Le marché des jeux vidéo en baisse de plus de 15%

par 6commentaires No tags 0




 

 

 

 

 

 

Pour la quatrième année consécutive, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a confié à l’institut GfK la réalisation d’une étude sur la consommation de jeux vidéo en France. Cette étude évalue le volume et le chiffre d’affaires des ventes de jeux vidéo sur support physique.

Elle analyse la structure du marché en fonction de la nationalité des jeux vidéo, de leur genre et des plates-formes de lecture.

 

Extraits

 

 

Le marché des jeux vidéo physiques est toujours orienté à la baisse en 2012 : -15,5 % en volume et -13,6 % en valeur

 

Avec 28,9 millions d’unités vendues, le marché de la vente de jeux vidéo physiques continue de baisser en 2012 (-15,5 % en volume par rapport à 2011) et ce plus fortement encore que l’année précédente (-9,2 %). Les jeux français restent plus touchés que les jeux d’origine étrangère, avec respectivement -22,3 % et -15,0 % en volume par rapport à 2011. Les jeux vidéo étrangers totalisent 93,2 % des volumes vendus en 2012 (+0,3 point), contre 6,8 % pour les jeux français.

 

Le chiffre d’affaires du marché des logiciels de jeux vidéo physiques enregistre une diminution de 13,6 % à 1 101,0 M€ en 2012. Les revenus issus de la vente de jeux français reculent de 18,1 %, contre -13,3 % pour les jeux étrangers. La part de marché des jeux français diminue légèrement à 6,1 % (-0,4 point par rapport à 2011).

En 2012, le prix moyen d’un jeu vidéo vendu en « boîte » augmente de 2,3 % à 38,07 €. Il dépasse la barre des 38 € pour la première fois depuis 2008, porté par les prix élevés des jeux pour nouvelles consoles. Le prix moyen des jeux vidéo étrangers augmente de 2,0 % à 38,5 € tandis que celui des jeux français augmente de 5,4 % à 34,5 € entre 2011 et 2012.

 

71,1 % du chiffre d’affaires captés par les jeux pour console de salon

 

En 2012, tous les segments de marché connaissent un recul de leur chiffre d’affaires, de -15,1 % pour les jeux sur console de salon, -11,7 % pour les jeux sur PC et -8,4 % pour les jeux sur console portable. Les jeux pour console de salon perdent ainsi 1,2 point de part de marché et représentent 71,1 % des revenus du marché des jeux vidéo hors ligne.

Le prix moyen de vente des jeux vidéo physique augmente sur l’ensemble des supports de lecture, principalement sur les consoles portables, avec l’arrivée de nouvelles consoles de jeux (PS Vita en 2012 et 3DS en 2011), allant de pair avec des prix de jeux plus élevés. Il existe une forte dispersion des prix selon les supports de lecture, les jeux pour console de salon demeurant les plus chers du marché, avec un prix moyen de 44,1 €, en légère hausse en 2012 (+0,9 % par rapport à 2011). Viennent ensuite les jeux pour console portable dont le prix moyen remonte à 30,0 € en 2012, devant les jeux pour PC, à 26,0 € en moyenne (+4,1 %).

 

 

Les jeux vidéo français se recentrent sur les consoles de salon

 

Sur le seul périmètre des jeux vidéo français, la part de marché des jeux sur consoles de salon augmente en 2012, représentant 87,3 % des revenus (+2,0 points en un an). Jusqu’en 2009, la majorité des jeux français étaient consommés sur des consoles portables. Les jeux français physiques se repositionnent ainsi vers le marché des consoles de salon, au détriment du marché des consoles portables dont le chiffre d’affaires baisse de 34,4 % en un an. En 2012, les jeux français réalisent 8,2 % de leur chiffre d’affaires sur des consoles portables, contre 10,2 % en 2011. Les jeux pour PC sont à l’origine de 4,6 % des recettes de la vente de jeux français en 2012, soit une part stable par rapport à 2011.

 

Croissance des ventes de jeux pour consoles portables de 8e génération

En 2012, les ventes de jeux pour toutes les consoles diminuent, hormis celles des jeux sur 3DS dont le chiffre d’affaires augmente de 88,2 % (69,8 M€). Les jeux se développent pour cette console, commercialisée en mars 2011 et la plus vendue en 2012. Sortie en février 2012, la PS Vita tire également le marché vers le haut, puisque la vente de ses jeux atteint 19,3 M€, cannibalisant une partie des ventes de jeux pour PSP (-45,9 % à 16,1 M€). Les ventes de jeux pour console portable de génération 8 (PS Vita et 3DS) augmentent de 125,8 % (116,2 M€) tandis que celles pour consoles portables de génération 7 diminuent de 48,3 % (89,4 M€). Les ventes de jeux reculent pour toutes les consoles de salon, de -34,4 % pour la Wii (161,9 M€), -11,5 % pour la Xbox360 (219,8 M€) et -6,9 % pour la PS3 (388,8 M€), qui reste la première console du marché en valeur et en volume de jeux vendus. Les jeux pour Wii U – première console de salon de 8e génération, sortie en novembre 2012 – totalisent un chiffre d’affaires de 9,1 M€.

