Mélenchon et ses troupes de nouveau à l’assaut des médias: Peyrefitte sors de ce corps!

par 75commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Front de gauche s’est livré ce matin, rapporte l’AFP, à une attaque en règle contre les médias, les accusant d’utiliser les « argumentaires du FN » à l’encontre de son candidat Jean-Luc Mélenchon, y voyant « un mépris du peuple ».

Lors d’un point-presse au siège de campagne du FG aux Lilas (Seine-Saint-Denis), François Delapierre, directeur de campagne, a commencé par s’étonner que le meeting sur la place du Capitole à Toulouse, jeudi dernier, n’ait été évoqué qu' »en page 9 du Parisien, en page 12 de Libération ou avec une photo légendée dans Le Monde ».

« Il y a une totale disproportion entre cette vague et le traitement qui lui est réservé », a-t-il dit, alors que tous ces journaux ont consacré plusieurs unes à M. Mélenchon depuis le début de la campagne. Selon François Delapierre, le mouvement autour du FG « ressemble à des grèves générales avec ses mots d’ordre « gestion coopérative, hausse des salaires+ » et « quand les choses basculent, la nouveauté n’est pas vue par ceux qui sont installés ».

En « étant dominants, ils ont une vision faussée du monde », a-t-il accusé. Il a dénoncé des « tirs de barrage nourris portés par les grand médias de ce pays » et leurs « éditocrates » qui s’alignent selon lui sur Laurence Parisot, présidente du Medef. M. Delapierre a aussi estimé que « les argumentaires du FN étaient repris dans l’ensemble des grands organes de presse », comparant notamment un éditorial de L’Express à un « éditorial de Minute ».

Quand les médias parlent de M. Mélenchon comme « l’idiot utile du système », c’est un « argumentaire recopié tel quel des argumentaires du FN », on a « le sentiment que Marine Le Pen leur manque », alors que le « risque apparaît que nous passions devant » elle au premier tour, a-t-il affirmé. Parlant de « viol de l’éthique journalistique la plus élémentaire », il a jugé que cela allait « jusqu’à contaminer la Une du Monde qui annonce que Mme Le Pen serait en tête chez les jeunes » dans un sondage qui serait, selon lui, un simple « recollement d’enquêtes d’opinion » sur « 300 personnes en tout et pour tout ».

Mais « la palme revient sans doute au Nouvel Observateur, journal de la deuxième gauche brejnévienne » qui, dans sa dernière édition, caricature M. Mélenchon avec « les yeux bridés et la peau foncée pour en faire le croisement d’un singe et d’un Chinois ». C’est un « document de propagande » pour dire « il faut tout sauf voter Jean-Luc Mélenchon », a-t-il poursuivi.

Mais « ces attaques augureront les mêmes résultats qu’en 2005 » avec le non au référendum sur le traité européen, a-t-il conclu, dénonçant un « mépris du peuple qu’il ressent en pleine figure ».

 

Ces propos à l’emporte-pièce de ce représentant du Front de gauche sont tout simplement indignes. Que notre démocratie nous préserve que des hurluberlus de cet acabit se retrouvent un jour aux commandes du pays ! Car à les entendre, la liste des journalistes à embastiller et des journaux à reprendre en main ou à brûler, est prête. Quand est-ce que la profession aura le courage de dire ses quatre vérités à Jean-Luc Mélenchon et à ses sbires?

Voilà des mois que ces «va-de-la-gueule » vomissent une profession dont ils arpentent et squattent les rédactions et les studios de télés et radios, avec le mépris consternant et l’assurance de ceux à l’égard desquels nous serions, nous journalistes,  des débiteurs. Jamais Jean-Luc Mélenchon, qui n’a pas laissé un souvenir impérissable au ministère de l’Enseignement professionnel, qu’il occupa deux années durant, en 2000, n’aura pourtant de toute sa carrière politique bénéficié d’une telle couverture médiatique. A la télé, sur les radios, à la Une des journaux, l’homme est non seulement partout, mais il admoneste, une fois sur deux, le ou la journaliste qui n’aura pas bien perçu son génie politique.

Dans la dépêche publiée plus haut, ce François Delapierre évoque la période «brejnévienne » pour qualifier le Nouvel Observateur : A ce petit jeu grossier, on pourrait convoquer Staline pour qualifier le discours d’un responsable politique que l’on ne souhaiterait pas avoir pour confrère et encore moins comme ministre de l’information.

Peyrefitte, sors de ce corps!  Quand viendra le temps où l’on finira avec cette règle d’équité absurde, qui oblige les chaînes à offrir du temps d’antenne à des responsables politiques indignes des rédactions qui les accueillent? A quand un système mature, à l’anglo-saxonne, qui laisserait, enfin, aux directions de rédactions de chaînes entière latitude pour inviter tel ou tel dirigeant politique, comme c’est le cas en presse écrite?

Imaginez simplement  un homme politique qui irait piétiner la profession d’avocat ou le monde de la médecine, tout en s’adjugeant régulièrement les services de quelques ténors du barreau ou en fréquentant les cabinets des meilleurs spécialistes de la place? Que diraient l’Ordre des avocats et celui des médecins? Mélenchon confond l’audiovisuel avec une annexe de son parti. Les journalistes ne sont ni ses obligés, ni ses collaborateurs. Et passé le premier tour, – si l’intéressé ne franchit pas ce cap-,  il en est un certain nombre dans la profession à qui l’on ne pourra pas reprocher de s’en souvenir,  le moment venu. Il est des limites…  

0
75 Comments
  • Mathieu
    avril 12, 2012

    Ah ben tien donc ! Il y a des collègues à vous qui n’ont pas tout à fait la même vision que vous :

    http://www.acrimed.org/article3802.html

  • AbdAlMalik06
    avril 12, 2012

    Quand des corporatistes essaient de faire la leçon !!
    Après l’attitude de tous les médias avant et après le référendum de 2005 , personne ne croit en vous ni en votre honnêteté !
    Ce Melenchon à raison, et vous vous enfermez dans vos arguments qui ne sont que des préjugés.
    Demandez aux 50% de cartes de presse en Cdd ou intérim ce qu’ils pensent de Melenchon.

    Parce que l’avis des « grandes stars  » du journalisme qui touchent 5000 par mois, on s’en doute hein !!

    • feed
      avril 12, 2012

      absolument !

      Les graands medias sont payés pour tenir en laisse ideologiquement le peuple.
      Qqun comme JLm les derange, ils preferent encore Le Pen.
      Slt qd JLM sera reduit a neant, ils ressortiront les sermons moralisateurs a leau de rose contre MLP, qui sont en fait une pub deguisée pour elle.

      En fait c simple: voter pour celui ou celle que nos medias detestent le plus (pas quils font semblant de detester, mais quils detestent reellement). Dns cette election, c JLM.

    • RetroVote
      avril 12, 2012

      Une abstention contre Hollande pour punir ce Monsieur bileux, c’est bien.
      Un vote en « sens inverse », c’est deux fois plus efficace encore !

      15% qui ne se reportent pas, c’est 30% d’efficacité potentielle contre ce genre de personnage.

      Si Hollande est au Second Tour, Hollande perdant c’est les doigts dans le nez en juin pour le FdG. Et bye bye les sociaux-libéraux !

      Hollande gagnant, ça veut dire que le FdG sera le Modem de juin 2007 et Jean-Luc son Bayrou.

      Vote utile au second tour, oui ! Mais vote vraiment utile alors !
      Vous pouvez le faire en vous bouchant le nez et en pensant que vous travaillez pour le 3ème tour. Vous vous laverez les mains en sortant du bureau de vote.

      Faites passer l’idée …
      Plus on est de fous, plus ils tremblent.

      • Laure
        avril 12, 2012

        Je pense que les journalistes seront très contents aussi avec Sarkozy.
        Donc ne laissons pas ces gratte-papiers nous dicter notre conduite ou nous écarter de nos objectifs politiques.

        L’objectif du FDG est avant tout politique.
        Je ne compte pas vous faire la leçon, vous faîtes bien comme vous voulez mais aujourd’hui je pense vraiment qu’il faut d’abord écraser Sarkozy dans les urnes, en premier.
        Même si ça veut dire faire passer Hollande dans un premier temps.

