Borloo malheureux des Guignols et tête de turc d’Internet.

              Une image durablement atteinte? Oui. Une caricature tellement assassine qu’elle risque de compromettre à jamais une carrière politique d’envergure? C’est à craindre. Le ministre du Développement durable, Jean-Louis Borloo, est sans doute l’une des toutes premières victimes de l’axe Canal+-Internet. Et ce dernier l’admet: sa marionnette des Guignols de l’Info, le présentant en poivrot mal ...