 

L’arrivée d’autres consoles de génération 8 devrait redynamiser le marché de salon dans les prochaines années.

 

Progression de la part de marché des jeux d’action / aventure et de sport

Le genre action / aventure conserve son rang de premier genre en volume comme en valeur et représente 24,8 % des ventes de jeux vidéo en 2012 (272,6 M€). Il devance les jeux FPS qui génèrent 202,6 M€ (-18,9 %) et les jeux de sport (-1,8 % à 187,2 M€). Les jeux les plus onéreux du marché restent les FPS avec un prix moyen unitaire de 48,7 € en 2012.

La répartition des ventes de jeux français par genre se distingue de celle observée toutes

nationalités confondues. La catégorie « nouveaux genres » (37,1 M€ de chiffre d’affaires en 2012) reste de loin le genre français le plus vendu et représente 55,2 % du chiffre d’affaires des jeux français.

 

Augmentation de la part de marché des jeux 18+

 

Les jeux pour les 3 ans et plus génèrent 32,4 % des recettes totales en 2012 (-2,6 points). La deuxième catégorie de jeux la plus consommée par les joueurs est, depuis 2010, celle des jeux pour les 18 ans et plus, avec 6,8 millions d’unités vendues en 2012 (-5,1 % par rapport à 2011) pour un chiffre d’affaires de 328,8 M€ (-7,5 %). Leur part de marché en valeur (29,9 %, soit +2,0 points en un an) dépasse celle des jeux 12+, 7+ et 16+ (respectivement 14,6 %, 11,0 % et 10,9 %). En 2012, les jeux français pour les plus de 3 ans totalisent 62,9 % des recettes totales des jeux français, soit un pourcentage nettement supérieur à celui réalisé sur l’ensemble du marché. La part de marché des jeux 18+ parmi les jeux français passe de 2,4 % en 2011 à 18,9 % en 2012 (12,8 M€).

 

Progression des habitudes de jeux dématérialisés et en mobilité

Selon des estimations de l’IDATE, en France, le segment des jeux vidéo dématérialisés est estimé à 788,6 M€ en 2012. D’ici à 2016, il devrait représenter la moitié du marché des jeux vidéo. Parallèlement à la dématérialisation, les jeux deviennent de plus en plus nomades, grâce à l’utilisation de nouvelles plates-formes de lecture (ordiphone et tablettes tactiles), ainsi que de services de jeux à la demande (le cloud gaming).

 

 

Le marché du jeu vidéo sur support physique: données générales

 

En 2012, selon GfK-Médiamétrie, plus d’un foyer français sur deux est équipé en console de jeux (50,6 %), contre 36,6 % cinq ans auparavant. Fin 2012, le taux d’équipement en console de salon est de 44,8 % (soit 2,2 points de plus qu’en 2011 et 12,8 points supplémentaires en cinq ans). Le taux d’équipement en console portable se situe environ 10 points en deçà (34,6 %).

 

En 2012, le prix moyen d’un jeu vidéo vendu en « boîte » augmente de 2,3 % et atteint 38,3 €. Si le prix moyen des jeux étrangers est resté stable entre 2008 et 2012 (entre 37 € et 38 €), celui des jeux français augmente depuis 2009 et atteint 34,5 € en 2012. Il dépasse ainsi le prix moyen de 2008 mais reste 3,6 € inférieur au prix moyen de l’ensemble des jeux en 2012.

 

Comme en 2011, la baisse du marché concerne les jeux vidéo pour tous les types de supports. La plus forte diminution concerne les jeux vidéo pour console de salon en 2012, avec -15,8 % à 17,7 millions d’unités vendues. Ils couvrent cependant toujours une part de marché majoritaire, avec 61,3 % du volume des jeux vidéo physiques vendus en 2012 (-0,2 point par rapport à 2011) contre 44,7 % en 2008. Les ventes de jeux pour console portable sont également en baisse (-14,9 % à 6,9 millions d’unités) et représentent 23,7 % du volume des jeux vidéo physiques vendus. Les jeux pour ordinateur (-15,2 % à 4,3 millions d’unités) conservent une part de marché stable à 15,0 %.