        De toute façon, Hollande sait bien qu’on va lui « mordiller les mollets » pour reprendre l’expression de Dominique Reynié pour décrire les partisans du FDG…lui aussi utilise la métaphore animale pour nous décrire, Revel ne fait que répéter ce qu’un de ses « copains » de plateau a déjà fait. Comme d’autres avant.

        Et oui comme l’extrême droite !

  • leon
    avril 12, 2012

    Le soviétisme a la française

    J’ai verifiési il y a des similitude dans l’argumentaire de
    l’express et de minute, eh bien oui, malheureusement pour vous Delapierre a raison.

    Je pense sincérement que ce n’est pas la personnalité de Mélenchon qui vous pose problème, mais le programme progrssiste qu’il défend.

    Je n’en rajouterai pas, la charge risque d’etres sévére

    Salutation démocratiques

  • LaCamille
    avril 12, 2012

    Monsieur Revel n’est pas content ? Moi non plus ! J’en ai marre que l’on me prenne pour une groupie crétine.
    Et les journalistes sont là pour informer et non pas pour nous dire comment penser et juger.
    Or je constate s’agissant de Mélenchon qu’ils désinforment… et s’érigent en juges, que dis-je en inquisiteurs…

    Calomnies sur calomnies (Chavez, Cuba, la répression au Tibet, etc…) le programme irréaliste, puisqu’il n’a pas le soutien du Cac 40 – Etonnant non ?

    Bref des concierges malveillants. J’en ai marre !

    Et où Monsieur Revel a t-il relevé que Delapierre voulait les éradiquer…
    Tout au plus leur mettre le nez dans leurs insanités… (euphémisme de circonstance)

  • Dim
    avril 12, 2012

    Encore un éditocrate qui croit que le rôle du journaliste est de dire ce qu’il faut penser des faits avant de les exposer…
    Non, monsieur, vous êtes là pour exposer les faits et permettre l’expression de points de vue contradictoires sur ceux-ci. Vous et une grande partie de votre corportation sont critiqués vertement par Mélenchon et bien d’autres car vous vous éloignez souvent de la fonction essentielle qui est la votre dans un régime démocratique, pour faire du « clique » du « buzz » vos Alfa et Omega.
    Quant à votre dernière phrase qui revient a un appel à l’attention de vos confrères pour ne plus donner la parole à un homme qui rassemblera probablement des millions de français au soir du 22 avril, elle montre que les penchants totalitaires sont plutôt de votre coté que de celui de Mélenchon.

  • Fafa81
    avril 12, 2012

    « Quand viendra le temps où l’on finira avec cette règle d’équité absurde, qui oblige les chaînes à offrir du temps d’antenne à des responsables politiques indignes des rédactions qui les accueillent? ». Idée absurde, il faut bien se rendre compte que cette régle d’équité est vitale à la République démocratique. Il faut que tous les candidats puissent étre entendus, pour que tout les citoyens puissent bien juger et comparer. Sans cette règle, il n’y aurait que quelques candidats, ceux venant des plus gros partis les plus riches, qui seraient invités. Le modèle à l’anglo-saxonne bien pourave, ou il y a le choix entre 2/3 candidats. Si tu n’es pas content de l’égalité/équité républicaine, pars dans ces démocraties où seul compte la liberté de faire n’importe quoi, et laisse la République qui cherche l’intérêt général pour tout ces citoyens. Les responsables politiques n’ont pas été jugés indignes, ayant pu se présenter à l’éléction présidentielle avec les 500 signatures. Et oui, les médias ont un pouvoir conséquent, qui se doit d’étre parfois remis en cause. En les laissant en toute libérté et sans les critiquer, comme à l’anglosaxonne, nous aurions des problémes à entendre et lire tout et n’importe quoi. Vive la République démocratique face aux démocraties libérales.

  • Lou
    avril 12, 2012

    La corporation des journalistes est piqué au vif par la montée en puissance du Front de Gauche car vous ne l’aviez, comme d’habitude, pas vue venir (tout comme Le Pen au second tour en 2002 et le non au référendum). Il y a du vrai dans ce que dit M. Delapierre : il est franchement étonnant que les journalistes n’aient pas battus en brêche l’idée selon laquelle le FN, parti raciste et antisémite, serait devenue, grâce à la fille à papa n°1 de France, un « parti comme les autres ». Intéressez-vous donc au fond des programmes politiques des différents candidats, analphabètes journalisants.
    N’étant pas Front de Gauche mais plutôt au centre-droit, je ne puis qu’appuyer leur démarche : le traitement partiel et partial de l’information des journalistes, et notamment de votre feuille de chou, dirigé par le laquais en chef Barbier, voilà le vrai problème de la démocratie. Depuis des années, vous empêchez les différentes sensibilités politiques de s’exprimer en France. Mais rassurez-vous, le 22 avril prochain, tout comme en 2005, c’est le peuple qui aura le dernier mot !

  • Sam
    avril 12, 2012

    Décidément, ce cher jean-luc pompe tout sur les fachos: même agressivité, même victimisation permanente par rapport aux « système » et aux médias (tout en étant bien sûr prêt à tout pour y avoir le plus de place possible). Et voilà maintenant qu’il a lui aussi sa brigade de spammeurs d’élite prêts à innonder de commentaires incendiaires toute publication qui ne va pas dans le sens de sa propagande. Comme quoi il n’y a pas qu’à l’ump que le brun et le vert-de-gris ont la cote, chez les rouges aussi.

    • feed
      avril 12, 2012

      monsieur,
      on est pas des spammeurs delite, mais peut etre tout simplement des braaves gens de bords differents qui en avons marre quon se foute de nous !

    • Fred Barbosa
      avril 12, 2012

      quand vous aurez fini de raconter n’importe quoi prenez donc une aspirine et dodo. D’accord?

      • Sam
        avril 12, 2012

        Ha, ca c’est de l’argument, bravo 🙂

        C’est ça que jean-luc vous a dit de répondre à tous ceux qui ne pensent pas comme vous? Non, venant de lui ca serait surement plus grossier et un peu plus percutant.

        • Laure
          avril 12, 2012

          Ou sont les votres, d’arguments?
          Nul part.

          Vous avez eu la réponse que vous méritiez, au niveau ou vous avez hissé votre pauvre rhétorique. N’abusez pas de la provoc’, ça rend chauve…si c’est pas déjà le cas !

        • Conall
          avril 13, 2012

          Ne vous en déplaise, il n’est pas besoin de donner des consignes aux gens pour qu’ils réagissent quand des éditorialistes racontent n’importe quoi.

          Et sinon, vous allez loin dans l’insulte, mais je ne vois pas le commencement d’un argument dans votre prose.

          Depuis quelques semaines, c’est un torrent d’avanies qui tombe sur la tête du candidat du Front de Gauche, de la part des éditorialistes, mais sans jamais aller au fond du programme.

          La réaction la plus logique à cette attitude est celle ci : « Donnez des arguments, allez dans le fond, basez-vous sur des faits ou taisez-vous. Nous voulons du travail journalistique, pas une discussion de bistrot ».

  • PAGAN
    avril 12, 2012

    Monsieur Revel,

    que constatez vous exactement, la réalité du peuple qui en a ASSEZ de lire vos propos méprisant vis à vis des personnes croyant à un réel changement politique du pays avec le front de gauche.
    Il y a bien un réel parti de gauche en France : LE FONT DE GAUCHE ! Que ça vous plaise ou non ce parti est en pleine croissance et ça vous fait PEUR, voila la réalité.

    Monsieur Revel, vos propos sont lamentables tous comme les journaux dits de « gauche »

    PAGAN

  • cojack65
    avril 12, 2012

    Monsieur,après avoir lu vos écrits je suis inquiet pour la démocratie et le rôle du journalisme.Avoir des opinions est tout a fait normal,mais atteindre un tel degrés de haine est inquiétant.Informer ne devrait jamais passer par la case des humeurs personnelles,cela exige au contraire d’être en permanence dans le couloir de l’objectivité.La ligne éditoriale ne peut en aucun cas atteindre les rivages de l’abjecte sous peine de devenir l’objet permanent d’une vindicte.La seule chose respectable étant la réalité des faits dites nous si oui ou non les faits exposés par monsieur François Delapierre sont exactes.Quel mépris dans ce titre Mélenchon et ses troupes a l’assaut des médias. Le « déferlement des hordes barbares c’est pour quand? »

  • Pique
    avril 12, 2012

    Les médias relatent plus depuis très longtemps des sujets qui n’intéressent pas les gens : tout le monde dit tout le temps que les médias sont inintéressants car ils relèvent souvent des sujets qui sont plus de l’ordre du buzz que de la préoccupation de leur préoccupation. En réalité les médias ont pour objectif de formater la conscience collective, pour les intérêts de leurs propriétaires.

