9, 2012

    Moi dans ce débat ce que je retiens c’est le débat avec Fabius qui est resté sans « voix » et s’est fait renvoyé proprement dans ses cordes! Le reste n’est qu’interprétation!

    • anm83
      mars 10, 2012

      @elise
      Entièrement d’accord avec vous, mais on ne peut nier que les journalistes de l’émission ont étaient trés incicisifs et qu’ils ont tenté de déstabiliser N. Sarkozy. On aimerait qu’ils agissent de même avec le candidat Hollande.

  • Reboud
    mars 12, 2012

    Journalistes de gauche est un pléonasme !!!

  • Dé Débora
    mars 13, 2012

    Et pour cause ! Les journalistes de par leur métier les seuls à connaitre vraiment l’homme ! Les Français n’ont que ce qu’il laisse apparaître le temps d’une émission d’un meeting!
    D’ailleurs il suffit de voir comment le clan les traite en ce moment pour se rendre compte qu’il (le clan) sait qu’ils (les journalistes)l’ont démasqué !

  • kholia
    mars 13, 2012

    content de lire un article à peu près neutre car en suivant la presse quotidiennement je remarque que si l’on est pas contre sarko c’est qu’on est facho,il y adeux camps :les gentils et les mechants. belle preuve de tolerance que prone la gauche à qui veut l’entendre et pourtant , comme souvent c’est le contraire qui se passe.Que la presse soit à gauche ne fait aucun doute et dire le contraire est simplement de la mauvaise foi.Je ne suis pas sarkoziste mais je risque bien de le soutenir juste pour montrer aux journaleux que leur comportement risque de se retourner contre eux.

  • Nunes F
    mars 13, 2012

    Que dire de l’émission d’hier soir sur TF1, quelle agressivité envers le Président ? loin d’être le cas avec françois Hollande .
    Et François Bachy , le chef politique de TF1 , il a écrit une biographie de François Hollande !!! bravo, l’objectivité et l’impartialité !

    • Canteterre
      mars 14, 2012

      Certainement ce livre paraitra dans la série des « OUI OUI » ……!

  • BellBell
    mars 14, 2012

    Entièrement d’accord avec les autres, on ne peut pas nie que les journalistes presque tous de gauche, Donc il est logique qu’ils soutiennent Hollande, au mépris de toutes déontologie, il ne font plus l’information mais donne leur opinion sur les voté, sur les sondages, Sarkozy est franchement défavorisi puisque les médias font le jeu du favori, ( Impopulaire ne veut pas dire que ce n’est pas le meilleurs,) c’est pas le programme de Sarkozy le problemes, c’est l’inti-Sarko répétées en boucle par les médias est les Socialistes le problemes! Hollande n’est pas crédible, c’est drôle que les journalistes Français s’offusquent de ce qui se passe en Russie alors qu’ils font la mêmes choses en France.il faut mettre fini à ce matraqage, Sarkozy et le seul candidat compétent pour nous sortir de cette crise.

    • nicolas cmoi
      mars 14, 2012

      Vous avez raison! vive Nicolas!!!!!!!!!
      il nous sortira ce cette merde il l’as promis! et quand Nico promet attention!
      et pour punir les journalistes gauchistes votons pour lui (bel argument au passage)
      il faudrait privatiser tf1 une bande de suppôts d’hollande
      décomplexés!!!jouissons mes amis bientôt il nous prendrons tout, ils nous restera plus rien, ils veulent même nous empêcher de nous réfugier en Suisse comme pendant la guerre
      Gare je vous dis les rouges vont revenir!
      journalistes gauchistes, journalistes gauchistes…
      un bon journal bien neutre bien lisse c’est « métro » que de l’objectif on pense pas on recopie les dépêche,s pas top long, pas de réflexions et en plus gratis c’est cool

  • nicolas cmoi
    mars 14, 2012

    sinon il y’à 20 minutes aussi très bon canard