Edwy Plenel, tombeur de Cahuzac et matador contesté du journalisme

par 33commentaires No tags 0

 

 

Ange ou Méphisto ? Zorro du journalisme ou prince de l’inquisition ? Coupeur de têtes, chasseur de cardinaux, – de la politique ou du CAC 40- et sicaire aux fatwas redoutées, jusqu’au sein d’une profession qui le tient en défiance? Ou Don Quichotte d’un métier, dont il serait l’un des derniers croisés? Edwy Plenel, – le tombeur de Jérôme Cahuzac-, distribue, depuis plus de 25 ans, ses sentences aux quatre coins du métier, sa carte de presse en accroche-cœur et une intransigeance salvatrice, pour toute carte de visite.

Cuirassé de la tête aux pieds, cette lame, qui déclame, tranche, assène, exécute et fait du menu bois d’une élite dont il se tient à distance, n’aura pas plié d’un millimètre durant les mois qui ont vu l’ensemble de la presse douter, et le mot est faible, de son réquisitoire. Quand, aux Etats-Unis ou en Grande Bretagne, une telle affaire aurait vu l’ensemble des médias tisonner, jusqu’à l’os, l’ancien ministre déchu.

Tous les séminaristes de la pensée journalistiques auront, durant des semaines, pris de haut celui qui, aux commandes de Médiapart, pilonnait un politique dont l’esquif dérivait, on le savait, vers un iceberg. Durant des jours, Edwy Plénel s’est retrouvé, de manière surprenante, dans la peau d’un accusé, obligé d’aller se défendre face à une profession toute en dévotion confite devant un ministre qu’elle n’osa bousculer.

Au nom de sa bonne figure, d’abord. Et d’une notion, – la présomption d’innocence- à géométrie variable, selon les personnes et les périodes : Un  bel alibi devenu de confetti pour des personnalités, naguère lynchées par cette même presse,  Pierre Bérégovoy en tête de gondole.

 On pourrait reprocher à Edwy Plenel de faire régulièrement la leçon à une profession qu’il accuse, à tort, de se vautrer dans les compromissions. On serait en droit de s’agacer de l’entendre vaticiner à nos oreilles cet éternel couplet, qui le voit pointer d’un index accusateur les petits arrangements entre amis d’une classe journalistique, qui ne serait, à l’entendre, « que » l’addition de réflexes d’allégeances et de petites lâchetés. On pourrait, enfin, le renvoyer dans ses cordes, quand il reproche à ses confrères de ne pas rejoindre la meute, au nom d’un impératif d’airain: le nettoiement des écuries d’Augias de la politique et du monde des affaires.

Oui, Plénel en fait trop.  On l’a vu, ces dernières heures,  silloner, triomphant, les plateaux Mais que serait devenue l’affaire Cahuzac, sans l’obstination et la trempe, toute guerrière, de ce monsieur Guillotin du journalisme, qui ne lâche rien?  Sans doute, une sale rumeur de plus, que l’Elysée et son locataire se seraient empressés de faire disparaitre sous la moquette de l’histoire. Une chronique anecdotique de plus, zappée et  balayée par les vents de l’actualité. Et un non-sujet pour une presse qui aurait tourné la page en se pincant le nez. Quand tout semblait témoigner, avec les jours qui passaient, du profond embarras, puis de la panique grandissante, qui saisit l’exécutif tout entier, en début de semaine. Face au caractère poisseux d’une affaire, aux multiples facettes, devenue bombinette, le principe de réalité a donc prévalu.  François Hollande, qui aurait pu défendre le soldat Cahuzac jusqu’au bout, contre vents et marées, l’a sacrifié. Et la carrière politique de ce dernier, avec, qui s’en trouve compromise.

Le journalisme, cet inconfort : Plenel n’en a pas choisi la version la plus light. Le liquide est corsé, la dose est maximale et sa digestion, souvent abrasive. Mais il a le mérite de ravauder les impuretés du système. Pourvu que cela dure.