    Les médias non-dépendants sont détenus par des grands groupes, ils sont le chien de garde du système que ces même groupes feront tout préserver, car il leur assure leurs privilèges. Mais quand le système vacille, qu’une vague populaire mettrai en danger leur beau fauteuil doré, alors ils méprisent cette vague, ils la diabolise, ils réagissent de façon démesurée. Comme au moment du référendum sur la constitution européenne : les médias ont fait l’apologie du oui en indiquant que les défenseurs du non baignaient dans l’obscurantisme etc etc… Pourquoi? Parce que l’idée du non va dans le sens contraire de la prédation sur la société dont jouissent les groupes financiers dont ils sont la marionnette.

  • Bitbol
    avril 12, 2012

    Mr Revel,

    Vous êtes sans doute plein de sincérité et de conviction dans cette déclaration mais je pense que vous êtes aveuglé par vos croyances.
    Je ne pense pas que vous soyez fondamentalement mal intentionné.
    Comprenez cependant que le peuple en ai marre d’entendre les opinions de gens propulsés à la tribune (tel que vous) qui sont incapables de comprendre que les « vérités » qu’ils pensent délivrer ne sont que le produit de croyances fondées par un cadre idéologique dans lequel ils sont inconscient de s’inscrire et qui croient que leurs croyances sont et font loi.

    Par exemple, moi qui ait quelques notions d’économie (je suis tout de même enseignant chercheur), je suis atterré de constater que la plupart des faiseurs d’opinion n’ont pas lu Hayek, Friedman (je veux dire pour de vrai. Pas ce qui en ai rapporté dans un ouvrage scolaire) ET leur pendants dans l’hétérodoxie. Je le sais sinon ils relativiseraient leurs arguments concernant le programme du front de gauche… où alors c’est qu’ils sont malhonnêtes intellectuellement. Personnellement j’ai fais la part des choses. Pour moi, la presse écrite et le journal télévisé c’est finis! Seuls valent les ouvrages scientifiques (quelque soit leur discipline) et les essais pour s’informer.

    Cordialement,

  • prevost
    avril 12, 2012

    …odieuse votre diatribe sur Melenchon et ça me rassure que vous fassiez l’unanimité contre vous , meme de la part de bloggeurs traditionnellement de droite…j’ai de plus en plus l’impression que si je veux entendre autre chose que des calomnies sur Melenchon ,il faille lire la presse etrangère…hier le « Guardian » ne tarissait pas d’eloges sur ce candidat,arguant meme qu’il en faudrait un dans chaque pays d’europe et plus particulièrement en Grande-Bretagne…allant meme jusqu’a affirmer que ceux qui voteront pour vos copains-copine(Sarko-lepen), sont des idiots(pareil pour Hollande)…et 95% des participants au forum disaient la meme chose!

  • Pinou
    avril 12, 2012

    Monsieur Mélenchon ou pas, cela fait des années que je suis mécontent des journalistes, et je ne suis pas le seul, les Français ne supportent plus d’avoir des gens aussi médiocre, mis sur le devant de la scène.

    Il suffit de regarder le Journal Télévisé, pour constater que tout n’est que propagande, car rien ne se dit, tout est utilisé pour désinformer, et traiter de sujet sans importance, Pâques, Noël, la rentrée scolaire, le foot, la natation, le dernier fait divers à la mode.

    Vous qui devriez être les garants de la démocratie …
    Soyons honnête, vous êtes les garants du système, et de vos intérêts.

    On se rend bien compte, que vous n’êtes là que par conformisme, mais pas pour votre clairvoyance, ou votre intelligence.

    Vous êtes des vendus, ou des idiots, le choix n’est pas large.
    Il suffit de constater, qu’aux Etats Unis comme ici, les journalistes des principaux médias participent à des réunions type Bilderberg, ou le Siècle.

    Et certains puissants ont même ouvertement remercié les médias, d’avoir gardé le silence.

  • Hippocrate
    avril 12, 2012

    Article insignifiant sans aucun intérêt pour le lecteur.

  • RetroVote
    avril 12, 2012

    Une abstention contre Hollande pour punir ce Monsieur bileux, c’est bien.
    Un vote en « sens inverse », c’est deux fois plus efficace encore !

    15% qui ne se reportent pas, c’est 30% d’efficacité potentielle contre ce genre de personnage.

    Si Hollande est au Second Tour, Hollande perdant c’est les doigts dans le nez en juin pour le FdG. Et bye bye les sociaux-libéraux !

    Hollande gagnant, ça veut dire que le FdG sera le Modem de juin 2007 et Jean-Luc son Bayrou.

    Vote utile au second tour, oui ! Mais vote vraiment utile alors !
    Vous pouvez le faire en vous bouchant le nez et en pensant que vous travaillez pour le 3ème tour. Vous vous laverez les main en sortant du bureau de vote.

    Faites passer l’idée …
    Plus on est de fous, plus ils tremblent.

    • Conall
      avril 12, 2012

      Non.

      Il n’est pas question de punir, il est question d’agir de façon politique.

      Quand on est de gauche, il est très difficile de soutenir la dérive droitière du PS tout comme il est très difficile de soutenir le programme actuel de Hollande.

      Pour autant, on ne peut pas non plus plébisciter la politique de Nicolas Sarkozy.

      Il y a des personnes que je connais, de gauche, qui vont soutenir Hollande pour des raisons sociétales. Je les comprends et ne peux les en blâmer.

      Pour autant, si Hollande n’infléchit pas sa ligne politique, je ne pourrai pas lui accorder mon suffrage. Mon analyse est que son mandat sera désastreux pour la gauche, qu’il va probablement trahir.

      Mais ni vous ni moi ne connaissons l’avenir. Quand on a très peur d’avoir un accident de la route, on ne prend pas sa voiture. Vous, vous proposez de la brûler.

      • RetroVote
        avril 12, 2012

        Voiture pourrie de toute façon, brûlons-la et touchons des assurances avant que le contrat n’expire.

  • Sutter Cane
    avril 12, 2012

    M. Revel

    Vous n’êtes plus des journalistes mais un politicien tout puissant. Vous exprimez votre opinion dans ce qui devrait servir à analyser/critiquer. Vous ne donnez pas des faits, vous exprimez votre ressenti. Vous ne critiquez pas, vous tirez à boulets rouges sans répondre aux critiques qui vous sont adressées.
    Pourquoi votre corporation si prompt à critiquer (et sans doute parfois avec raison) devrait être exempte de critiques?

  • LaguepePrevosteBolBit
    avril 12, 2012

    Merci Monsieur Revel !
    enfin la vérité sur ces ‘champs de la mort’ en puissance…
    non mais quels commentaires pitoyables de ces nervis qui ne rêvent que de casser du bourgeois en tout genre !
    Croyez-moi, ce n’est pas parce que la plupart des gens se laissent intimider par des discours hyper violents qu’il n’existe pas quelques personnes que cela n’impressionne pas le moins du monde et qui n’ont pas peur de l’affrontement.
    mais Monsieur Mélenchon, nous n’avons pas peur de vous et de vos nervis et s’il faut vous foutre sur la g…. nous serons là en temps et en heure ! mais qu’est ce que vous croyez, qu’on va vous laisser faire ?
    Tous les dictateurs ont une fin, même les bouffons.

    • Conall
      avril 12, 2012

      Vous n’avez pas peur de l’affrontement ? Parfait.
      Alors allons-y, à l’affrontement.
      Faisons un véritable débat. Sans mépris pour l’adversaire.

      Une confrontation d’idées, une confrontation de programmes, une confrontation de visions politiques.

      Mais, pour ce faire, il faut que les journalistes fassent leur travail, qu’ils investiguent, qu’ils fouillent, qu’ils parlent du contenu des programmes. Pas qu’ils brodent sur des fantasmes, ou déclarent tout de go qu’un programme est irréaliste sans se donner la peine d’argumenter.

      Il y a des failles dans le programme du Front de Gauche. J’en connais deux, qui, personnellement m’apparaissent importantes. Personne n’en a parlé. Le seul qui en ait évoqué une, rendez-vous compte, c’est Cheminade !

