Quand François Bayrou exige de Maïtena Biraben qu’elle donne son salaire: ubuesque!

par 28commentaires No tags 0

 

 

 

 

 

 

L’incident fut bref mais il est l’illustration d’un curieux climat…avant hier dimanche sur Canal+, la journaliste Maïtena Biraben recevait François Bayrou dans le cadre du « Supplément », ce magazine qu’elle anime chaque semaine à l’heure du déjeuner. Et au cours de l’interview, l’intéressée a interrogé le président du Mouvement démocrate sur son salaire. « C’est à peu près au niveau d’un salaire d’activité de député qui est de l’ordre de, c’est assez important, quelque chose comme 7.000 euros par mois. C’est bien ! Et maintenant, vous allez me dire, vous, combien vous gagnez« , lui a répliqué Bayrou, plutôt coutumier du fait. En effet, ce dernier avait eu, il y a quelques temps de cela déjà, un échange du même type avec Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

Et Maïtena Biraben de lui rétorquer ce dimanche: « Mais, je ne pratique pas la transparence comme vous. Nous n’avons pas les mêmes devoirs quand on est en charge d’un suffrage universel».

 

Notre consœur a eu mille fois  raison. Car il y avait là chez François Bayrou l’illustration d’un travers que l’on retrouve chez un grand nombre de  responsables politiques va-de-la-gueule, dont Jean-Luc Mélenchon, qui consiste à détourner le débat en s’exonérant de toute réponse. C’est oublier en effet un peu vite que nos édiles ont des devoirs et qu’ils sont redevables devant les citoyens et la nation du mandat que le corps électoral, c’est à dire vous et moi, leur ont accordé. La désinvolture d’un Bayrou, considérant que son mode de rémunération vaut celui d’un journaliste ou de n’importe quel autre salarié d’une entreprise privée ou publique, est assez sidérante. Et elle en dit long sur le rapport qu’entretient une partie de la classe politique avec l’argent du contribuable.

Il aura fallu attendre 2001 pour que soit supprimé par Lionel Jospin les « primes de cabinet » en liquide. Jusqu’à cette date des sommes conséquentes se baladaient de poche en poche: de l’argent facile pour des ministres à la légèreté coupable qui piochaient sans vergogne dans leurs coffres. En juin 2013, Claude Guéant se retrouvait visé par une enquête sur des primes en liquide qu’il avait perçu entre 2002 et 2004, c’est-à-dire après leur suppression. De quoi arrondir les fins de mois. Aussi, la tactique qui consiste à pointer du doigt le journaliste, en le sommant à son tour d’afficher son salaire, a quelque chose d’odieux.

Car chacun sait que l’économie de la télévision n’est pas celle de la politique et encore moins de la presse écrite. Personne ne s’est véritablement offusqué d’apprendre que Roselyne Bachelot ( qui s’en est étonnée avec gourmandise)  percevait 20 000 euros par mois pour aller faire du café du commerce sur D8. Tout comme personne ne s’est insurgé quand circulaient dans les gazettes le montant des salaires d’un PDDA, d’une Laurence Ferrari ou plus récemment d’une Mimi Mathy, sur TF1 : des sommes mirobolantes pour le commun des mortels. Mais le suffrage du téléspectateur n’est pas celui du citoyen. Et à moins d’endosser l’habit d’un saltimbanque, François Bayrou à encore des obligations et quelques devoirs.

Cela s’appelle la démocratie.

0
28 Comments
  • rolf
    octobre 15, 2013

    et vous êtes quoi vous, M. Revel ?

    ah oui journaliste…

    CQFD.

    • mims
      octobre 18, 2013

      ah ah!! j’adore!!@rolf :

  • CC34
    octobre 15, 2013

    je suis abonné à canal + et je participe au salaire de cette  » journaliste  » j’aimerai bien connaître son salaire aussi. et ce n’est pas ubuesque !!!!!!!!!!!!!!

  • pigeonnos
    octobre 15, 2013

    M.Revel : continuez de défendre votre caste, un jour peut être comprendrez vous pourquoi journaliste est le métier le plus détesté, même bien loin des proxénète s et marchands d’arme.

  • nono
    octobre 15, 2013

    J’ai horreur de ce genre de presse à sens unique !!!

    Vous, les journalistes, vous vous permettez tout ce que vous voulez car vous savez très bien que sans la presse, personne ne peu sortir de l’anonymat.

    Cependant, quand on pose une question personnelle à quelqu’un, la moindre des choses c’est d’y répondre lorsqu’on vous la pose aussi.

    Et ne dites pas que le salaire, ce n’est pas personnel.
    En France çà reste tabou…parce-que vous, en premier lieu les journalistes, vous ne voulez pas qu’on connaisse le votre!

