Une femme, de préférence, à la tête de France Télévisions

par 3commentaires No tags 0

Si elle n’en parle jamais, elle connait l’insistante rumeur. Fort d’un joli cursus – CSA, CNC, Festival de Cannes…- la très discrète présidente d’Arte, Véronique Cayla, est fréquemment citée pour remplacer Rémy Pflimlin à la tête de France Télévision. Apprécié à gauche, jusque dans les rangs du PS à l’Assemblée, cette ancienne protégée de Jacques Chirac, effectue un sans-faute à la tête de la chaîne franco-allemande dont elle a élargit l’audience. Or de l’Elysée au ministère de la Culture d’Aurélie Filippetti, on verrait bien une femme prendre la suite de Pflimlin. C’est en tous les cas le souhait de la ministre de la Culture et de…Valérie Trierweiler qui a quelques idées sur la question. Ce n’est donc pas un hasard si, outre le nom de Véronique Cayla, circule également dans les allées du pouvoir celui de l’ancienne présidente d’Areva, Anne Lauvergeon. D’autres noms devraient apparaître dans les mois qui viennent. Car, oui, la succession de Rémy Pflimlin est d’ores et déjà ouverte.

0
3 Comments
  • Hermès
    juin 4, 2013

    Voilà deux ans maintenant que Renaud Revel attend un départ de Rémy Pflimlin.
    Deux ans à entretenir des rumeurs via ce blog contre celui qui vient pourtant de signer un accord d’entreprise historique avec l’ensemble des personnels.
    Deux ans que Renaud agite tous les six mois (de préférence en janvier et juin d’une même année, on déstabilise toujours un PDG à ce moment-là) la question de la succession.

    Personne chez ses collègues journalistes médias n’ont la même appréciation sachant pertinemment que l’Etat ne veut pas ouvrir un front du côté de France Télé. Mais Renaud, lui, continue encore et encore dans son obsession…

  • Martino
    juin 5, 2013

    A contrario de ce que prétend ici “Hermès », il semble actuellement que Pfimlin (nommé par Sarkozy) fasse tout ce qu’il peut pour se faire virer par le gouvernement actuel.
    Il supprime des émissions de culture qui ne coûtent rien, exige le retour de la publicité, vire les « amis » des socialos, etc…

    Et puis, le sort de France 4 n’est pas très rassurant. Dans ses cartons, il est même prévu de la revendre… 😉

    • Hermès
      juin 6, 2013

      @Martino : Vous vous trompez un peu. En nommant Bruno Patino aux programmes, il a donné un gage à la gauche qui le lui a bien rendu puisqu’Aurélie Filippetti a répété à plusieurs reprises ces derniers jours que les mandats en cours dans l’audiovisuel public ne tomberont pas.

      Quant aux émissions de culture, elles ont un coût non négligeable. D’ailleurs, pour moi la culture ne repose pas uniquement sur les émissions de plateau. Bien au contraire, la culture peut être mise en avant dans les fictions, les documentaires ou le cinéma.

      Au sujet de France 4, il n’est pas prévu de la revendre mais d’y renforcer la programmation jeunesse en journée et les nouvelles écritures en soirée. L’Etat et France Télévisions sont tombés d’accord sur ce point.