Fleur Pellerin fait le panégyrique d'Inter et déclenche un tollé chez RTL et Europe 1.

par 3commentaires No tags 0

 

 

« Quand on écoute France Inter, on n’écoute pas RTL ! », a lâché Fleur Pellerin, qui évoque son « attachement viscéral à la singularité et l’identité » du service public. Cette déclaration a déclenché une rafale de réactions indignées du côté des périphériques où des journalistes aussi différents que Jean-Michel Aphatie, (RTL), Thomas Sotto, (Europe 1) ou Nicolas Barré, (Europe 1), se sont multipliés en protestations sur les réseaux sociaux. Il est vrai que les propos de la ministre de la Culture et de la Communication peuvent surprendre. Si l’auditrice Fleur a le droit de préférer Inter à Europe 1 ou RTL, la ministre Pellerin ne peut se prêter à des propos discriminants mettant en cause le sérieux, l’éthique ou la déontologie de ces deux dernières stations, s’insurgent les uns et les autres. En quoi Thomas Sotto et Yves Calvi, le matin, sont-ils en effet moins rigoureux ou pertinents que Patrick Cohen à la même heure ? Profitant de la polémique, ce dernier s’est engouffré ce matin dans la brèche non sans  jubilation….

0
3 Comments
  • zaron29
    avril 7, 2015

    Il est heureux que la ministre ait une préférence pour le service public. libre à chacun d’écouter la radio qui lui plait.
    Il serait choquant que ce ne soit pas le cas. depuis 3 semaines je m’ennuie … J’attend avec impatience le redemarrage de France culture et de France musique.

  • ESMER
    avril 7, 2015

    Mais pourquoi s’offusquer de ce qui est d’abord…une vérité de La Palice ! Ensuite, pourquoi faire semblant de découvrir que les chers z’auditeurs de france Inter, france Culture ou France Musique sont rarement clients des émissions de Europe 1 ou RTL ??? Enfin, il est NORMAL que la ministre de tutelle des stations publiques défendent précisément la qualité de celles-ci…le tout est de savoir comment y parvenir ce qui n’est pas évident sans revenus publicitaires !
    J’ajoûte qu’à titre personnel j’apprécie quelques rares émissions d’Europe 1, peu de RTL mais je ne doute pas que ces stations aient compris qu’il leur fallait accroître la qualité des contenus et la vraie compétence de leurs présentateurs-animateurs-speakers ! A bon entendeur…salut !.

  • Pasto83
    avril 7, 2015

    J’avoue être perdu sur les rôles de chacun entre le CSA, la ministre de la Culture, le President de Radio France… Une seule chose est sûre, plus les politiques disent ne pas intervenir, plus ils interviennent et plus ils interviennent plus le bazar s’installe.