    D’autant plus, que vous avez des avantages acquis que même les politiques ne peuvent rogner car ILS ONT TROP BESOIN DE VOUS.

    Notamment la proposition de supprimer l’exonération de 7.650€ des journalistes qui vient encore d’être rejetée par le PS !

  • ParBrux
    octobre 15, 2013

    Jusqu’à preuve du contraire, François Bayrou a répondu à la question. Donc l’assertion « il y avait là chez François Bayrou l’illustration d’un travers que l’on retrouve chez un grand nombre de responsables politiques va-de-la-gueule, dont Jean-Luc Mélenchon, qui consiste à détourner le débat en s’exonérant de toute réponse. » est particulièrement fausse et malhonnête.

    Quel est le rapport avec les primes de cabinet ?

    Détourner le sens des propos d’un homme pour faire un laïus corporatiste est, pour reprendre votre expression, particulièrement odieux.

    • Ginette
      octobre 15, 2013

      @ParBrux : Alors là, bravo !

  • ramsesdetoulouse
    octobre 15, 2013

    eh oui bonjour Monsieur Revel
    de deux hypothèses au choix : ou vous avez honte de votre salaire et de celui de Madame Biraben…. ce qui explique la langue de bois…. ou votre salaire ainsi que celui de la dame en question vous paraissent injustifiés et hors normes…. mais vous exercez quand même une fonction publique largement payée par nos abonnements divers et vous vous devez de les afficher sans honte!
    je vous lis et je vous écoute de temps à autre et vous m’avez semblé, jusqu’ici un des rares journalistes qui respecte la déontologie de ce métier…. sans allégeance auxxx pouvoirs en place…
    S’il vous plait ne dérapez pas vous seriez subitement… décevant? je ne le pense pas encore
    Alors j’attends de voir si votre déontologie est réelle ou uniquement de façade et si vous allez avoir l’honnetete et le courage de nous informer sur vos revenus et salaires. je tiens les miens (feuille d’impots a l’appui) à votre dispostion.
    Bien cordialement.

  • Ginette
    octobre 15, 2013

    … »qui consiste à détourner le débat en s’exonérant de toute réponse… »

    ???… Il n’a rien détourné du tout et a donné une réponse très claire, non ? Contrairement à elle, d’ailleurs. Il n’y a qu’en France que les journalistes s’offusquent qu’on leur pose ce genre de question. Chez les anglo-saxons, aucun probleme. Ils sont beaucoup moins frileux, peut être ? Plus modernes ? Plus engagés dans le devoir d’information ? Moins conservateurs ? Moins embourgeoisés ? Plus sensibles à l’esprit démocratique ? Moins coincés ? Plus honnêtes ?

    Savez vous que la France est 37eme en matière de liberté d’expression ? La Pologne 20eme, à titre comparatif. Pourquoi ? Parce que les journalistes français sont mous et paresseux, pas très courageux. Ils ne prennent pas de risques et vont là où leur rédacteur en chef les mène et les cadre bien docilement. Ils ne tiennent pas à perdre leur salaire, effectivement… Tu parles d’un contre-pouvoir !… Quelle misère !

    • Isa zaZ'
      octobre 15, 2013

      @Ginette : C’est sur ! Les seules nouvelles développées sont celles que l’AFP balance le matin.
      Aucun de ces « journalistes » ne sort du cadre, ne prends de risques.
      Leur dada? Nous rendre anxieux, méfiants et divisés.
      Je les surnomme vulgairement « des mouches a merde »

  • miri77
    octobre 15, 2013

    La journaliste avait posé une question indiscrète et Bayrou lui a répondu sur le même ton. Quoi de plus normal ? En ce qui concerne Bachelot je n’ai vu aucun article rapportant son salaire ; par contre celui que perçoit Mimi Maty a été largement commenté ; il en est de même pour les émoluments de Sarkosy.
    Essayez donc de publier dans l’Express un article sur le salaire de Bachelot et attendez vous à des réactions nombreuses et musclées.
    Je ne ferai ici aucun commentaire sur Bayrou que je n’apprécie pas.