      Et si lui s’en est rendu compte, les journalistes aussi en sont capables. Sauf que les éditorialistes ne se donnent même plus la peine de faire le travail journalistique, et que les vrais journalistes politiques, ceux qui bossent dans les rédactions ou suivent les candidats, et dont les visages n’apparaissent jamais dans le poste, n’ont pas le temps, sont déjà pressurés au maximum, suivent parfois deux ou trois candidats différents, et sont rarement assurés de leur place.

  • Gilbert Duroux
    avril 12, 2012

    Si l’on écoutait Revel et qu’on laissait aux éditocrates tout loisir d’écarter « les petits candidats », on n’aurait pas eu le plaisir d’entendre le réjouissant Philippe Poutou hier soir sur France 2 (quoi qu’on puisse penser de ses idées, il a le droit d’exposer son programme comme les autres). On n’aurait pas non plus entendu Éva Joly demander à ses amis Pujadas ou Namias pourquoi ils sont si taiseux face à Sarkozy à propos des affaires Bettencourt et du financement de ses campagnes.
    Voilà la conception de la démocratie de Revel. Et il ose donner des leçons à celui qui a dans son programme des mesures pour favoriser le pluralisme des médias et la lutte contre la précarité des journalistes (cause première du maljournalisme) ?
    Ce type ne manque vraiment pas d’air.

  • Conall
    avril 12, 2012

    Calmez vous monsieur Revel.

    Comprenez que d’aucuns soient excédés du traitement médiatique qui est fait du candidat du Front de Gauche.

    Libération et le Nouvel Obs sont littéralement partis en croisade contre lui, pour dissuader les électeurs de gauche de le préférer à Hollande.

    Cette candidature est la cible de plusieurs attaques quotidiennes de la part de ses journaux, sans parler des Petit et Grand Journal, et des journaux néolibéraux, tel que l’Express par exemple.

    Les attaques sont toujours les mêmes, et ont été démontées de nombreuses fois, car, quand elles sont argumentées (et ne se contentent pas de brasser des lieux communs), ce qui est déjà rare, elles sont généralement basées sur des approximations, voire dans certains cas sur des mensonges.

    Il y a des choses critiquables dans le Programme Partagé du Front de Gauche. On peut remettre en cause sa logique, sa ligne politique. On peut ne pas être d’accord avec lui. Mais son chiffrage, comme sa cohérence, n’ont pu être remis en cause jusqu’à maintenant. Et on ne peut pas le balayer méprisamment du revers de la main.

    Non, le problème, Monsieur Revel, c’est que plus de quatre articles politiques sur cinq sont aujourd’hui écrits sans aucun recoupement. Une information mal recoupée apparaît dans un article, et elle est reprise pendant des mois, obligeant les personnes interrogées à la démonter à chaque fois.

    Dans ce domaine, Bourdin est sans doute l’un de ceux qui font le mieux leur boulot.

    Parallèlement, la plupart des journalistes qui parlent d’économie n’ont pas les compétences nécessaires pour ce faire. Prenez Apathie, par exemple, qui parle de « Sri-Lankais traduit en Danois » quand on évoque les bases du fonctionnement de la BCE, ou Langlet, qui n’a de son propre aveu jamais ouvert un livre d’économie, et croit que la loi de 1973 a mis un terme à l’étalon-or…

    On a maintenant des journalistes-vedettes, qui nous donnent leur opinion en permanence. Mais ce qu’on veut, ce dont on a besoin, c’est de l’information journalistique. Ça demande un travail énorme, oui, beaucoup plus difficile que de donner simplement son avis. Mais ça vaut le coup.

  • unCitoyen
    avril 12, 2012

    En Équateur où je vis depuis 15 ans (donc avant l’élection de Raphaël Correa), j’ai pu constaté que l’arrivée au pouvoir de celui qui prône la révolution citoyenne s’est accompagné d’un dénigrement systématique de sa personne et de sa politique par les grands médias et périodique (les équivalents de l’express par exemple). Par contre, je me souviens très bien avoir été surpris (et dégoûté) de la complicité et du peu d’esprit critique de ces métiers quand des quasi-dictateurs étaient au pouvoir… La liberté de la presse c’est de garantir la pluralité des opinions : la façon dont tous les grands médias français répètent les mêmes sornettes indique à quel point cette liberté est malade.

  • EliDy
    avril 12, 2012

    Que JLM aille un peu loin dans sa critique des médias certes…mais pondre un tel billet de blog, c’est aller très loin dans la caricature.
    Que l’on soit d’accord ou non avec le programme du FDG n’a ici aucune importance. Il est avéré que depuis quelques semaines Libé, le Nouvel Obs et l’Express font campagne contre Mélenchon, les deux premiers pour exprimer un vote utile pour Hollande, le dernier parce que Barbier à des comptes à régler avec Mélenchon. Rien d’objectif ni de journalistique dans ce traitement.
    De même, cela fait des années que les médias léchent littéralement les fesses de Marine Le Pen (pas tous, dieu soit loué Mediapart continue de nous rendre fier de cette profession, mais ils sont trop rares), les journalistes n’osent même pas contredire Sarkozy quand il profére des mensonges gigantesques et n’osent pas non plus l’attaquer sur Bettencourt et Karachi.
    Il y a du mépris, conscient ou pas, envers JLM parce qu’il est taxé de populisme, mais à l’inverse du FN il n’est pas raciste ni facho. Formatés par l’idéologie néolibérale la profession ne sait pas traiter son cas et passé la nouveauté qui apporte de la fraicheur dans la campagne, on passe au dézingage en bonne et due forme, parce que c’est la règle et qu’il ne rentre pas dans le moule.

  • Nathanael Uhl
    avril 12, 2012

    La presse est libre, nul ne le regrette. En tant qu’ancien journaliste, je regrette que la plupart des journaux n’affichent pas clairement leur ligne éditoriale. Vous n’êtes plus des informateurs honnêtes mais des idéologues masqués derrière une carte de presse.
    Moi, j’arbore fièrement ma carte du PG et vous renvoie à la lecture du petit billet ci-dessous
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/523278-aux-chiottes-avec-le-nouvel-obs.html
    J’y dis mon histoire avec le Nouvel Obs.

    Bisous

  • Pique
    avril 12, 2012

    Vous voulez faire passer Mélenchon pour quelqu’un qui approuverait le régime cubain. Il dit que Cuba n’est pas une dictature. Ca n’a rien à voir. Ce régime est totalitaire, mais n’est pas dictatorial! Renseignez-vous!
    Demandez à Mélenchon ce qu’il pense du régime Cubain serait une preuve de votre bonne foie, messieurs les journalistes.

  • fer
    avril 12, 2012

    Comment dire ? Il y a des critiques qui sonnent justes dans la conférence de presse du FdG (sous-médiatisation des manifestations publiques de Toulouse par ex., reprise des argumentaires de Marine Le Pen). Il est très regrettable que vous ne répondiez que par le déni et la violence verbale.

  • berlioz
    avril 12, 2012

    Puisqu’il est permis de vous blâmer :
    C’est parfait, vraiment parfait, continuez comme ça.Ne changez pas une ligne, Revel.
    En plus de tenir des propos ignobles, vous ignorez la déontologie la plus élémentaire du journaliste .
    Très bientôt, je vous annonce que plus personne ne prendra la peine de lire votre torchon propagandiste et facho.
    Vous pourrez dès lors vous consacrer plein temps à vos ouvrages passionnants sur les coulisses du PAF et autres inepties people

    Quant à inviter uniquement ceux qui partagent votre idéologie
    nauséabonde, ne vous gênez surtout pas : restez entre vous

    « Et le vide ricanait dans son cerveau tendu… »

  • polocartes
    avril 12, 2012

    Depuis quelques jours de la part des journalistes qui font désormais campagne à la place des candidats. Les médias arrêtent les émissions politiques un mois avant le scrutin. Bizarrerie sans nom. Ensuite, on envoie les maîtres à penser que sont devenus par la grâce de leur direction certains journalistes politiques. L’avez-vous remarqué, toujours les mêmes.

    Allons-nous vraiment supporter durant tout le mois qui précède l’élection présidentielle de 2012 qu’un journalisme aux ordres lance ses fatwas sur les candidats qui ne lui agrée pas ?

