Piégé, le CSA prépare une déferlante du FN sur les antennes.

 

Marine Le Pen, presidente du Front National, invitee de Caroline Roux sur le plateau de "C Politique" sur France 5. Paris, FRANCE - 07/10/2012/Credit:IBO/SIPA/1210072013

Pas une radio depuis plusieurs semaines, pas une télé non plus: Marine Le Pen et ses principaux lieutenants observent une cure de silence pour lez moins inédite, alors que la bataille bat son plein, à droite comme à gauche, en vue de la présidentielle. Déclinant toutes les propositions qui leur sont faites, les têtes d’affiches du Front national ont pour ainsi dire disparu des écrans radars. Jusqu’à Marion Maréchal Le Pen récemment sommée par sa tante de renoncer il y a quelques jours au rendez-vous de France 2, L’émission politique, auquel elle était conviée.

Voulue, totalement organisée, cette stratégie d’occultation, d’effacement, médiatique est faite pour mieux rebondir dans les mois qui viennent, quand le Front national, équilibre du temps de parole oblige, saturera à l’inverse ce même espace médiatique. C’est la hantise des différents responsables des grands médias audiovisuels, qui s’attendent à recevoir un rappel à l’ordre du CSA: l’instance de régulation a le nez sur le chronomètre, qui sommera, le moment venu, les chaînes d’inverser le curseur.

Si bien que les nombreuses heures d’antennes accordées aux Républicains dans le cadre des primaires – en attendant celles à venir du PS, toutes aussi chronophages – devront être compensées, de manière métronomique, par des chaînes d’ores et déjà plongées dans l’embarras. Pour le Front national, c’est du pain béni et la perspective d’obtenir de très longues tranches d’antennes sur les principaux tréteaux du Paf. Et ce à quelques encablures de la campagne présidentielle, au plus chaud du débat. Le Front national, dont le niveau dans les sondages reste élevé et intact, engrange ainsi sans efforts, silencieusement. Les déchirements médiatisés au sein du camp des Républicains lui sont une aubaine. Et la multiplication, jusqu’à l’indigestion, de prises de parole des ténors de droite, comme de gauche, offre à Marine Le Pen et ses généraux un boulevard médiatique. C’est un joli matelas d’heures d’antennes que le CSA lui thésaurise…

Cet état de fait pose la question des règles absurdes en vigueur. Et de ses conséquences sur le plan politique. Le CSA, qui n’a aucun pouvoir de régulation sur internet -où le débat politique est pourtant omniprésent- s’obstine à jouer archaïquement du chronomètre pour des chaînes dont la ligne éditoriale est encadrée par des textes devenues définitivement obsolètes avec le temps.

20
32 Comments
  • Faucheux
    novembre 7, 2016

    Il faut se réveiller, hors période électorale, et elle vient d’être réduite par l’Assemblée Nationale à quelques semaines avant la présidentielle, il n’y a aucune obligation d’égalité du temps de parole… arrêtez de dire n’importe quoi pour voir votre chouchou revenir à la télé.
    Par ailleurs vu le nombre de matinales que se tape Phillipot, une par jour tous les jours… ça m’étonnerais qu’en temps d’antenne le FN soit derrière la France Insoumise ou des mouvement de la sorte.
    Enfin, le temps d’antenne comptabilise également les reportages qui sont fait sur tel ou tel parti… et ces reportages sur le FN on en mange 24/24
    Renseignez vous un peu avant de dire n’importe quoi…

    • Battling
      novembre 7, 2016

      Malheureusement, le propos initial est vrai et vérifié. Les insoumis ou autres n’ont pas le poids électoral du Front National qui sans même s’exprimer est le seul qualifié automatiquement pour le deuxième tours et l’on voit mal qui va l’emporter face à lui (elle en l’occurence).

      • Faucheux
        novembre 7, 2016

        Je ne vois pas le rapport entre le sujet de l’article, mon commentaire… et votre réponse.