  • Francois
    octobre 15, 2013

    Réaction bien étonnante que la vôtre. Effectivement, on réalise très vite, à vous lire, que vous êtes journaliste, et probablement que vous réalisez que votre salaire est indécent.
    Comme souligné par Parbrux, contrairement à Mélenchon qui agresse pour ne pas répondre, M. Bayrou répond, mais il retourne ensuite la question.
    Je pense qu’il a raison de le faire, pour remettre les choses en perspective.
    J’imagine aisément que si Mme Biraben gagnait 4000 euros par mois, ce qui serait déjà très bien pour faire une émission par semaine, elle aurait répondu.
    A vous lire, vous auriez trouvé justifié qu’une journaliste du secteur public refuse également d’indiquer son salaire, pourtant payé avec les mêmes impôts que ceux qui rémunèrent M. Bayrou. Votre réaction m’apparaît étonnante, et je suis certain que si Mme Biraben n’avait pas été salariée du privé, M. Bayrou n’aurait pas manqué de le lui faire remarquer.
    Et non, M. Revel, le citoyen lambda que je suis n’a jamais appris ce salaire de 20 000 euros de Roselyne Bachelot, qui a du rester bien confidentiel contrairement à ce que vous affirmez (ou mal relayé par la presse) et il est évidemment complètement indécent pour faire ce travail, pour lequel une somme de 5000 à 7000 euros par mois semblerait déjà bien assez.
    Et, n’étant pas lecteur de la presse people et donc pas au fait des salaires de PPDA ou Laurence Ferrari qui n’ont de journaliste que le nom, je n’ose imaginer à quelles sommes mirobolantes ils s’élèvent pour être « la voix de son maître » et diffuser, sans aucune analyse critique, la propagande fournie par le gouvernement en place.
    Par cet article, vous montrez que les journalistes sont une caste qui, décidément, ne vit pas dans le même monde que leurs lecteurs.

    • Gildas B.
      octobre 18, 2013

      @Francois : oui ça démontre une seule et même chose, qu’elle gagne plus que Bayrou…

  • Matt Matt
    octobre 15, 2013

    Comme Michel Denisot… A croire qu’ils ont qq chose à cacher.

    Et ne parlons pas de l’avantage fiscal dont profite certains journaleux.

  • lolo
    octobre 15, 2013

    Normal son salaire et encore plus inavouable que celui d’un politique

    et en plus,

    les Français moyens payent pour des des avantages fiscaux des journalistes

  • ramsesdetoulouse
    octobre 15, 2013

    bonsoir ou re-bonsoir Monsieur Revel et également à tous les bloggeurs et bloggeuses de cette chronique
    Eh bien, cher Monsieur, à lire la volée de bois vert des différents commentaires, il semble que votre réflexion a été largement nourrie et éclairée!
    N’est- ce pas à votre tour de répondre et nous faire part du fruit de vos intenses réflexions à la suite de tous nos commentaires? Cela serait non seulement intéressant mais relèverait d’un minimum de courtoisie et de déontologie du journaliste éminent que vous êtes et que je continue à considérer comme tel!
    Bien cordialement.

  • Coquelicot
    octobre 16, 2013

    Mr Revel, vous qui semblez si préoccupé par l’ argent de l’ état, que pensez-vous de l’ avantage fiscal dont bénéficient les journalistes ?
    Ou des subventions publiques versées par l’ état à de nombreux journaux, comme par exemple les 16 000 000 d’ € qu’aurait touchés le Figaro ces dernières années ?
    Combien pour l ‘ Express ???

  • ramsesdetoulouse
    octobre 16, 2013

    Re-bonjour Monsieur Revel
    Rassurez vous cela ne m’a pas empêché de dormir mais j’attends toujours -avec impatience- le résultat de votre réflexion à la suite de tous les commentaires émis à la suite de votre blog-chronique! Cela serait un signe de respect de vos lecteurs et de simple déontologie de journaliste.
    Peut-être même irez vous jusqu’à nous informer sur vos salaires ainsi que de la journaliste sus-nommée…. franchement j’en doute!
    Je souhaite en profiter pour ajouter ceci à votre réflexion : le montant du Prix Nobel tel qu’il nous est révélé se situe aux environs de 900 000€, récompense suprême s’il en est du fruit du travail de toute une vie et de toute une équipe dans des domaines éminents pour le progrès de l’humanité : sciences, médecine, etc…. comparé aux salaires de certains sportifs (certes de haut niveau!) et de certains footballeurs estimés à environ UN MILLION d’EUROS PAR MOIS! tous ou presque domiciliés en Suisse … et à qui l’on décerne quelques médailles dont LA LEGION D’HONNEUR ! Voila qui me parait vraiment UBUESQUE, et voilà pourquoi ce monde va mal et peut être de plus en plus mal.
    Merci pour l’attention que vous prendrez à lire ce propos, dans l’attente toujours d’une réponse de M. Revel et de qui voudra bien y répondre.
    Bien Cordialement.

  • Pierre
    octobre 16, 2013

    Moi je me fous de savoir combien vous gagnez … je préférerai savoir qui vous paye ?? comme ça on aurai une petite idée du niveau de fiabilité des informations que vous nous communiquez ….