    Tous cependant s’accordent sur un point : M. Mélenchon fait la meilleure campagne et il est le plus talentueux. Et leur imagination s’arrête soudain à cet endroit.

    Il ne viendra pas à l’esprit de l’un d’eux, payés pour se taire, que la forme a pourtant souvent à voir avec le fond, que si c’était un talent qui n’était mu par rien, ça finirait par se voir…

    Or, l’enthousiasme, le désir d’apprendre est là, de meeting en meeting, de salle en salle, et c’est ce qui agace les censeurs qui voient un bien un mouvement qu’ils ne peuvent, pour une fois, contrôler. Alors à défaut de le contrôler, ils ont pour mission claire de le minorer, quand ce n’est pas de l’insulter.

    Personne ne s’attarde sur un fait : le projet que porte brillamment Jean-Luc Mélenchon, sans faire table rase du passé, propose un autre modèle de société qui serait pour résumer Responsable économiquement, exemplaire socialement, et vertueux écologiquement.

    Non, il suffit que ce modèle soit d’inspiration socialiste pour en faire un épouvantail.

    Réveillons-nous ! Aucun peuple instruit, informé ne pourrait tolérer que l’on complote contre ses intérêts vitaux. C’est pourtant ce qui se passe lorsqu’on manipule ainsi une élection, car il est bien vital à la santé d’une démocratie de se déterminer par la raison et non par l’image ou l’émotion.

    Responsable économiquement, exemplaire socialement, vertueux écologiquement. Se le dire, l’entendre dire à la télévision, le lire dans les journaux et l’imaginer dès le 6 mai 2012 en action politique, c’est un vrai luxe, osons le mot, une chance historique.

    Or, pourquoi un tel silence dans les medias ? C’est très suspect.

    M. Mélenchon est même le seul candidat de notre époque muni d’un programme entier sur la Culture, l’Art et l’Information. (Quelle Humanité vouons nous être ? -télécharger )

    Le seul qui propose concrètement de limiter le rôle du capitalisme financier dans notre économie.

    Ce n’est donc pas une simple posture, vide et creuse. Les références culturelles, littéraires, dont il émaille ses discours le disent assez.

    C’est plein, et ça fait résonner d’autant plus fort la vacuité de ces nantis de la profession journalistique qui se bousculent aux plateaux télé. Revenons-en à la question qu’osa poser un soir Régis Jauffret* sur un plateau de France 3 : Quels sont les revenus des invités sur un plateau de télévision ?

    Point besoin d’être militant pour dire que M. Mélenchon inflige en cela une leçon à tous les politiciens qui nous parlent depuis trop longtemps une langue de techniciens, partout la langue froide des voleurs. Si tant de gens de ma condition s’abstiennent, c’est qu’on leur parle mal. M. Mélenchon nous parle à la tête et au cœur.

    Personne dans les medias pour revenir précisément sur ce nouveau projet de société où M. Mélenchon montre que l’Ecologie, lorsqu’elle est planifiée sur le temps long, refonde les façons de produire. Sur France-Inter le mardi 10 avril, le candidat dut arracher, les dents sur le micro, quelques minutes pour l’exposer trop brièvement.

    Comme s’ils voulaient briser l’élan de la vague qui submerge la France depuis 2005, les medias sont muets sur un pan entier du programme du Front de Gauche. Quid de la régulation des flux financiers, sur le Pôle Public Financier véritable un bol d’oxygène pour les PME qui auront enfin accès à un vrai escompte. Cela devrait faire l’objet de reportages, d’enquêtes, de recoupements. Rien !

    Mesdames et Messieurs les journalistes, faut-il passer sous silence les bonnes idées lorsque le candidat accepté par la petite oligarchie qui vous dirige n’en a pas la primeur ? Êtes-vous à ce point si peu libres d’exercer votre métier ?

    Au lieu d’essayer de dégager une petite synthèse de ce que serait un tel programme politique ne serait-ce sur la révolution fiscale que ce serait, y compris pour le vilipender, (non, même pas !) ils ne s’attardent que sur la proposition de plafonnement des revenus à 360 000 €, et encore sans la comprendre. Telle Anne-Sophie Lapix qui demandait le dimanche 8 avril 2012 à Jean-Luc Mélenchon comment ces pauvres riches allaient faire l’année d’après pour payer leur impôts puisqu’on allait tout leur prendre. Ah, la jolie fille que v’là !

    Pourquoi ce silence ? Vous, qui voudriez vous abstenir, vous ne trouvez pas ça suspect que toutes ces propositions sont interdites par l’Union Européenne telle qu’est est aujourd’hui, verrouillée. Dévérouillons-là !

    Personne dans les medias ne s’attarde là-dessus : Le programme que M. Mélenchon propose à la nation coûte moins cher qu’il ne rapporte, ou en d’autres termes, il suffit de prendre l’argent où il est. Ci-dessous, on voit les chiffres, et aussi que les économistes qui travaillent avec Jean-Luc Mélenchon, François Longérinas, Jacques Généreux et d’autres, ont un peu plus que le niveau Bac de certains journalistes.

    Pourquoi ? Faut-il vraiment comme le prévoit le nouveau Mécanisme Européen de Stabilité, que nous soyons ad vitam aeternam liés par la Dette Publique et que c’est un horizon indépassable ?

    Et la dette privée ? Elle ne pose pas problème celle-là qui est 4 fois plus grande que la dette publique ? Etrange… les medias n’en parlent jamais. Mais combien lisent nos blogs et combien regardent la télé ?

    Alors pourquoi ce mépris qu’on lui jette à la figure, ce silence ?

    Pour nous empêcher de penser, pour éviter qu’on imagine un futur différent, pour éviter qu’on remette les choses à l’endroit qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Au centre de la Res Publica.

    Pour ne pas que l’on se dise qu’un progrès social est toujours possible, pour nous Français et plus largement pour les peuples d’Europe en 2012.

    Pour que nous continuions à produire tel que nous le faisons aujourd’hui, au-delà des ressources que permet la nature.

    Pour qu’on intègre la soumission à l’Ordre mondial des plus riches, car ce monde-là ne profite qu’à eux. C’est un monde égoïste, pollueur et asocial.

    Le mépris même des journalistes qui se moquent de ce projet est asocial. C’est l’insulte d’une caste de « sachants » à l’intelligence collective. Lorsque M. Alexis Brezet du Figaro va chanter sur tous les plateaux que cette campagne présidentielle est animée par “le fou Mélenchon”** on entend un gosse de riches cracher du haut de son balcon sur les passants sans-le-sou.

    On a le droit de n’être pas d’accord, pas de mépriser les gens. L’insulte est facile. Elle est méprisable lorsqu’elle émane d’un homme de media. Méfiez-vous des pauvres gens M. Brezet, beaucoup ont de l’esprit mais il y aura peut-être parmi eux des gens plus nerveux que vous ne le pensez.

    C’est à ce genre de signe de nervosité de certaines « élites », ou qui se pensent comme tel, qu’on sent que les propositions de M. Mélenchon sont “very dangerous”, en effet. Symboliquement dangereuses pour ceux qui tirent les marrons du feu.

    Il faudra que certains aillent prier leur dieu de guerre qu’il y ait une réconciliation nationale après ce flot d’insultes et de mépris. L’avantage maintenant c’est que les ennemis du peuple apparaissent dans toute leur splendeur.