0
33 Comments
  • otello
    mars 21, 2013

    je déteste cette presse…..

    • frers
      mars 22, 2013

      @otello : en france on laisse au repas ceux qui mettent le feu, et on persecute ceux qui sonnent le tocsin,il faut peut être mieux se taire une bonne fois pour toute et ne plus rien dire sauf ce qui ne dérange personne est ce cela l’information v!!!!!!!!

  • Chantecler35
    mars 21, 2013

    Quelle déculottée Edwy Plenel prendra, si à l’issue de cette enquête (par deux juges de réputation exemplaires , besogneux) il est établi que Cahuzac est innocent !

    • Hugues
      avril 2, 2013

      @Chantecler35 :
      Et bien voilà, vous avez votre réponse, bravo Médiapart! Et quelle honte pour Cahuzac et ces politiques véreux qui mentent comme ils respirent… ll faut revoir l’interview avec Bourdin… C’est grave…

  • AlainAFZ
    mars 21, 2013

    Merci pour cette analyse qui reflète totalement le « malaise » que ce « journaliste » m’inspire, et ses associés comme mauduit sont aussi proche de robespierre que lui. Serait-il possible de faire la part des « affaires » réelles par rapport aux coups de gueule dans le vide ?

  • reicir
    mars 21, 2013

    C’est fou comme Médiapart est vilipendé par les autres médias depuis qu’il a fait démissionné un ministre socialiste alors qu’il était encensé par cette même presse lors de « l’affaire Woerth ». Allez savoir pourquoi?

  • reicir
    mars 21, 2013

    Et puis il faudrait que certains journalistes fassent leur propre autocritique car comment concevoir qu’ils mettent en doute l’honnêteté d’un média alors que pour « l’affaire Woerth » ils passaient sans arrêt les articles venant de ce journal.

  • Sculder
    mars 21, 2013

    Pour ce pas EP en lui même qui ne dérange mais le fait de lancer des accusations sur la base de documents à l’origines douteuses.

  • nadia-aouassi
    mars 21, 2013

    Mr Plenel se prendre pour un héros ;mais que l’on me dise qu’est qui change dans le monde judiciaire puisque les puissants ,les politiques ……sont intouchables quoi qu’ils fassent !!
    Quand la presse du pays des droits de l’homme va t-elle enfin s’exprimer et parler au nom des gens du peuple bien seuls dans leurs revendications pour la justice pour tous ??

  • MARIE971
    mars 21, 2013

    Pourquoi vilipender MEDIAPART qui à fait tomber un socialiste (présumé innocent), cette presse ‘d’investigation » est nécessaire à la démocratie, si la justice estime qu’il faut aller plus loin , c’est que……… peut-être que…. l’avenir nous le dira .Toutes ces pleurnicheries , les auriez-vous si ça concernait un citoyen lambda . En attendant, il va falloir les payer les impôts, et comme disait ma grand-mère » il n’y a pas de fumée sans feu ».

    • Sculder
      mars 21, 2013

      @MARIE971 : Donc en suivant le raisonnement de votre grand-mère ,demain je peux accuser mon voisin d’être un criminel parce que sa tête ne revient pas et lorsque sa vie aura était ruiné pour rien et que sa famille viendra me demandait pourquoi, j’aurai juste à dire » il n’y a pas de fumée sans feu » . Sympa comme concept.

  • Bleu
    mars 21, 2013

    N’importe quel journaliste, confronté à des éditos hostiles de la part de ses confrères, aura tendance à mettre de l’eau dans son vin. La réputation, dans ce microcosme financé par la publicité, est essentielle.
    Oui mais voilà, Mediapart est financé uniquement par ses abonnés. Donc tant que les gens comme moi continueront à payer leur écot, Plenel et sa bande pourront sans crainte continuer à énerver tout le monde.