  • mims
    octobre 18, 2013

    S’il y a bien un corps de métier riche en saltimbanques c’est bien celui du journalisme.
    La démocratie? Les devoirs? les obligations?… des notions qui vous échappent, certes…
    Parce qu’à part LA FORME et LA POLEMIQUE…. un grand VIDE

  • mims
    octobre 18, 2013

    P.S … no comment sur la différence de formation universitaire de Mrs Revel et Bayrou…

  • lolo
    octobre 19, 2013

    La France est dirigée par les lobbys chacun fait la morale et chaque corporation tire la couverture vers lui, faites ce que je dit mais pas ce que je fait, les journalistes ne sont en fait qu’un lobby parmi d’autres et après ont s’étonne que Marine Le Pen monte, c’est pas des extrémistes qui feront élire Marine Le Pen mais bien ceux qui assainnent des leçons de morale tous les jours sans se les appliquer à eux mêmes

  • Quesnot
    avril 1, 2014

    Comme je regrette de ne pas avoir vu cet article quand vous l’avez pondu. Je vous aurais moi-aussi envoyé quelques  »scuds » . car vous ne manquez pas de culot ! A l’instar de nombre de vos confrères d’ailleurs.

    Je me réjouis quand même de constater avec les commentaires qu’il a suscités que les gens ayant quelque bon sens ne se laissent pas pièger par votre rhétorique de bazar qui ne peut subjuguer que de pauvres jobards.

    Comme on dit vulgairement, vous en avez pris plein la tronche. Cela a-t-il suffi pour refroidir un peu votre morgue et votre suffisance ? J’en doute. Pour qui vous prenez-vous ?

    Mais je ne suis pas autrement étonné. Vous n’êtes pas le seul de votre corporation (trop) grassement payée à croire que vous seuls détenez la vérité et pouvez vous permettre de juger et de prendre de haut vos contemporains.

    Heureusement, j’ai compris depuis fort longtemps que la recherche de ce qui est juste ne passe pas par la lecture de la presse, qu’elle soit quotidienne ou hebdomadaire et il me tombera un oeil avant que je m’abonne à un quelconque journal. Je ne dois d’ailleurs pas être le seul, si j’en juge par la situation financière de plusieurs d’entre eux, sans cesse renfloués par des mécènes…pas du tout désintéressés. Mallheureusement pour vous, une bonne partie du public,et qui ira grandissant sait à qui appartient la presse française et les média en général.. Ce qui explique beaucoup de choses et en particulier l’insolence de quelques-uns dont Biraben, Elkrief, Clark et j’en passe…

  • Neil Dewhurst
    avril 28, 2016

    OK, le salaire de Maïtena n’est pas pertinent au débat politique, c’est d’accord. Mais ne faites pas non plus d’amalgame de votre côté. Là, François Bayrou a bien répondu à la question, de façon approximative mais cela suffit dans le contexte. Elle pose la question, il répond, où est le problème? Si ensuite il retourne la question à Maïtena alors, ma foi, je crois qu’elle c’est très bien défendue tout en refusant d’y répond. Il distrait, elle réoriente le débat tout en lui rappelant ses devoirs.
    Alors ne commencez pas à railler François Bayrou pour d’une manque de franchise qui n’est pas la sienne.
    Et n’insulter pas non plus la prestation de Maïtena, donné en live direct, tout en prétendant défendre son honneur! Elle n’a pas de besoin de vous pour cela car elle se défend déjà très bien. Elle S’EST défendu très bien.
    S’il s’agit de Jean-Luc Mélenchon qui « [détourne] le débat en s’exonérant de toute réponse », alors ne devriez-vous pas plutôt féliciter Bayrou en soulignant sa façon de se différencier des autres politiciens? Au lieu de quoi vous le peignez du même pinceau teinte de tous les torts des autres politiciens! Où est la pertinence à ça?

  • testatio
    avril 29, 2016

    Bonjour,

    Quand on voit comment la presse est subventionnée pour éviter de faire faillite et qu’elle est au final tenu par 2 ou 3 personnes en tout et pour tout en France… Ça me semble mal venu de vous offusquer de cette manière.

    L’argent de Bayrou et le votre vient de la même source, et lui n’a pas un abattement de 7500€ d’impôt !

  • gilliotte
    avril 30, 2016

    je pense que les journalistes ont les même devoirs que les hommes politiques ou les hauts fonctionnaires.
    la parole des journalistes n’est jamais remise en cause alors que des liens très tenus les relient entre eux.
    je dirais même qu’il y a consanguinité

  • jlt721
    mai 1, 2016

    Article honteux, je partage l’avis de toutes les personnes ayant écrit un commentaire.

  • Vincent
    mai 1, 2016

    Je trouve formidable que l’on exige la transparence de l’homme politique et pas du journaliste. Et je trouve formidable que certains y voit un signe de démocratie. Mon pays est vraiment en pays de faux-cul! La transparence, c’est pour tout le monde et maintenant.