    • jean-marie Leguen
      novembre 7, 2016

      Bonjour,

      Haha le rageux qui voit se poindre à l’horizon la vague FN qui va déferler sur 2017 et qui pense que seule, les extrémistes de gauche on la parole de vérité. Il est impensable pour eux d’imaginer intellectuellement que d’autre peuvent penser autrement. La démocratie leur est insupportable. Petit rappel pour ce petit esprit, dernière élection le premier partie en terme de votant c’est le FN, 7 millions de personne, Hé oh l’extrême gauche.

      Cordialement un électeur FN.

      • Faucheux
        novembre 7, 2016

        Pourquoi rageux ? Moi je suis pour que le FN puisse s’exprimer… au même titre que les autres, pas moins, mais pas plus non plus, tout simplement. Ca évite la conviction par effet simple d’exposition et oblige nos politiques à défendre un projet, des idées, on appelle ça la démocratie.
        Il faut arrêter de vivre dans votre monde binaire mon grand… c’est malsain.

        • Serge
          novembre 9, 2016

          La seule chose qui malsaine c’est le semblant de démocratie et la politique actuelle.
          À bon entendeur.

      • Tetu
        novembre 10, 2016

        bon alors replaçons le FHaine dans la réalité du monde, si soit disant 7 millions de français on voter pour les fachos au régional 2015 cela signifie que sur 65 585 857 personnes qui vive en France le FHaine représente 10% si ont prend que les gens de nationalité française donc 63 379 349 personnes cela fait 11% ensuite si on prend le dernier élection sur 45 293 888 inscrit sur les liste électoral le FHaine vos 15% enfin si on prend la dernière participation de cette liste électoral au régional soit 22 637 885 cela fais 30% des français donc tjr pas une majorité juste une minorité ensuite si par contre on prend le taux moyen de participation au présidentiel soit 36 410 285 votant alors le FN ne fais que 19.22% donc sachant que les électeurs FHaine ce déplace traditionnellement tjr en masse et peu de réserve de vois ou d’abstentionniste dans leur camps du coup le Faine depuis 2014, 2012, 2007, 2002… na pas augmenté sont score tout au plus il y a 7 millions de fachos en France et que cela peut être facile de faire taire ….

        • adelin30
          novembre 10, 2016

          Vous êtes peut-être fort en maths, mais il faudra apprendre à parler et écrire un français correct…

          C’est beau de citer des chiffres et surtout de les inventer! Ou, si vous en avez, ce dont je doute, donnez vos sources.

      • vadrouille
        novembre 10, 2016

        Depuis 40 ans qu’on se tape du Fhaine pas une fois j’ai entendu une propositions démocratique ,humaniste ou économique…..Ou peut être le fait de fermer des antennes du Secours Populaire dans des régions sinistrés par le chômage soit considéré comme acte économique ,humaniste ou républicain….. Entendre ,matin midi et soir des rageux ,offenser la république de leur haine, sans que cela soit sanctionné , me navre!!

        • vadrouille
          novembre 10, 2016

          +Jamais

      • mafion mafechal
        novembre 10, 2016

        Sauf que ces fameux « autres » ne pensent pas : Ils gerbent leur rancoeur ad nauseam, à coup de « la faute c’est les autres ». Une pensée politique, économique et sociale au FN, basée sur des analyses et des faits non biaisés, elle est bien bonne celle-là…

        Cordialement,
        Un non électeur FN.

    • pelloin william
      novembre 7, 2016

      Le fn 24 sur 24 hou !!

    • Vera
      novembre 7, 2016

      Toi tu ma l’air detre une sacrée chèvre la faucheuze

    • Christophe
      novembre 8, 2016

      En effet, la période où le temps de parole sera décompté commencera le 1er février 2017 http://www.csa.fr/…/Le…/L-election-presidentielle-2017

    • Le patriote
      novembre 8, 2016

      Alors le collabo de gauche pas contentMdr

    • Busti
      novembre 8, 2016

      Encore un rageux !!!

  • JMA
    novembre 7, 2016

    +1 pour Faucheux, je me suis dit exactement la même chose. Qu’est-ce que c’est que cette désinformation ?