    Le programme en chiffres

    Les recettes :

    Suppression des niches fiscales inefficaces : 80 Milliards €
    Monétisation des charges d’intérêts : 42 Milliards €
    Fin des exonérations de cotisations sociales : 30 Milliards €
    9 nouvelles tranches d’Impôts sur le Revenu : 9 Milliards €
    Taxe sur les transactions financières : 6 Milliards €
    Taxation différentielle des exilés fiscaux : 5 Milliards €
    Taxe sur les revenus financiers : 4 Milliards €
    Lutte contre la fraude fiscale : 3 Milliards €
    Augmentation de l’ISF : 2 Milliards €
    Modulation de L’IS : 0,5 Milliards € (avec baisse pour les entreprises vertueuses en matière d’environnement, d’emploi et de formation)

    = +192,5 Milliards €

    Les dépenses :

    Remboursement à 100% des frais de santé : 40 Milliards €
    Retraite à 60 ans pour tous : 27 Milliards € (aucune retraite sous le seuil de pauvreté)
    Doublement du budget de la Recherche : 13,9 Milliards €
    Charges d’intérêts sur nationalisation : 9,8 Milliards €
    Promotion de la Culture, des sports : 5,5 Milliards €
    Revalorisation de minimas sociaux : 4,9 Milliards €
    Aides publiques à la planification écologique : 4 Milliards €
    Construction de 200 000 logements par an : 3,5 Milliards €
    Soutien des Universités : 3,1 Milliards €
    Valorisation de l’enseignement professionnel : Milliards 2,4 €
    70 000 postes dans l »Educ Nat : 2,2 Milliards €
    Réforme de la dépendance : 2,1 Milliards €
    Renforcement de la Justice : 1,2 Milliards €
    200 000 places de gardes d’enfants : 1 Milliard €

    = – 120,6 Milliards €

    Benoît RIVILLON

  • Chamblas Jean-Jacques
    avril 12, 2012

    Monsieur Revel,
    quelle mouche vous a piquée et quel respect avez-vous pour les millions de gens qui ont retrouvé l’espoir grâce au FdG ? La société que vous défendez et que vous voulez imposer au peuple en vous érigeant comme garant des élites, ne fonctionne plus. Vous semblez gêné aux entournures et vous préférez encore servir la soupe à la Marine raciste et fasciste. Vous êtes mûr pour aller bosser chez Murdoch et consorts… Je ne vous salue pas.

  • Républicaine
    avril 12, 2012

    Vous vous payez la tête des lecteurs avec ce titre « Mélenchon et ses troupes de nouveau à l’assaut des médias »
    1°) Il semblerait donc que pour les médias bien pensants lorsqu’on est sali, roulé dans la boue on doivent baisser la tête ! Ce n’est pas le cas au Front de Gauche, et c’est bon pour la démocratie.
    2°) « Ses troupes »!! Pourquoi pas le « troupeau » tant que vous y êtes. Vous êtes méprisants, à moins que vous ne connaissiez pas les subtilités de la langue Française.

    Je comprends votre mal-être, face à un personnage comme J-L Mélenchon, qui connaît son programme, sait débattre, ne s’en laisse pas conter … un féru de littérature, d’histoire etc… C’est moins aisé qu’avec une personne moins avantagée ou ayant moins de répartie.

    Il faudra vous y habituer et faire un petit effort intellectuel

    « Tout ce qui est vraiment grand et inspiré n’a été réalisé que par des individus travaillant librement. » A. Einstein

  • loic
    avril 12, 2012

    Monsieur en quelques lignes vous vous rendez plus indigne que Mélenchon en toute une campagne de critique des médias et j’ai pitié de vous. Pitié de vous car votre champ lexical et vos attaque à l’emporte pièce vomissent la haine de ce que vous considérez comme hors norme.

    je vous souhaite sincèrement de sortir de votre endoctrinement actuel et de commencer à réfléchir par vous même.

    En vous souhaitant un prompt rétablissement (et oui la haine ça se soigne)veuillez recevoir l’expression de ma consternation la plus vive.

  • Fred Barbosa
    avril 12, 2012

    mais oui, mais oui…

  • Dr Strange
    avril 12, 2012

    Ras le bol de ces journaleux indignes !
    Tous ces « ouiouistes » qui nous prennent pour des cons racistes dès qu’on est pas d’accord avec eux !
    Eux ont le droit d’insulter, d’insinuer, de désinformer, mais dès qu’on les attaque alors là ! Ça monte sur ses grands chevaux ! Ça nous donne des leçons de démocratie !
    Pitoyable. Ne vous étonnez pas de voir vos ventes s’effondrer d’année en année. Vous n’êtes que les pathétiques représentant de cette classe dirigeante qui depuis 30 ans nous mène dans le mur.
    Gardez vos œillères et allez chercher vos subventions pour vivre, mais surtout, surtout, ne mordez pas la main qui vous nourrit…

  • Gabriel Massou
    avril 12, 2012

    Bonsoir

    Je suis abonné à l’Express depuis plusieurs années … mais depuis plusieurs semaines j’ai décidé de stopper mon abonnement (il me faut envoyer le courrier)…Pourquoi ? Car cet hebdomadaire ne respecte pas son lectorat dans la diversité des opinions…
    Pour un électeur comme moi, convaincu maintenant de l’utilité du vote pour Monsieur Mélenchon, j’ai été profondément choqué et agressé quand Il y a 3 ou 4 semaines Monsieur Barbier a titré son édito : « Pour en finir avec Mélenchon ».
    Vous imaginez la violence d’un tel titre ! Et vous vous étonnez que des militants politiques que vous méprisez s’indignent!!!

    Vous savez que je paye pour lire l’Express…Alors c’est fini, ras le bol de cette pensée unique libérale qu’il faudra bien un jour renverser par une révolution citoyenne, citoyenne oui! mais une révolution quand même!!!

    Avec mes sentiments les plus contrariés.

  • 1334
    avril 12, 2012

    le traitement mediatique des candidats a la presidentielle est horrible .
    tout est fait pour sarko et holLande .les autres ousiders ont n en parle pas .Mais ,le peuple n est pas dupe.
    Les graphiques économiques sont reservés aux petits candidats

  • Jean-Michel Labonne
    avril 12, 2012

    Mr REVEL AU NOM DU FRONT DE GAUCHE, MERCI.
    C’est un simple militant qui parle, mais croyez moi, votre billet circule sur nos réseaux. Vous y étalez si clairement votre haine contre ces « hurluberlus », ces  » va de la gueule » que nous sommes, que cela vaut toutes les démonstrations et citations sur le jeu des médias dans cette campagne.

  • M. GREGOIRE
    avril 12, 2012

    La subjectivité, le dogmatisme et le manque de recul envahissent l’esprit de ces « pontes » du journalisme ! Pourquoi tant d’écrits négatifs sur un candidat qui défend les intérêts du peuple et se propose de lui redonner Réellement les manettes de son destin.
    Soyez objectif et contentez vous de nous apporter une information vérifiée et dénuée de jugement personnel !

  • le scorpion
    avril 12, 2012

    N’allez pas vous étonner que le « Nouvel Obs » passe son temps à casser du sucre sur JL Mélenchon. Laurent Joffrin, son directeur est l’un des invités mensuels du Dîner du Siècle au cours duquel se réunissent des industriels, des banquiers, des hommes politiques (UMP et PS confondus), bref l' »élite » de ce pays. David Pujadas, Arlette Chabot et Jean-Pierre Elkabach en font aussi partie. Dire que ces gens, qui passent leur temps à cirer les pompes des puissants,donnent ensuite des leçons de démocratie à leurs lecteurs ou auditeurs !
    Mais en toute logique, il est normal qu’ils soient effrayés par la montée en puissance de Mélenchon. Et comme en 2005, ils vont comprendre que les citoyens ne les écoutent plus et qu’ils n’en feront qu’à leur tête en votant FDG.

  • guile45
    avril 12, 2012

    Vous insultez les gens comme moi, « bêtement » de gauche, pas de celle dont vous faîtes la propagande, la réaliste, celle qui nous dit qu’on ne comprend rien et qui réfléchit pour nous, qui compte nous montrer le chemin, qui nous dit qu’il va falloir faire des efforts parce que c’est bien normal, parce que la Chine, le Brésil, la mondialisation, l’Allemagne, magnifique! Enfin bref, nous avons décidé, peut être parfois maladroitement je le concède, de résister, de résister et de relever la tête et de ne plus nous soumettre au catéchisme libéral de votre journal et des autres bien pensants!

  • AR Brandy
    avril 12, 2012

    M. Revel, vous êtes – une fois de plus – d’une partialité révoltante ! Je ne serais pas rassuré pour ma part de voir confiée la sélection des invités politiques à des gens comme vous. Certaines opinions n’auraient visiblement tout simplement pas droit de cité.
    Je vous livre un témoignage vécu personnellement de traitement de l’actualité :

    « Message à France 2 à propos du 13h du jeudi 5 avril

    Bonjour,

    Je trouve profondément malhonnête et scandaleuse votre présentation de l’actualité politique concernant JL Mélenchon au journal de 13h de ce jeudi 5 avril.
    J’étais personnellement au meeting de JLM hier soir à Limoges. Son discours faisait bien plus d’une heure et a abordé un vaste ensemble de sujets en profondeurs en développant longuement des thèmes et des idées.
    Le Front National n’en n’a été qu’un des sujets mineurs. Vraiment mineur.
    Et de ce vaste discours vous ne retirez que les quelques secondes de colère face au Front National, en omettant de bien préciser le contexte : des agressions récentes contre des militants du Front de Gauche. Et en plus vous servez ce sujet juteux à votre invitée du jour : Marine Le Pen. Histoire de pouvoir polémiquer dans le vide au lieu de parler du fond.
    Cette réduction d’un vaste discours à quelques secondes polémiques est honteuse, scandaleuse. Contraire à toute déontologie.
    Messieurs les journalistes. N’oubliez pas qu’on vous observe et qu’on vous juge. Votre absence de déontologie est scandaleuse.