  • GALOPIN
    mars 21, 2013

    Il est tout de même bizarre de ne pas entendre Edwy PLENEL dans l’affaire LAGARDE.

    • zoebarnabe
      avril 8, 2013

      @GALOPIN : lisez Médiapart !

  • crompf
    mars 21, 2013

    Ça y est, toute la corporation est en lutte contre Plenel et Mediapart. Rendez vous compte, il suffit d’un seul gars qui fasse correctement son boulot pour faire apparaître au grand jour l’immense fumisterie de tous les autres. Il est vrai que ça doit énerver lorsque l’on est habitué à son petit confort de domestique au service de l’oligarchie.

    • AlainAFZ
      mars 21, 2013

      @crompf : Pas un tout petit peu excessif là…

      • crompf
        mars 21, 2013

        @AlainAFZ : Et oui bien entendu, et comme disait ce très cher Talleyrand :  » Tout ce qui est excessif est insignifiant ». En revanche les attaques corporatistes tous azimuts à l’endroit de Plenel sont d’une pondération exemplaire.

    • Sculder
      mars 21, 2013

      @crompf : Moi ce qui m’étonne c’est que l’on puisse déclencher des affaires avec des preuves d’origines aussi douteuse.

      • crompf
        mars 21, 2013

        @Sculder : Moi ce qui m’étonne c’est la facilité avec laquelle le population gobe les mensonges médiatiques.

        • AlainAFZ
          mars 21, 2013

          @crompf : Tous coupables !

  • nikouta
    mars 21, 2013

    Avant d’être une enquête ,c’est d’abord une délation .Rappelons que l’enregistrement est soigneusement conservé durant douze ans comme instrument de chantage, puis finalement balancé à un média affamé,pour servir une vengeance personnelle. Cahuzac s’est fait gaulé , mais la méthode est scabreuse et le journaliste n’en sort pas grandi.

    • Sculder
      mars 21, 2013

      @nikouta : C’est bien pire que cela : la prétendue conversation aurait soit disant était enregistrée par accident ( c’est vrai que moi quand on m’appelle j’ai toujours un enregistreur à portée de main comme tout le monde), puis enterrée pendant 12 ans avant de ressortir et être authentifiée par un détective privé engagé par un opposant politique à Cahuzac et un huissier de justice payé par cette même personne ( il y a que moi qui trouve cela étrange ?), pour finir l’analyse scientifique conclue à 60% de probabilité à peine (autant dire 1 chance sur 2 que ce soit lui ou pas). Donc cette soit disant preuve est bien plus que douteuse ( surtout avec la technologie moderne qui permet mille et une possibilité de montage). On verra bien les conclusions de l’enquête.

  • AntoineV
    mars 21, 2013

    J’apporte mon total soutien ,sans aucune réserve, au combat républicain d’ Edwy Plenel , n’en déplaise aux journalistes couchés aux pieds de leur patron ou engraissés par des « subventions » occultes pour que leur stylo s’enraye ._______________________ cela fait des années que les politiques donneurs de leçons aux Français se couvrent les uns les autres et s’arrangent avec la justice ._______________________ Pasqua a été condamné de nombreuses fois avec sursis …._____________ pourtant , lorsqu’un seul sursis est prononcé , la condamnation suivante ouvre la porte de la prison ferme !!______________________ l’Affaire Cahuzac ne s’arrête pas au compte en Suisse mais surtout à une possible corruption par les laboratoires pharmaceutiques .________________ n’ oublions pas les nombreuses affaires de médicaments mortels mis sur le marché grâce à la complicité des contrôleurs politiques .________________________ droite ,gauche ou extrêmes , les limites du supportable sont franchies depuis longtemps , que la justice fasse son travail comme elle est prompte à le faire pour les citoyens lambdas .____________________ les honnêtes gens n’ont rien à redouter des soi-disant « Robespierre » à la Edwy .