    • Faucheux
      novembre 7, 2016

      Il ne faut pas chercher, simplement un journaliste qui cherche à se justifier par avance des centaines d’articles qu’il va faire sur le FN 🙂

      • BAUER
        novembre 8, 2016

        Pas vraiment d’accord ! Si l’article était pro FN (et c’est son droit, c’est la démocratie… du moment que son article reste impartial) dans ce cas, il ne le finirai pas en critiquant ce système.
        Système qui est ridicule de plus ! Il suffit de voir le temps d’antenne des Poutou, Cheminade, Arthaud et autres « petits » de la dernière élection pour ce rendre compte de l’hypocrisie.

  • GFGD
    novembre 7, 2016

    Mensonge ? lequel des 2 ?

    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/04/01/temps-de-parole-vers-une-presidentielle-plus-inegalitaire_4894005_4355770.html

    Dès la publication de la liste des candidats et le début de la période intermédiaire, l’égalité du temps de parole devient obligatoire, tandis que le temps d’antenne reste soumis à l’obligation d’équité définie par le CSA.

    3. La campagne officielle, démarrant deux semaines avant le premier tour et redémarrant une semaine avant le second.

    Une fois que la campagne officielle débute, à deux semaines du premier tour, l’égalité du temps d’antenne devient obligatoire.

    • Faucheux
      novembre 7, 2016

      Oui et donc ? En quoi ça remet en cause ce que j’ai dit ? L’égalité s’applique comme je l’ai expliqué seulement 2 – 3 semaines avant le premier tour (période réduit par nos députés LR et PS il y a quelques mois).
      En dehors de cela rien ne justifierait un pseudo « rattrapage » du silence du FN, si ce n’est la capitulation de la caste des journalistes devant Marine le Pen, pour faire de l’audience et du buzz.
      En dehors des périodes électorales il y a une « équité » à respecter, laissé à l’appréciation des chaînes de télévision et des radios… tellement respectée que FN/LR/PS en dehors des campagnes font 90 % du temps d’antenne.
      Pour rappel, ce « temps d’antenne » (et donc pas temps de parole) concerne également les reportages sur tel ou tel parti, comme on en soupe matin midi et soir sur le FN, il n’y a aucun « rattrapage » à effectuer.
      Encore une fois, article d’un journaliste qui cherche à se dédouaner pour les dizaines d’heures sur le FN qu’il va nous imposer dans les mois à venir.

      • MERLE DES ISLES
        novembre 7, 2016

        FÂCHEUX… TU SORS TELLEMENT D’ÂNERIES …TOUT LE SYSTÈME ME(R)DIATICO-POLITICO-SHOWBIZ EST MOISI PAR LA CASTE ÉCHANGISTE CRIMINELLE DEPUIS PLUS DE 35 ANS. IL EST AUX MAINS ET AUX ORDRES DE QUELQUES VOYOUS MILLIARDAIRES PROPRIÉTAIRES DE QUELQUES GRANDS GROUPES DE MULTINATIONALES … DÉSINFORMATION…MANIPULATIONS , AUX SEULES FINS DE CETTE CASTE ÉCHANGISTE INCOMPÉTENTE, INCULTE ET CRIMINELLE. QUI A RUINE LA FRANCE ET INSTALLÉE LE CHÔMAGE DE MASSE STRUCTUREL. LE FN/RBM DISPOSE EN MOYENNE DE 5% DU TEMPS EN MOYENNE SUR L’ANNÉE . OUI J’ESPÈRE QUE LE FN RÉCUPÉRERA SES TEMPS D’ANTENNE FACE A CES POURRITURES QUI NOUS BASSINENT 24H/24 ET 7J/7 DEPUIS DES DÉCENNIES. ALORS LE FÂCHEUX …BASTA AVEC TES ÂNERIES .

        • Oreip
          novembre 8, 2016

          Crie pas vieux, ça fait mal à la tête.