    Poliment
    Un citoyen très, très en colère »

    Ce cas exemplaire illustre les écarts déontologiques que se permet votre profession. Que cela vous plaise ou non.

  • Marie
    avril 12, 2012

    C’est vous qui êtes indigne, Monsieur !

  • Laure
    avril 12, 2012

    Je crois que je n’ai jamais vu autant de violence déversé sur un candidat, même pour Le Pen père et fille (combinés). Les journalistes sont entrain de craquer leur slip. Ils voient des « troupes » (vision militaire) au FDG, ils voient « des journalistes embastillés », « des listes » et « des journaux brûlés ». Je me suis arrêté là tellement c’est outrancier et vulgaire.
    La durite a déjà pété en fait, j’vous jure. J’en reste bouche bée.
    Incapable que vous êtes de batailler sur les idées, vous outragez.(batailler = « discuter aprêment » et n’a rien à voir avec la bataille militaire ou la bataille navale….)

    En bonus, les définitions du mot « troupe » : groupe d’animaux…ou…de personnes…ou unité de soldats.

    Vu la hargne de votre papier je sais déjà que vous nous compariez à des animaux ou des soldats. Car à des personnes, citoyen/citoyennes et compatriotes vous n’auriez jamais parlé comme ça.

    Je ne vous salue pas.

  • Claude46
    avril 12, 2012

    Arrêtez de vous comporter en militant politique permanent de la pensée unique M. Revel. Faites votre travail de journaliste tout simplement.

  • Thomas
    avril 12, 2012

    Que Mélenchon vous agace et vous effraye à ce point (plus que le FN !), c’est que c’est le bon candidat. Très instructif.

  • soler
    avril 12, 2012

    messieurs les journalistes comment pouvez vous expliquer que l’on vois ou entende dans casiment tous les journeaux « papier,télé,radio » M Sarkozi en permanence et souvent plusieurs fois, et que ce ne soit pas le cas des autres candidats?
    je vous trouve depuis quelques années bien complaisant, envers un Sarkozi omniprésent dans vos médias.
    je croyais que le journalisme c’était de la recherche de l’investigation, en tous cas autre chose que du cirage de pompes.

  • KlodHenry
    avril 12, 2012

    Ce blog me semble avoir un parti pris contre JLM qui, dans sa caricature même, ressemble, à s’y méprendre à ce qui est précisément reproché à JLM.

    Vous ne me semblez pas très crédible Monsieur Renaud Revel.

  • Soda29
    avril 13, 2012

    Depuis quelques temps sur le net faire une critique de JLM c’est ouvrir la boite de pandore. Le « peuple » viens immédiatement demander la tête de l’homme qui à oser émettre un doute sur le dogme du FDG. Ce parti n’a jamais eu une telle couverture médiatique et ces idées n’ont jamais été autant diffusées, mais il semble avoir du mal à accepter la critique. Elle est rejetée systématiquement comme étant l’expresion du « système » …
    Seulement voilà JLM est crédité de 10% à 20% des voix et pas de 80% !! Les idées du FDG sont partagés par une partie de la population mais de là à dire que c’est la seule voix du « peuple » il ne faudrait pas exagérer … Un peu d’humilité

    • Conall
      avril 13, 2012

      Relisez l’article.
      Relisez les critiques qui sont apportées.

      Nul ne critique le fait que vous ayez un avis différent. Il est tout à fait normal que beaucoup de gens ne soient pas d’accord avec le Front de Gauche, et j’espère qu’ils continueront de s’exprimer.

      Mais ce n’est pas un désaccord qui est exprimé ici.
      Depuis des semaines, ce sont des tombereaux d’avanies qui sont déversées sur le Front de Gauche et son candidat par des éditorialistes, lesquels ne prennent même plus la peine de faire un travail de journaliste. Ils répètent en cœur « c’est pas très sérieux », « il ne veut pas gouverner », « ça coûte trop cher », sans aller dans le fond. Ils balaient du dos de la main le programme du Front de Gauche, qui est extrêmement élaboré, très bien chiffré, et cohérent.

      On a le droit d’être en désaccord avec la ligne politique ou la méthode. Mais balayer le programme comme irréaliste sans même y plonger le nez, quand on est en charge d’un média, est proprement scandaleux. C’est contraire à toute déontologie, et gêne l’exercice de la démocratie.

  • marion
    avril 13, 2012

    l’objectivité n’a jamais été une définition de la presse en france, en particulier. bien au contraire nous avons besoin d’une presse d’opinions. mais c’est bien là le problème; comme les quotidiens et les périodiques sont la propriété de quelques groupes financiers nous avons la presse d’une opinion, déclinée en option en fonction des lectorats.
    donc melenchon était bien à 5% très bien à 10%; puis à 13,14,15,17% il ne s’agit plus de critiqué mais de, l’insulter car le frontb de gauche représente une force politique radicale.
    il ya quelques temps, que j’espère résolus, le fn à ce niveau faisait interroger sur les raisons de ce score; peut être conviendrait il de comprendre ce que les gens conscients retrouvent dans le vote front de gauche et dans la parole de jlm
    et puis pour conclure je pense qu’il faut briser non pas la parole de ceux qui renoncent mais bien lidéologie du renoncement

  • langoureau
    avril 13, 2012

    Dans le cadre de l’émission des paroles et des actes (spécial) sur France 2 – 12/04/2012, Jean-Luc Mélenchon répond aux questions des journalistes sur les différents thèmes de sa campagne.

    http://www.youtube.com/watch?v=T7oL5irQKoA

  • ermler
    avril 13, 2012

    Eh bien, monsieur Revel ! On dirait que vous vous faites tailler un sacré costard ! Vous voyez, personne n’est dupe de vos « indignations ». Vous faites mine de penser que c’est Mélenchon et ses « troupes » ( troupes sans généraux, juste des citoyens libres et conscients décidés à déconfisquer la parole politique ) qui menacent la liberté de la presse ! La bonne blague ! La liberté de la presse n’est menacée que par la petite oligarchie médiatique à la quelle vous et monsieur Barbier appartenez. Comme un troupeau de moutons, vous et vos pareils : Julliard, Raffy, Apathie,Thréard, Giesbert, Duhamel, Joffrin…(avec le soutien inattendu de monsieur Onfray ) vous avez mis en route la machine à broyer du Mélenchon. Parce que cet homme bouscule vos certitudes paresseuses, parce qu’il révèle le goût amer de la bouillie libérale que vous et vos ainées nous faites avaler depuis trente ans. Ce n’est pas Peyrefitte qui fond sur vous, c’est le peuple libre, émancipé, qui ne supporte plus la médiocrité de vos arguments de basses polémiques.
    2005 fut votre cauchemar. 2012 sera votre supplice*.
    Vive la révolution citoyenne !

    * « supplice » est évidemment à prendre au sens figuré. Il n’est pas question, bien entendu, de vous mener à la guillotine, quoi qu’en pense monsieur Onfray.

    • MichelG.
      avril 13, 2012

      Quoique…

  • Piwisy
    avril 13, 2012

    Certes la forme n’y était sans doute pas, mais le fond oui, car, et jean Luc melechon l’avait annoncé dans sa série de meetingt (Vierzon, Limoges, Toulouse) que les attaques allaient pleuvoir. le site d’Acrimed le confirme également.
    http://www.acrimed.org/article3802.html

    C’est rai que cela est difficile à accepter pour des journalistes coulés dans le moule des idées libérales, leur sentiment d’être libre étant dans le choix du néolibéralisme ou du socia

  • Platon
    avril 13, 2012

    .MELENCHON .Le CHURCHILL des FRANÇAIS il s’adresse au peuple avec ses tripes ne déplaise
    à tous ces journalistes politiques de bas étages qui ne brille que par SARKOZY; Anne Sophie Lapix ;Yves Calvi; Jean Michel Apathie ; Laurent Dejahousse et tous les autres la liste serait longue 68ans .plus tard JEAN LUC MELENCHON dit les mêmes mots  » Je n’ai à vous offrir que du sang de la sueur et des larmes  » 13 mai 1940 Winston CHURCHILL Asta la vista Compadre Jean de lUrne

    • Tietie007
      juin 28, 2014

      @Platon : Méluche promet plutôt des lendemains qui chantent, avec un SMIC à 1700 euros et un quasi-défaut sur notre dette qui ramènera la félicité et le bonheur dans l’hexagone ! Ses scores ont été pas très bons, car promettre la Lune, ce n’est plus très vendeur !