    • flamme
      mars 21, 2013

      @AntoineV : Pas de fumé sans feux, parole de pompier, en plus votre Analyse est très juste.
      De droite ou de gauche nos politiques sont pratiquement intouchable!!!!
      Sarko n’est pas blanc comme neige, les médias le savent, mais faut pas faire de vagues.
      La presse conventionnel est au service du système, donc pas de chance de connaitre la vérité!!!Quand à la justice j’ai vraiment des doutes!!!!

    • elinor
      mars 21, 2013

      @AntoineV :

      Vous avez exprime ce que je pensais d’une facon que je n’aurais pas su faire……..grand merci.

    • zoebarnabe
      avril 8, 2013

      @AntoineV : Tout à fait d’accord avec vous. Je suis surprise qu’on critique le travail de Médiapart, on devrait plutot chasser les politiques menteurs et fraudeurs. Au moins Cahuzac a avoué, ce qui est rare. Imaginons sarko, woerth, Tibéri, etc …. qui avouent ! c’est inimaginable. Même quand les preuves sont là, ils nient, c’est leur stratégie. Alors, merci à Plenel de mettre un coup de pied dans la fourmillière

  • ganne
    mars 21, 2013

    il faut attendre le résultat de l’enquête pour savoir si Jérôme Cahuzac est coupable. Médiapart et son patron ont eu une bribe d’information et l’ont développée. Rien de plus normal pour un journaliste faisant son travail. Il reste que j’aimerai qu’Edwy Plenel mette autant de zêle à poursuivre les hommes de droite que ceux de gauche. La rancoeur de ne pas avoir eu le poste convoité voilà quelques années sous un gouvernement de gauche n’est pas bonne conseillère. A la justice de faire son travail.

    • silvia
      mars 21, 2013

      @ganne :
      encore faudrait-il qu’elle le fasse. Sans Mediapart tout serait comme avant

    • zoebarnabe
      avril 8, 2013

      @ganne : Vous ne devez pas lire médiapart !

  • Flandre59
    mars 21, 2013

    Edwy Plenel peut sembler être un enfant de choeur par rapport à ses collègues américains , c’est dire ……

  • silvia
    mars 21, 2013

    En ce qui me concerne, le métier de journaliste n’est pas de commenter les infos des agences de presse ou autres sources, mais bien de faire du travail d’enquête. Aux autres après de donner suite ou non aux infos publiées.
    J’ai été abonnée pendant des années à un journal plus deux magazines. J’ai arrêté, car je n’ai pas la moindre envie de lire partout la même chose, et encore moins de lire les opinions des uns et des autres. Ces opinions n’apportent rien.

  • philipp
    mars 24, 2013

    Médiapart est indispensable à la démocratie.C’est le seul média avec le Canard à pratiquer le journalisme d’investigation.Et pour cause. A qui appartiennent les principaux médias?A Bouygues, Arnault, Dassault, Bolloré,Lagardère, Pinault, c’est à dire des copains de Sarkozy,ou des industriels dont l’activité dépend peu ou prou de la commande publique.Pour le pouvoir quel qu’il soit, c’est ceinture et bretelles.
    Cette exception à la française nous place plutôt du côté des républiques bananières.

  • VALENTI
    avril 8, 2013

    Lorsque vous vivez la corruption au quotidien ,dans votre commune, et que les médias locaux, la justice , sont fébriles envers celle-ci, vous ne pouvez que vous féliciter du combat de MR PLENEL à participer à la moralisation de la vie politique. Bravo à son courage, sa tenacité qui permettront ,je l’espère de faire le ménage et de tourner la page d’une république corrompue dans laquelle la majorité des citoyens ne croit plus. Ne ratons pas ce changement si nous voulons nous relever de tous ces maux qui gangrènent notre pays et certaines de nos communes.
    Un nouveau départ est possible si nous osons tous nous opposer contre ces oligarques qui se croient au dessus des lois et ne pensent qu’à leur carrière!