        • BAUER
          novembre 8, 2016

          Ça ne me pose pas de problème de voter FN. Par contre il faudrait que certains de leurs électeurs évitent de prendre la parole (ou la plume).
          L’écriture majuscules c’est CHIANT !! Et encore plus pour dire des conneries.
          Il n’y a pas de décompte du temps de paroles avant 2,3 semaines post-élections

        • Murzilli georges
          novembre 8, 2016

          Bravo,bien dit!

  • Rasec
    novembre 7, 2016

    Et qu’en sera-t-il de l’UPR (Union Populaire Républicaine) – dont le site internet est le premier site politique le plus consulté par les français – qui a contacté le CSA à plusieurs reprises pour dénoncer la censure qui lui est faite dans tous les grands médias ? François ASSELINEAU semble être le seul candidat sérieux pour les présidentielles de 2017 et pourtant… On ne le voit jamais nul part ! Un article à ce sujet serait le bienvenu !

    • mathias poujol-rost
      novembre 8, 2016

      Hum, source quand vous dites « le site internet est le premier site politique le plus consulté par les français·e » ?

      En effet on n’entend pas parler de l’UPR (encore moins que les écolos ou la gauche-hors-PS) et il faut déjà savoir qu’elle existe…

  • Kouems
    novembre 8, 2016

    Merci Faucheux pour votre commentaire clair et factuel venant corriger le billet de M.Revel.

    Effectivement, on se demande si son erreur est voulue tellement il est simple de vérifier…
    Les règles du CSA : http://www.csa.fr/Television/Le-suivi-des-programmes/Le-pluralisme-politique-et-les-campagnes-electorales/L-election-presidentielle-2017

    En résumé : équité jusqu’à 2 semaines avant le scrutin ; égalité les 2 dernières semaines

    • Busti
      novembre 8, 2016

      Encore un rageux, par sa réponse nous connaissons son vote, le pauvre il sera bien déçu en Mai 2017, VOUS VOUS dites démocrates .😂😂😂

  • Ollie
    novembre 8, 2016

    Eh bien, la règle n’est pas le temps où on parle, mais le temps où on a la parole….Si pendant ces temps, leur stratégie est de faire silence. Celui-ci dit aussi quelque chose et doit être comptabilisé.

    En clair, le FN doit être invité et on doit compter ces temps, quoiqu’il en fasse. S’il déclare forfait, c’est son problème. Il n’y a pas de rattrapage.

  • Alban
    novembre 9, 2016

    Cet article est une magnifique illustration de la désinformation ambiante : Un journaliste écrit absolument n’importe quoi sur un sujet pourtant limpide. On est plusieurs à avoir instinctivement pensé que les temps de parole n’étaient pas compté avant le début officiel de la campagne, et une vérification hyper rapide le confirme. Un premier commentaire très factuel le signale. Pour autant, l’auteur ne modifie pas son article, ne le supprime pas non plus, ne répond pas aux commentaires. Et les commentaires suivants, souvent insultants, n’ont même pas pris la peine de comprendre de quoi on parle avant de dire n’imp’…
    Ca en est fascinant.

  • LE PENIS
    novembre 19, 2016

    Ce qui est évidemment à questionner avant tout débat sur le temps d’antenne à accorder au FN, c’est doit ont encore laisser ne serait ce la parole à cette mafia facho réac corrompue et populiste à outrance engraissée en partie, ce dans le but de faire du buzz et de l’audimat, au grand et ultra dangereux détriment de notre feu république démocratique. Être démocratique avec des fachos (ce qui équivaut à se tirer un coup de kalash dans la gueule, ou encore vendre des rafales aux saoudiens, banquiers de Daech…) là réside un autre exemple de l’ineptie et de l’ultra faiblesse de notre système « démocratique » paradoxal. Un système qui se retournera, hélas ô grand hélas, sous peu contre le peuple républicain français majoritaire. Y’a qu’à regarder ce qui s’est passé de l’autre coté de l’Atlantique avec le putsch de l’oncle Donald ou sur les bords de la Volga avec tonton Vlad. Nous sommes ainsi piégés par notre propre système démocratique. Là est le coeur du problème de notre « démocratie »en phase terminale, bientôt recouverte de son linceul : le drapeau de la haine que le Pen hisse dans nos culs !