 

En 2012, le chiffre d’affaires du marché des jeux vidéo baisse sur tous les supports : -8,4 % pour les jeux sur console portable (malgré la sortie de la PS Vita), -11,7 % pour les jeux pour PC et jusqu’à -15,1 % pour les jeux sur console de salon, en baisse depuis deux ans seulement.

 

 

La répartition des ventes de jeux français par genre se distingue de celle observée toutes nationalités confondues. La catégorie « nouveaux genres » (37,1 M€ de chiffre d’affaires en 2012) reste de loin le genre français le plus vendu. Les jeux français représentent 55,2 % des ventes globales de ce genre. Le succès de la franchise Just Dance explique en partie ce résultat. Le genre action / aventure occupe la deuxième place des ventes en valeur de jeux français (9,6 M€), devant les jeux de plate-forme (9,1 M€, en baisse de 33,7 % entre 2011 et 2012). Ainsi, la part de marché des jeux français s’élève-t-elle à 14,0 % pour les jeux de plate-forme (-6,5 points), tandis qu’elle est de 3,5 % pour les jeux d’action / aventure (-0,3 point).

 

Les jeux vidéo font l’objet d’une classification en fonction de leur contenu, selon l’âge des publics auxquels ils sont destinés. Cette classification européenne est baptisée PEGI (Pan European Game Information). Elle permet un étiquetage clair des contenus proposés (3+, 7+, 12+, 16+, 18+,…) qui a pour objet d’informer les acheteurs potentiels (en particulier les parents) et d’encadrer l’accès des jeux aux mineurs.

9,8 millions de jeux vidéo destinés aux individus de 3 ans et plus, c’est-à-dire accessibles à quasiment tous les joueurs, ont été écoulés sur le marché français en 2012, soit un recul de

22,1 % par rapport à 2011. Le chiffre d’affaires de ces jeux diminue dans des proportions similaires à 356,7 M€ (-20,0 %). Les jeux pour les 3 ans et plus représentent 32,4 % des recettes totales en 2012 (-2,6 points en un an).

 

Pour la deuxième année consécutive, la deuxième catégorie de jeux vidéo la plus consommée par les joueurs est celle des jeux pour les 18 ans et plus, avec 6,8 millions d’unités vendues en 2012 (-5,1 % par rapport à 2011), pour un chiffre d’affaires de 328,8 M€ (-7,5 %). Cette moindre baisse s’explique notamment par le succès des franchises Call of Duty : Black Ops 2 ou Assassins Creed III.

 

Les jeux vidéo pour les 7 ans et plus sont les derniers à ne pas subir de diminution importante tant en volume (-3,0 %) qu’en valeur (+3,3 %). Ils ne représentent cependant que 11,8 % de recettes en 2012. Les jeux 12+ et 16+ reculent en valeur, de respectivement 19,4 % à 161,0 M€ et 6,3 % à 119,9 M€.

0
6 Comments
  • L'ours mal léché
    juillet 12, 2013

    Il faut avouer que la qualité des jeux ont sérieusement chuté ces dernières années. Les 3 derniers jeux que j’ai acheté ( étant joueur PC ) sont finalement dans leur boite et y resteront jusqu’à ce que je les donne ( et c’est pas toujours possible avec l’obligation de lié le jeu aux nouvelles plateformes ).

    Je rêve en espérant que les baisses permettront d’avoir de nouveaux jeux avec un vrai contenu. Car le soucis des jeux actuels semblent bien être la. On retrouve les même plaintes partout, pas assez de contenu et du DLC à perte de vu.

  • Playstation 4
    juillet 12, 2013

    Avec la sortie de la Playstation 4, plus d’un seront emerveillé par son design, ainsi que les jeux qui y sont integrés. On peut y découvrir des contenus mise à jour, et une interface suivant l’évolution du net.

  • saphir13
    juillet 23, 2013

    Peut-on parler d’une réaction vitale à l’envahissement du temps libre par les jeux vidéos ? J’en doute,
    mais pourquoi pas ? Peut-être que les amoureux ont compris que le lit n’était pas le lieu de vaincre son
    ou sa partenaire, fatigué(e) du jeu, mais celui d’un partage bien plus bénéfique…. Bonne nuit!

  • Vincent
    août 7, 2013

    Moi je mi connait très bien a la culture geek, car j’en suis un. Tu peu aller sur mon site tu recherche sur Google http://www.123siteweb.fr, est tu recherche dans le site g6baagt.123sitweweb.fr

  • Med
    mars 14, 2014

    Trop coool 😉

  • jérome
    janvier 6, 2015

    je pense que le marché des jeux vidéo est saturé mais qui présente encore quelques opportunités à saisir, il faut seulement innover plus niveaux jeux ;même sur la Play 4 on trouve des joueurs qui se plaignent de la qualité médiocre du jeu.