  • AirOne
    avril 13, 2012

    Bon, vous remarquerez que Revel, celui qui propose qu’on règle leur compte aux « va de la gueule » ne répond jamais à aucun commentaire sur son « blog », qui n’en est pas un puisqu’il n’y participe pas.
    On voit donc tout le courage de ces éditocrates qui vomissent leurs injures et leurs menaces de représailles, mais qui posent leurs petites crottes et s’en vont vers d’autres cieux en attendant que l’orage et l’odeur passent.
    Il est comme ça, Revel, il a ses limites, celles du courage et de l’audace.

  • mouton noir
    avril 14, 2012

    Bonjour,

    Il aurait au moins fallu que vous ayiez l’honneteté de publier un lien vers la vidéo de l’interview de Delapierre dont vous parlez, histoire que tout le monde puisse se faire son avis par soi même. C’est le travail normal d’un journaliste, mais comme vous semblez préférer emettre des avis personnels sans avoir à les justifier, je répare cette erreur : voici le lien :
    http://www.placeaupeuple2012.fr/gauche-riposte/

    Allez écouter ce qu’il dit, vous verrez, encore une fois une argumentation construite, qui repose sur des faits, qui donne une lecture tout à fait différente de ce que cet article décrit.

    Enfin moi, ce que j’en dis… a chacun de juger

  • Platon
    avril 15, 2012

    Dans la GRECE antique 413 avant JC ,il y avait :DIOGENE de Sinope ; 2000 après JC DIOGENE de Tanger ,cherchant desesperement sur les plages du Prado l’Humain ;Pareil aux sénateurs de la grece antique il pourrait figurer au Panthéon « Même le bronze subit le vieillissement du temps, mais ta renommée, DIOGENE , l’éternité ne la détruira point  » Attention au banquet pour l’investiture de HOLLANDE!!!! s’il y à des Poulpes en entrée  » la plupart des hommes au pouvoir deviennent des méchants » ( Platon ) Hasta la vista Compadre

  • Matt
    avril 16, 2012

    Les trolls et les groupies du neo communiste se sont passé le mot ?
    Melonchon le franc maçon est imbu de sa personne, arrogant et méprisant à l’égard de tous ceux qu’il croit inférieurs à lui, intellectuellement parlant.
    Melonchon c’est un Lepen de gauche, il use des mêmes grosses ficelles que l’extrême droite.

  • pohler
    avril 16, 2012

    Monsieur Revel,
    après ce qui s’est passé en 2005, je n’éprouve que de la condescendance pour les gens qui, comme vous, s’imaginent pouvoir nous dire comment penser, et sur quoi. Alors je vais simplement et calmement refaire ce que j’ai fait en 2005: je vais voter contre vous et votre clique de bien-assis bouffis d’orgueil, donc pour Jean-Luc Mélenchon, pour son programme, et je vais rigoler avec mes amis des « grands éditorialistes » qui vaticinent dans leur coin en se prenant pour la lumière du monde.

  • Platon
    avril 18, 2012

    C’est journalistes de haut niveau ,puisqu’ils naviguent dans les plus mystérieuses sphères du pouvoir ,dont ils sont les chiens de garde et les sentinelles de l’ abrutissement du peuple par les médias, sont persuades que les hommes qui sont au pouvoir, sont les seuls a connaitre la parole divine et ce qui est bon pour la FRANCE , même a mentir sur son état Financier: TOUJOURS nous comparez à la GRECE ou à L’ESPAGNE En disant;Que nous nous en sortant mieux ; mieux de quoi? un merdier est un merdier ? et quand on y est dedans ,ça sent le CACA ? Toutes ces familles de politiques ,Que l’on nous dit qu’ils viennent d’une longue lignée: Dehors!!!! nous savons ce qu’ils valent,ils sont là pour sucer le pays, nous voyons bien leurs copains des pays du Maghreb; APRES 30 années à fermer les yeux;sur leurs agissements ;ILS voudraient faire de même avec nous !!:çà ferait désordre à l’ONU, cela est plus subtile :les problèmes à nos malheurs : C’est la CRISE qu’ils ont généré ;Tu parles qu’il veut être réélu le Capt Nain Mot : Apres un nouveau quinquennat , Encore une Famille d’une longue lignée d’hommes politiques !!!! et tout ce qu’il va avec, Gloire ,AMOUR ,RICHESSES pour plusieurs générations ,au frais du peuple: NOUS!!!! Alors Basta! Dehors tous ces donneurs d’ordres et de vertu !!!!! QUEL qu’il soit ?

  • Platon
    avril 19, 2012

    Alors: J L MELENCHON Tu ne vas pas laisser ce Mataf de HOLLANDE, nous hold-up notre victoire ,sur le smic à la croissance ,en fin , du quinquennat ce-là fera que du 2,5% le compte n’y est pas ? nous sommes loin du 1700/mois !!! C’est encore un flibustier ? Tous mes Amis et ceux de mon entourage;et j »en compte quelque milliers vu les grosses Usines ou j’ai bosser durant mes années d’esclave . Même le petit singe de la citadelle de BESANÇON et tous ses amis mon promis de mettre leur bulletin dans l’urne ;Pas sur ; que Hollande soit au second tour !!! à faire le mariole avec la classe ouvrière il va prendre une gamelle Même les Rosbif s’intéressent à Toi ,Tu vois dans quel merdier il Est !!! J’arrête ma science ,on va penser que je pilote l’Élection : Hasta la vista Compadre : Jean de l’Urne PS : le petit singe ,il est du bled !!!!! Si tu vas à la citadelle apporte lui des cacahuètes espagnoles il adore .

  • Durruti
    avril 21, 2012

    Lecteur de l’Express depuis plus de 20 ans, j’ai été scandalisé par vos prises de positions partisanes, partiales et tronquées dans cette campagne. A défaut d’arguments, vous avez usé et abusé de la caricature la plus grossière envers ceux que vous avez désignés comme vos adversaires. Vos thèses n’en ont pas été grandies pour autant. Le traitement réservé dans vos colonnes à Mr MELENCHON et au Front de Gauche relève plus du mépris de caste que des valeurs déontologiques et éthiques auxquelles vous m’aviez habitué. Ne vous étonnez donc pas que l’on vous fasse remarquer que les chiens ressemblent toujours à leurs maîtres. Vous avez fait ce choix, tant pis !! Adieu l’Express.

  • TRT FRANÇAIS revient avec un nouveau style
    avril 30, 2012

    TRT FRANÇAIS http://www.trtfrancais.com a renouvelé complétement son image. Il a présenté sa qualité essentielle avec une nouvelle identité de marque. Il a reflété sa vue renouvelée à son logo et son contenu.

    On voit très clair les nouveautés sur l’infrastructure technique à la vitesse de l’ouverture de site. Et aussi voir que les catégories de nouvelles ont augmenté par rapport au passé est passionnant. J’espère que surtout la catégorie des « Science et Technologie » sera d’un intérêt particulier. Une autre catégorie qui attire mon attention est également est la partie du « Moyen Orient et Asie » où on a été partagé des sujets chauds des derniers jours. C’est important aussi qu’on a consacré à une catégorie distincte pour l’Afrique. C’est d’être ajouté la catégorie « Vie et Environnement » est intéressante. Quels genres de nouvelles partageront-ils?

    Je me demande comment une équipe organise ce site. Certainement, je crois que c’est un travail d’une équipe jeune et dynamique.

  • huby usb
    juin 27, 2014

    I do not even know how I ended up here, but I thought this post was great.
    I don’t know who you are but certainly you’re going to a famous bloogger
    if you aren’t already 😉 Cheers!